Daniel Middleton, joueur sur Minecraft, arrive en haut de la liste grâce à des milliards de vues, une tournée internationale et des accords publicitaires.

Vous ne le verrez peut-être pas sur un tapis rouge, mais il n’en est pas moins une star. Avec presque 17 millions d’abonnés, une tournée mondiale qui comprenait quatre soirées à guichets fermés à l’Opéra de Sydney, et plus de 11 milliards de vues sur YouTube, DanTDM, de son pseudo, est devenu le youtubeur le mieux payé de 2017, avec presque 14 millions d’euros (le maximum pour un youtubeur depuis que Forbes s’y intéresse en 2015).

Les stars montantes de YouTube passent peut-être le plus clair de leur temps dans des mondes numériques, mais ne vous y trompez pas, ils peuvent gagner des millions d’euros en monnaie sonnante et trébuchante. Pour la première fois, près de la moitié des lauréats de notre liste annuelle sont des joueurs. Le public se presse sur leurs chaînes pour les regarder jouer aux derniers jeux vidéo sortis et écouter leurs prédictions. Dans le top 10, on compte six nouveaux visages, qui publient des vidéos de cascades, d’enfants déballant des cadeaux et, dans le cas de DanTDM, de sessions de Minecraft en streaming.

Ensemble, les dix youtubeurs les mieux payés de la planète cumulent 108 millions d’euros du 1er juin 2016, au 1er juin 2017, net de charges et d’impôts. Ces chiffres proviennent de YouTube, Social Blade et Captiv8, ainsi que d’entretiens avec des agents, des managers, des publicitaires, des producteurs et des avocats.

Ce montant représente une augmentation de 80 %, par rapport aux 60 millions d’euros du top 10 de l’année précédente. Ces revenus proviennent en grande partie du nombre de vues des vidéos, convertis en argent publicitaire. Ryan, 6 ans, sur la chaîne Ryan ToysReview, a accumulé plus de 8 milliards de vues en un an, tandis que les joueurs comme Evan Fong et Mark Fischbach en sont à 2 milliards de vues chacun. Par ailleurs, avec le développement de YouTube, ses stars commencent à se perfectionner pour mieux se faire de pub, avec des plus grandes tournées, des accords publicitaires mieux payés, et plus de ventes de produits dérivés.

« Ce qui est bien avec YouTube, c’est que contrairement à la télé, il n’y pas cet aspect concurrentiel, expliquait l’année dernière M. Middleton au Guardian. Évidemment, ça pourrait devenir concurrentiel, puisqu’il y a de l’argent en jeu, mais les gens peuvent choisir de regarder ce qu’ils veulent ».

Quand les chiffres comptent, Evan Fong (2ème place, 13 millions d’euros) est bien placé. Avec des milliards de vues à son actif, des accords publicitaires à hauteur de centaines de milliers d’euros chacun, et des produits dérivés que les ados s’arrachent, il montre que les joueurs peuvent maintenant plus que jamais s’enrichir sur cette plateforme.

« Dans le cas des joueurs, tout le monde est vraiment gagnant, explique Krishna Subramanian, co-fondateur de la plateforme de contenu publicitaire Captiv8. Leur public, à la recherche d’astuces et de conseils, se fait plus nombreux, et les développeurs de jeux en profitent pour se faire de la publicité dans un espace moins concurrentiel, et bien plus authentique. »

PewDiePie (6ème place, 10 millions d’euros) est un joueur qui n’a pas été gâté par 2017. Ses gains ont chuté de 20 %, par rapport aux 13 millions d’euros de l’année précédente, après que ce Suédois a été beaucoup critiqué pour plusieurs vidéos à caractère raciste et antisémite. Google l’a supprimé de ses programmes favoris, et le célèbre moteur de recherche représente un réseau publicitaire très important pour certaines chaînes YouTube, auxquelles il permet d’obtenir un taux d’approbation favorable. Plusieurs autres marketeurs ont blacklisté PewSiePie, et Disney l’a sorti de son ancien réseau multichaîne Maker Studios. Tout cela a mené à un déclin important dans ses différents revenus publicitaires. De plus, YouTube a annulé son émission Scare PewDiePie, et donc le chèque à 7 chiffres qui allait avec.

Jake Paul (7ème place, 10 millions d’euros) est un autre youtubeur à avoir été critiqué, et il arrive dans ce top 10 pour la première fois cette année, avec son grand frère Logan (4ème, 10 millions d’euros). Jake, appelé « méchant de youTube » par le New York Times, a été licencié de l’émission Bizaardvark, de Disney Channel, après avoir énervé ses voisins de Los Angeles, puis s’en être vanté.

Mais ces événements n’ont rien changé à l’amour de ses fans, qui sont des millions à regarder ses vidéos virales de caméras cachées et cascades. Cependant, ces vues ne représentent qu’une fraction de ses revenus, car M. Paul a beaucoup d’autres investissements : il dirige une agence de management pour youtubeurs, en prenant des commissions, et vend des millions de dollars de produits dérivés chaque mois, d’après nos estimations.

« Le Dr. Dre a construit tout un réseau autour de lui, avec cette plateforme, son public et son talent, il trouve des gens avec du potentiel, leur transmet ce talent, et les pousse sur le devant de la scène, devant son public », expliquait Jake Paul, qui voudrait bien l’imiter avec sa propre agence, Team Ten, et sa ligne de vêtements.

Le Dr. Dre a gagné 29 millions d’euros en 2017, et sa fortune totale est estimée à 627 millions d’euros, donc le jeune Jake Paul a encore du chemin à faire, mais il ne faut pas le sous-estimer.