Le secteur pharmaceutique et sanitaire représente une source importante de revenus pour les milliardaires chinois depuis quelques mois. Parmi les 100 milliardaires du pays, plus de 10 sont issus de ces domaines, et les 2 plus fortunés (Zhong Huijuan and Sun Piaoyang) se sont fait une place dans le classement Forbes en temps réel de samedi dernier, avec respectivement 20 milliards de dollars et 16 milliards de dollars.

Ce mois-ci, la Chine a gagné un nouveau milliardaire issu de l’industrie des médicaments. Yang Ying a rejoint le club très fermé grâce à l’augmentation du cours de l’action Xiamen Amoytop Biotech, un fabricant de réactifs qu’il possède à 33 %. Vendredi, la fortune de Yang Ying était estimée à 1,3 milliard de dollars, bien que l’action ait perdu 6 % par rapport à la veille, avec 68,36 yuans au Shanghai Stock Exchange. Des membres de la famille de l’investisseur possèdent 11 % des actions de Xiamen Amoytop Biotech, la société étant cotée en bourse seulement depuis janvier. L’an dernier, les ventes du laboratoire ont grimpé de 38 % pour atteindre un montant de 103 millions de dollars.


Les actions dans le secteur pharmaceutique et sanitaire sont sous les projecteurs depuis le début de la pandémie de Covid-19 et atteignent des sommets sans précédent. Pourtant, même avant l’arrivée du coronavirus, la demande connaissait déjà une forte croissance sur le territoire chinois en raison de l’augmentation des revenus et du vieillissement de la population. De nombreux laboratoires chinois prennent part à la course au vaccin contre le Covid-19, notamment Xiamen Innovax Biotech, qui travaille avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline, mais aussi CanSino Biologics, Sinopharm, Sinovac et Clover Biopharmaceutical, qui collabore avec la firme américaine Dynamax Technologies.

La Chine accueille sur son territoire le deuxième plus grand nombre de milliardaires, après les États-Unis.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Russell Flannery

 

<<< À lire également : Covid-19 : Selon Trump, La Chine Est Responsable >>>