Ces temps-ci, les femmes occupent de plus en plus le devant de la scène dans le monde des affaires. Notre sixième classement annuel met en lumière les 100 entrepreneurs, cadres et artistes les plus riches des États-Unis, alors qu’elles n’étaient que 80 l’an dernier.

Ces femmes pionnières, dont la fortune collective s’élève à 90 milliards de dollars, ont créé ou aidé à développer des entreprises de tous secteurs, de la construction de fusées à la création de snowboards, en passant par l’élaboration de tests Covid-19.


La pandémie a été favorable pour certaines d’entre elles, notamment Kelly Steckelberg, directrice financière de Zoom Video Communications, qui fait ses débuts dans le classement alors que la valeur des actions de l’entreprise a été multipliée par 5 cette année. D’autres, comme Anastasia Soare, génie des cosmétiques, ont eu moins de chance, car le confinement a interrompu les ventes de nombreuses marques de beauté.

Pour la troisième année consécutive, l’entrepreneure Diane Hendricks, cofondatrice du groupe de toiture ABC Supply, est en tête du classement. Elle a contribué à faire de l’entreprise l’un des plus grands distributeurs de toitures, de bardages et de fenêtres aux États-Unis. Sa fortune personnelle s’élève à 8 milliards de dollars, contre 7 milliards l’an passé. Derrière elle, en deuxième position, on retrouve Judy Faulkner, qui a lancé en 1979 la société de logiciels de gestion des dossiers médicaux Epic. Elle gagne deux places grâce à une augmentation de 1,9 milliard de dollars de sa fortune nette, qui a récemment atteint les 5,5 milliards de dollars.

Les femmes de ce classement sont âgées de 23 (Kylie Jenner) à 94 ans (Alice Schwartz. Elles viennent des quatre coins des États-Unis, mais une grande majorité d’entre elles vit en Californie. Les fortunes de chacune ont été calculées à partir des cours des actions du 11 septembre 2020.

Dans cet article, nous nous concentrons surtout sur les nouvelles venues du classement, ainsi que celles qui font l’actualité.

 

33. Rihanna

Fortune nette : 600 millions de dollars

Origine des revenus : cosmétiques, musique

Sa marque de cosmétiques Fenty Beauty, lancée en septembre en collaboration avec LVMH, est un franc succès. Forbes estime les ventes de la marque à plus de 600 millions de dollars en 2019. Par ailleurs, sa collection de lingerie Savage x Fenty, co-possédée par Techstyle Fashion Company, aurait levé 50 millions de dollars auprès d’investisseurs l’an dernier. En parallèle, sa Clara Lionel Foundation, baptisée du nom de ses grands-parents, a collecté 22,5 millions de dollars dans son effort de lutte contre le Covid-19.

 

39. Whitney Wolfe Herd

Fortune nette : 575 millions de dollars

Origine des revenus : application de rencontre

La jeune femme de 31 ans est devenue PDG du groupe Bumble en novembre dernier, après avoir déjà cofondé Tinder en 2012. La société de capital-investissement Blackstone a racheté la totalité des actifs de l’ancien propriétaire de Bumble, le milliardaire russe Andrey Andreev, dans le cadre d’une opération qui a évalué l’entreprise à 3 milliards de dollars. Bumble, qui se distingue par son fonctionnement unique où les femmes font le premier pas, devrait entrer en bourse en 2021.

 

44. Donna Carpenter

Fortune nette : 530 millions de dollars

Origine des revenus : équipement sportif

La femme d’affaires a créé le géant du snowboard et de l’habillement Burton aux côtés de son défunt mari, Jake Burton Carpenter (mort en 2019). Fondée en 1977, l’entreprise Burton est célèbre pour avoir lancé le snowboard moderne et avoir fait de ce loisir un sport à part entière. Donna Carpenter est propriétaire de la société de 300 millions de dollars (chiffre d’affaires estimé) et a été PDG entre 2016 et février 2020, date à laquelle elle est devenue présidente du conseil d’administration.

 

72. Gwynne Shotwell

Fortune nette : 290 millions de dollars

Origine des revenus : astronautique

L’ingénieure américaine est aussi directrice de l’exploitation de l’entreprise SpaceX, pour laquelle elle travaille depuis 2002. Cette année, SpaceX a lancé environ 600 satellites pour déployer son projet internet Starlink, et a envoyé deux astronautes de la NASA sur la Station spatiale internationale en mai dernier. L’entreprise a également levé 1,9 milliard de dollars de fonds supplémentaires en août, pour une valorisation totale de l’entreprise de 46 milliards de dollars. Forbes estime que Gwynne Shotwell possède un peu moins de 1 % de SpaceX.

 

78. Kelly Steckelberg

Fortune nette : 255 millions de dollars

Origine des revenus : visioconférence

Kelly Steckelberg a travaillé pendant deux décennies dans la finance, pour des sociétés telles que Webex, et a dirigé l’application de rencontres Zoosk avant de rejoindre Zoom Video Communications en tant que directrice financière fin 2017, soit juste à temps pour préparer l’introduction en bourse de la société en avril 2019. Les actions de Zoom ont grimpé en flèche pendant la pandémie, de nombreux actifs étant contraints de faire du télétravail. L’essentiel de sa fortune nette réside dans les stock options de Zoom.

 

92. Kris Jenner

Fortune nette : 190 millions de dollars

Origine des revenus : cosmétiques

L’ancienne hôtesse de l’air est aujourd’hui le cerveau derrière l’empire de ses filles. La momager touche une part de 10 % sur chaque centime empoché par la famille Kardashian-Jenner. Cela inclut tous les revenus de Kim Kardashian West, mais aussi le contrat à neuf chiffres signé par Kylie Jenner avec le géant américain de la beauté Coty. Par ailleurs, elle tire des revenus de la production exécutive et de sa participation à la série télévisée L’Incroyable Famille Kardashian, qui fera son clap de fin l’année prochaine après 20 saisons.

 

Retrouvez le classement complet ici.

 

Article traduit de Forbes US – Auteurs : Kerry A. Dolan, Chase Peterson-Whithorn & Jennifer Wang

 

<<< À lire également : Les 40 Femmes Forbes 2020 >>>