CLASSEMENT | Trois légendes du tennis ne participent pas à l’US Open en raison de blessures, mais ils continuent à engranger des millions grâce à leurs sponsors. Le top 10 des joueurs de tennis les mieux payés en 2021 a touché un total de 320 millions de dollars au cours des 12 derniers mois.

 

Cette année, l’US Open sera privé de certains de ses visages les plus célèbres : Roger Federer, Rafael NadalSerena Williams ou encore Dominique Thiem. Toutefois, quel que soit le vainqueur du tournoi, et de son premier prix d’une valeur de 2,5 millions de dollars, cela n’influera en aucun cas sur le top 3 des joueurs de tennis les mieux payés. En effet, les revenus des joueurs de tennis proviennent en grande partie de leurs contrats de sponsoring.

Roger Federer va manquer l’US Open en raison d’une blessure au genou, mais cela ne l’empêche pas d’occuper la première place du classement cette année encore. Ses revenus avant impôts s’élèvent à 90,6 millions de dollars sur les 12 derniers mois selon Forbes. Naomi Osaka occupe quant à elle la deuxième place du classement des joueurs de tennis les mieux payés en 2021 avec 60,1 millions de dollars de revenus (90 % de ces revenus sont extrasportifs). Serena Williams, qui souffre d’une déchirure de l’ischio-jambier, est troisième du classement avec 41,8 millions de dollars de revenus. En quatrième position l’on retrouve Novak Djokovic avec 38 millions de dollars de revenus. Rafael Nadal complète le top 5 avec 27 millions de dollars de revenus, malgré une blessure au pied qui le prive de compétition jusqu’en 2022.

Dans l’ensemble, les dix joueurs de tennis les mieux payés en 2021 ont gagné 320 millions de dollars au cours des 12 derniers mois, soit une baisse de 6 % par rapport au total de 340 millions de dollars de l’année dernière. Cette baisse est en grande partie due à la pandémie. Cependant, cette légère diminution a été compensée par les revenus extrasportifs des joueurs de tennis : le top 10 du classement enregistre 281 millions de dollars de revenus extrasportifs, soit une hausse de 4 % par rapport à l’année dernière, et cela malgré la réduction des dépenses de nombreuses marques qui ont vu leur budget grevé par le covid-19.

Un tel luxe n’est pas donné à tout le monde dans ce sport. Les joueurs de tennis travaillent essentiellement en tant qu’entrepreneurs indépendants, sans salaire (il n’y a pas d’équipes ou de ligues comme dans d’autres sports) pour les aider à traverser les périodes difficiles. La douleur causée par les annulations d’évènements au cours des 18 derniers mois va bien au-delà de la simple perte de prix. À l’exception de quelques-unes des plus grandes stars de ce sport, comme Roger Federer et Serena Williams, les contrats de sponsoring des joueurs de tennis prévoient généralement des réductions de revenus s’ils ne remplissent pas les conditions minimales de jeu.

Cette dure réalité a conduit l’Association de tennis des États-Unis à modifier la répartition des prix de l’US Open cette année afin d’aider les joueurs moins bien classés qui peuvent rencontrer des difficultés. Alors que la cagnotte globale s’élève à 57,5 millions de dollars, le montant versé à chaque champion en simple a été réduit de 2,5 millions de dollars, soit une baisse de 17 % par rapport à l’année dernière et de 35 % par rapport à 2019. Parallèlement, les joueurs qui perdent au premier tour repartiront avec 75 000 dollars, contre 61 000 dollars l’année dernière, et les perdants du deuxième tour repartiront avec 115 000 dollars.

Ce changement intervient à un moment important pour le tennis. En effet, ce sport doit affronter une période de transition, car certaines de ses légendes approchent de la retraite. Alors que Novak Djokovic continue de dominer les courts, avec trois titres du Grand Chelem en 2021, Roger Federer (40 ans) n’a participé qu’à cinq tournois depuis février 2020. Le joueur suisse a récemment déclaré sur Instagram qu’il aurait besoin d’une intervention chirurgicale et manquerait « de nombreux mois » de compétition, ce qui a suscité un bon nombre de spéculations sur sa capacité à reprendre le chemin des courts un jour. Serena Williams aura 40 ans le mois prochain, et Rafael Nadal (35 ans) a joué un total de 14 tournois au cours des deux dernières années. L’US Open 2021 est le premier tournoi du Grand Chelem sans aucun des trois monstres du tennis dans le tableau principal du simple depuis 1997.

 

Voici le classement Forbes des dix joueurs de tennis les mieux payés en 2021 !

 


Classement
Roger Federer. | Source : Getty Images

#1 ROGER FEDERER

Revenus : 90,6 millions de dollars

Revenus sportifs : 600 000 dollars

Revenus extrasportifs : 90 millions de dollars

Rafael Nadal et Novak Djokovic ont égalé le record de titres de Roger Federer, soit 20 titres en Grand Chelem en simple. Pour autant, Federer reste le GOAT auprès des sponsors. Au cours de sa carrière, le Suisse a perçu près de 900 millions de dollars de revenus extrasportifs, en plus de ses 131 millions de dollars de prix. Cette année, il est devenu le sixième sportif en activité à atteindre le milliard de dollars de revenus en carrière (avant impôts et commissions des agents). Un autre revenu important est encore à venir. En effet, Roger Federer possède une participation dans la société suisse de chaussures de course On, qui se prépare à entrer en bourse. Il n’est donc pas surprenant que Federer se hisse pour la seizième année consécutive à la tête du classement des joueurs de tennis les mieux payés.


Classement
Naomi Osaka. | Source : Getty Images

#2 NAOMI OSAKA

Revenus : 60,1 millions de dollars

Revenus sportifs : 5,1 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 55 millions de dollars

Naomi Osaka s’est retirée de Roland-Garros et de Wimbledon cette année, invoquant des problèmes de santé mentale. Cependant, certains de ses sponsors, comme Nike, lui ont exprimé leur soutien et elle continue à ajouter plusieurs sociétés à son large portefeuille de sponsors, la dernière en date étant Panasonic. La jeune femme de 23 ans, qui est sortie au troisième tour aux JO de Tokyo, dont elle a été l’un des visages emblématiques (elle a allumé la flamme olympique lors de la cérémonie d’ouverture), a servi de modèle pour une poupée Barbie qui s’est vendue en quelques heures après sa sortie cet été.


Classement
Serena Williams. | Source : Getty Images

#3 SERENA WILLIAMS

Revenus : 41,8 millions de dollars

Revenus sportifs : 1,8 million de dollars

Revenus extrasportifs : 40 millions de dollars

Serena Williams n’a pas réussi à améliorer son record de 23 titres de Grand Chelem en simple depuis sa victoire à l’Open d’Australie en 2017. Elle n’est plus que 22e au classement WTA, avec une nouvelle chute prévue à l’issue de l’US Open. Cependant, elle reste, comme Roger Federer, une valeur sûre auprès des sponsors, avec près de 20 partenaires, et elle figure désormais parmi les self-made-women les plus riches d’Amérique. Son fonds Serena Ventures investit dans 66 startups.


Classement
Novak Djokovic. | Source : Getty Images

#4 NOVAK DJOKOVIC

Revenus : 38 millions de dollars

Revenus sportifs : 8 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 30 millions de dollars

La défaite de Novak Djokovic en demi-finale des JO a mis fin à sa tentative de réaliser le premier Golden Slam de l’histoire du tennis masculin, mais il reste en course pour le premier Grand Chelem depuis que Rod Laver a accompli l’exploit en 1969. Une victoire à l’US Open, bien sûr, permettrait au joueur de 34 ans de devancer Roger Federer et Rafael Nadal. Il serait alors le seul à détenir le record de titres masculins du Grand Chelem en simple. Cette année, Novak Djokovic a conclu des contrats de sponsoring avec la Raiffeisen Bank, les cartouches d’imprimantes Lemero et les montres Hublot. Ses revenus seraient encore plus élevés s’il n’avait pas été disqualifié de l’US Open l’an dernier après avoir touché par inadvertance un juge de ligne avec une balle de tennis. Cette disqualification lui a fait perdre la totalité des 250 000 dollars qu’il aurait pu gagner pour avoir atteint le quatrième tour.


Classement
Rafael Nadal. | Source : Getty Images

#5 RAFAEL NADAL

Revenus : 27 millions de dollars

Revenus sportifs : 4 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 23 millions de dollars

Rafael Nadal a décidé de se retirer quelque temps des courts pour gérer une maladie rare connue sous le nom de maladie de Müller-Weiss, ou syndrome de Müller-Weiss. Cette pathologie se traduit par le fait qu’un os situé le long de la voûte plantaire se détériore. Le tennisman espagnol espère revenir sur le court en 2022. Sa liste de sponsors comprend Nike, Babolat, Richard Mille et Amstel.


Classement
Kei Nishikori. | Source : Getty Images

#6 KEI NISHIKORI

Revenus : 26 millions de dollars

Revenus sportifs : 1 million de dollars

Revenus extrasportifs : 25 millions de dollars

Même s’il est tombé à la 56e place du classement ATP, Kei Nishikori conserve sa place parmi les joueurs de tennis les mieux payés grâce aux contrats de sponsoring lucratifs qu’il a signés avant les JO de Tokyo. Le joueur de 31 ans a plus d’une douzaine de sponsors, mais la question est maintenant de savoir ce qui se passera lorsque certains de ces contrats expireront au cours de l’année prochaine.


Classement
Daniil Medvedev. | Source : Getty Images

#7 DANIIL MEDVEDEV

Revenus : 13,9 millions de dollars

Revenus sportifs : 5,9 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 8 millions de dollars

Un parcours exceptionnel a porté en trois ans Daniil Medvedev jusqu’à la deuxième place du classement ATP, mais il reste à la recherche de son premier titre du Grand Chelem. Il sera un adversaire redoutable à l’US Open cette année : finaliste de l’US Open 2019, le jeune homme de 25 ans a atteint en février la finale de l’Open d’Australie, où il s’est incliné face à Novak Djokovic. Une première victoire majeure pourrait le pousser encore plus haut dans le classement des joueurs de tennis les mieux payés l’année prochaine. Parmi ses sponsors, l’on retrouve Lacoste, les montres Bovet et la banque Tinkoff. La semaine dernière, il a annoncé un nouveau partenariat avec la société HyperX, spécialisée dans le matériel de jeu.


Classement
Dominic Thiem. | Source : Getty Images

#8 DOMINIC THIEM

Revenus : 8,9 millions de dollars

Revenus sportifs : 4,9 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 4 millions de dollars

Une blessure au poignet contractée en juin a brisé l’élan de Dominic Thiem alors qu’il avait remporté l’US Open l’an dernier, mettant ainsi fin à l’éternelle rengaine Djokovic-Nadal-Federer et devenant le seul joueur masculin de 20 ans à avoir remporté un titre du Grand Chelem en simple. Dominic Thiem, 27 ans, compte parmi ses sponsors Adidas, Babolat et Red Bull. Il a également conclu de nouveaux accords avec Technogym et les barres chocolatées NEOH.


Classement
Stefanos Tsitsipas. | Source : Getty Images

#9 STEFANOS TSITSIPAS

Revenus : 8,1 millions de dollars

Revenus sportifs : 4,1 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 4 millions de dollars

Stefanos Tsitsipas, qui est passé de la sixième place l’an dernier à la troisième place du classement ATP, est le seul nouveau membre de la liste des joueurs de tennis les mieux payés, détrônant Simona Halep. Le jeune homme de 23 ans, qui a atteint pour la première fois une finale du Grand Chelem en juin à Roland-Garros, est associé à des marques telles que Wilson, Adidas et Rolex. Il possède par ailleurs une personnalité captivante qui, selon les experts du tennis, pourrait le catapulter à long terme devant Daniil Medvedev et Dominic Thiem dans la hiérarchie des joueurs les plus bankable. Pourtant, il a récemment créé une petite polémique en exprimant sa réticence à se faire vacciner contre le covid-19.


Classement
Ashleigh Barty. | Source : Getty Images

#10 ASHLEIGH BARTY

Revenus : 5,8 millions de dollars

Revenus sportifs : 3,8 millions de dollars

Revenus extrasportifs : 2 millions de dollars

Au terme d’une année 2019 marquée par des revenus s’élevant à 11,3 millions de dollars, Ashleigh Barty n’a participé qu’à quatre tournois en 2020, prenant une pause prolongée en raison de la pandémie et ne conservant sa première place au classement WTA que parce que le circuit a temporairement ajusté son système de points. Elle est revenue en force en 2021, avec cinq titres en simple, dont une victoire à Wimbledon, et un solide prix de 3,8 millions de dollars. Pourtant, alors que tous les tournois du Grand Chelem offrent des prix identiques pour les hommes et les femmes, la victoire d’Ashleigh Barty ce mois-ci au Western & Southern Open, près de Cincinnati, a rappelé une fois de plus qu’il existe toujours un écart de rémunération entre les genres. La jeune femme de 25 ans a empoché 255 220 dollars pour son titre, alors que le champion masculin, Alexander Zverev, a reçu 654 815 dollars.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Brett Knight

<<< À lire également : Découvrez en exclusivité le classement Forbes des sportifs les mieux payés de la planète >>>