Que l’on soit parent ou manager, la bienveillance est ces temps-ci dans toutes les conversations.  Ce mois-ci, je m’intéresse à la bienveillance dans les familles, en allant à la rencontre d’entrepreneuses qui chacune à leur manière développent des contenus et des services ! Aujourd’hui, rencontre avec Emmanuelle Opezzo, la fondatrice de Cheery.

Quels constats et quelles envies vous ont amené à créer Cheery ?


L’idée de départ est venue du constat de la forte demande des anniversaires à Koko Cabane, l’espace Montessori familial que j’ai fondé dans le 11e arrondissement de Paris.

En interrogeant cette frénésie, J’ai observé que les fêtes d’anniversaires pour enfants ne sont pas une partie de plaisir pour les parents :  l’idée originale à trouver, les ateliers réservés en avance et souvent complets , le coût parfois prohibitif… tout relève du parcours du combattant; nous avions envie de simplifier la vie des parents.

 

Par ailleurs, les enfants font les frais d’une surenchère de divertissements et d’offres sophistiquées à outrance, une confusion s’est installée entre amusement et excitation. Nous sommes bien loin de l’idée de départ qu’un anniversaire est le jour de célébration de la naissance.

Pour ces raisons, Cheery ambitionne de redonner du sens aux fêtes d’anniversaires en réconciliant la fête et l’éveil.

En quoi consistent vos services et à qui s’adressent-ils ?

Nous proposons une plateforme de mise en relation directe entre les familles et des professionnels talentueux que nous avons sélectionné dans des domaines d’éveil au monde: Art, artisanat, culture et science.

Tous les ateliers sont animés de façon bienveillante. Pour ce faire les professionnels s’engagent à respecter notre charte de bienveillance. Les parents sont de plus en plus sensibles à ce sujet, c’est important que nous leur apportions des garanties à cet égard.

Nous créons également une offre en propre pour permettre aux personnes munies d’un diplôme d’animation de proposer leurs services au domicile des familles. Nous avons créé une certification qui sensibilise ces jeunes aux principes de l’éducation bienveillante et les forme aux jeux coopératifs inspirés des pédagogies actives.

En quoi vous différenciez-vous d’un site d’anniversaire classique ?

Notre plateforme n’est pas un annuaire d’anniversaires compilés mais un service qui offre aux parents des repères et des garanties, notamment sur la qualité des contenus pédagogiques et la bienveillance des rapports avec les enfants et leurs familles. 

Nous souhaitons aider à les parents à choisir plus facilement des activités qui contribueront à l’éveil de leurs enfants. Ces anniversaires sont également l’occasion pour les familles de partager des moments précieux et de s’initier à de nouvelles activités.

Enfin, nous avons à coeur de rendre accessible les activités aux familles où qu’elles soient. Cela implique de certifier et rendre disponibles des animateurs.rices sur tout le territoire. C’est notre ambition forte et notre grande spécificité.

On constate sur le segment des 0-12 ans un vrai renouvellement des ateliers périscolaires, avec par exemple l’émergence d’ateliers de codes. J’ai l’impression que vous vous inscrivez dans cette tendance.

Bien sûr. Ce renouvellement tient au fait que nous prenons enfin conscience que l’éducation n’est pas une affaire réservée à l’école, que l’on apprend de son environnement, et de ses expériences du quotidien souvent bien plus qu’une leçon donnée en classe. C’est pourquoi les activités périscolaires “s’ouvrent au monde” pour mieux faire entrer la richesse des cultures dans la vie des enfants.

Quels sont vos projet pour 2018 ?

Nous lançons dans quelques semaines en couvrant dans un premier temps Paris et l’Ile de France. Nous devrions ouvrir Bordeaux peu aprés. Nous prévoyons de nous développer rapidement sur l’ensemble du territoire français pour insuffler une dynamique nouvelle, aussi bien pour les familles, que pour les professionnels qui bénéficient de savoir-faire et savoir-être riches à transmettre aux enfants. Nous prévoyons également de former des centaines de personnes dans toute la France sur un grand nombre d’activités d’éveil, inspirées par les pédagogies actives.

La fête éveillée ne doit pas rester un privilège parisien !