Créer une EURL implique une réflexion longue et sérieuse pour se lancer de manière sécurisée dans la création d’une entreprise. Il faut alors monter un projet réalisable et choisir la forme de société la plus adaptée. Conseils pour se lancer sereinement dans l’aventure de l’entreprenariat.

 


Les étapes de la création d’une entreprise

Vouloir créer son entreprise est un projet que beaucoup de personnes ont envie de réaliser. L’entreprenariat se prépare afin de pouvoir lancer son projet dans des conditions optimales. Il faut bien s’entourer et travailler correctement pour anticiper les risques. Cela demande un grand investissement en temps et en motivation, parfois en argent.

 

Il faut se renseigner sur la forme de la société la plus adaptée à son projet : créer une EURL ou une SARL. Mais aussi sur la gestion quotidienne de la société. Comme ici, il est possible de trouver des conseils pertinents pour créer son entreprise.

1)  Monter un projet réalisable

Construire son projet grâce à un business plan

Le business plan est l’outil indispensable pour monter un projet solide et concret. Il vous permet de vous poser les bonnes questions et de vous projeter dans la grande aventure de l’entreprenariat. Les précisions sont chiffrées afin de pouvoir aisément comprendre les objectifs à réaliser dans les premières années de lancement. L’article du site entreprise-et-compagnie.fr donne des précisions concernant les étapes indispensables pour lancer son entreprise.

Ainsi, le business plan est un allié solide pour plusieurs raisons si vous souhaitez créer une EURL ou une SARL :

  • Pour convaincre sa banque ;

  • Pour lever des fonds ;

  • Pour s’organiser lors de son lancement ;

  • Pour se faire connaître et convaincre ses partenaires ;

Cette base est primordiale pour effectuer un lancement sérieux et efficace.

 

S’entourer de personnes compétentes

Au début de son projet, il est délicat de se lancer seul. En effet, de nombreuses questions arrivent à ce moment-là et l’entourage professionnel ou privé peut être un grand soutien. Mais il faut aussi savoir se mettre en action pour rester au courant des dernières mises à jour ou des nouveautés. Par exemple, quelles sont les nouveautés pour l’année 2018 pour créer une EURL ?

Il faut réaliser une sorte de veille permanente et s’entourer de professionnels compétents pour vous épauler dans cette période importante. 

 

Se poser la question du financement

Avant d’avancer dans son projet, il convient de se poser une question primordiale : comment financer le début de sa société ?

Cette question est absolument à solutionner avant d’aller plus loin dans l’avancement de l’entreprise. Il faut ainsi savoir si un prêt est à réaliser ou bien si vous disposez des fonds nécessaires pour créer une EURL, une SARL ou une SA. La question se pose aussi lors d’un lancement avec un statut auto entrepreneur. Ce financement doit pouvoir rendre viable le projet à long terme.

 

2) Choisir la bonne structure juridique pour son projet

La forme juridique d’une société représente sa structure. Elle est l’entité juridique par laquelle celle-ci est identifiable. Cela engendre des obligations et des droits différents selon le type de société. Par exemple, le statut auto entrepreneur est très souple pour le régime fiscal, social et comptable. Néanmoins, il plafonne le montant du chiffre d’affaires de l’entrepreneur. Créer une EURL ou une SARL implique des obligations fiscales, comptables et sociales plus lourdes. Comme toutes formes de société, il faut déposer au greffe du tribunal de commerce les statuts de la société.

 

Pour cela, il est nécessaire de savoir :

  • Le statut social de l’entreprise ;

  • L’adresse du siège ;

  • Le montant du capital social ;

  • La présence ou non d’un ou de plusieurs associés ;

 

Une fois ces indications connues, il faut procéder à l’immatriculation de la société et suivre les formalités légales obligatoires.

 

De plus, le choix de la forme d’une société implique aussi d’autres conséquences. Vous pouvez en savoir plus via le site lentreprise.lexpress.fr. Certaines structures permettent au dirigeant de rester seul maître des actions de l’entreprise. D’autres, limitent la responsabilité du dirigeant et sécurise alors celui-ci au montant de son apport. Enfin, certaines séparent le patrimoine personnel et professionnel pour davantage de sécurité. Il faut alors bien choisir s’il est nécessaire de créer une EURL ou une SARL ou une autre forme de société pour s’adapter au mieux à son projet.