THE CROWN | EPISODE #2 | Bienvenue dans notre série sur la famille royale d’Angleterre. Entrez dans les coulisses d’une saga incroyable, d’une machine à cash aussi… en livres sterling et dollars. Ce n’est pas du cinéma, vous êtes bien dans le monde réel. L’interview explosive du prince Harry et de Meghan Markle avec la célèbre présentatrice Oprah Winfrey a ébranlé la famille Windsor et leur « Firme », vieille d’un millénaire. 

 

Charles Inc.

Le prince Charles en visite à la cathédrale de Salisbury. | Source : Getty Images

 

Âgé de 72 ans, le Prince Charles est la deuxième personne la plus influente de la famille royale. En tant que duc de Cornouailles, le Prince Charles perçoit un revenu du duché de Cornouailles en plus de sa part du Sovereign Grant. Le duché de Cornouailles a été fondé au XIVe siècle par Édouard III afin d’occuper son fils aîné (et lui procurer un revenu) en attendant d’accéder au trône et de devenir roi. Aujourd’hui, le duché compte 150 employés et comprend 570 km2 de terres, dont la moitié se trouve dans le Devon. La valeur du duché est estimée à 1,3 milliard de dollars.

Comme pour les actifs du Crown Estate, le prince Charles ne peut pas vendre les actifs du duché, mais il peut en tirer des revenus. Ainsi, la location de propriétés du duché à des détaillants, des agriculteurs ou des habitants a généré plus de 50 millions de dollars de revenus l’année dernière, dont 30 millions ont été versés au prince de Galles et à ses descendants pour couvrir leurs frais. Même sans la couronne, le duché de Cornouailles est bien plus lucratif pour le prince Charles que le Sovereign Grant (l’année dernière, il a touché moins de 2,5 millions de dollars). Sur les revenus du duché perçus par le prince de Galles, 7,3 millions de dollars ont servi à rémunérer ses 132 employés, 6,75 millions de dollars ont été versés en impôts et 4,4 millions de dollars ont permis de financer des activités caritatives, notamment le Prince’s Trust, l’organisation caritative du prince Charles qui vient en aide aux jeunes sans emploi.


Quinte flush royale : dans les coulisses d’un empire évalué à près de 28 milliards de dollars

Source : Forbes.com

Une grande partie de ces revenus sont également reversés aux fils du prince Charles. L’année dernière, les princes William et Harry ont reçu 7,8 millions de dollars pour couvrir leurs frais. Toutefois, Harry n’a désormais plus accès à ces revenus, comme il l’a affirmé lors de l’interview avec Oprah Winfrey. Meghan Markle a également précisé que le départ du couple de la Firme était en partie lié à l’intention de la famille de priver leur fils, Archie, du titre de prince et des revenus qu’il aurait dû recevoir en travaillant dans la famille royale. Pour l’historienne Carolyn Harris, cette décision de priver Archie de son titre s’inscrit dans la volonté du prince Charles de réduire le nombre de membres de la Firme et d’en consolider les ressources. Pour autant, Carolyn Harrys note que « l’optique de cette décision n’est pas bonne, car elle pourrait être interprétée comme l’exclusion d’un membre métis de la famille royale. »

« La pire accusation portée par le couple lors de l’interview avec Oprah était celle concernant le racisme au sein de la famille royale. Cela pourrait avoir des répercussions sur les retombées économiques de la royauté », déclare David Haigh. Dans sa première déclaration après l’interview, la Reine a abordé la question afin d’atténuer l’ampleur du scandale. « Les questions soulevées, en particulier celles liées à la race, sont préoccupantes. Bien que certains souvenirs puissent varier, elles sont prises très au sérieux et seront traitées par la famille en privé. Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres de la famille très aimés », a déclaré Sa Majesté dans un communiqué.

 

Dans le prochain épisode : « William LLC. ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteures : Ariel Shapiro et Deniz Çam

<<< À lire également : Secrets de Buckingham | William et Kate, dans les coulisses du business de la famille royale | EPISODE #3 >>>