Avec plus de 180 millions d’entreprises qui utilisent ses plateformes chaque mois, Facebook joue un rôle crucial pour aider les petites entreprises à changer de cap et à rester en contact avec leurs clients pendant la pandémie de Covid-19.

Lors du tout premier sommet des petites entreprises de Forbes, qui s’est tenu virtuellement vendredi, Sheryl Sandberg, directrice de l’exploitation, a expliqué comment Facebook a doublé le nombre de lancements de produits pour les petites entreprises et comment le Congrès peut faire plus pour les aider à survivre au Covid-19.

En effet, Sheryl Sandberg a déclaré : « La migration numérique est une tendance qui s’accélère et elle est là pour rester. Avant, les entreprises se déplaçaient déjà vers un marché en ligne, mais ce que nous avons constaté pendant cette période, c’est que les entreprises migrent beaucoup plus rapidement ».

Pour soutenir cette évolution, Facebook a lancé Facebook Shops, un volet qui permet aux entreprises de créer des boutiques en ligne, ainsi que Facebook Business Suite, une plateforme unique où vous pouvez gérer toutes vos pages, vos profils et vos messages sur Facebook, Instagram et Messenger.

Sheryl Sandberg a également déclaré que les collectes de fonds – généralement utilisées sur l’application de Facebook pour les associations à but non lucratif, en l’honneur des anniversaires des utilisateurs, sont désormais disponibles pour les petites entreprises. À ce sujet, elle a déclaré : « Je n’aurais jamais pensé que nous ferions des collectes de fonds pour les petites entreprises. Mais nos utilisateurs nous ont fait part de l’importance des petites entreprises et de leur envie d’organiser des collectes de fonds pour ces dernières ».

De plus, le géant des réseaux sociaux a investi 200 millions de dollars de ses fonds propres dans deux programmes de subventions destinés aux petites entreprises et aux entreprises afro-américaines. « Nous nous efforçons de débloquer l’argent dès que possible, car il n’y a pas de temps à perdre dans une crise comme celle-ci », a déclaré Sheryl Sandberg.

En plus de déterminer ce que Facebook peut faire pour aider, Sheryl Sandberg, ainsi que l’ancien directeur de Starbucks, Howard Schultz, et la PDG de Microsoft, Satya Nadella, ont appelé le Congrès le mois dernier à offrir un soutien financier supplémentaire à long terme aux petites entreprises. Elle a déclaré qu’une question majeure qui doit être démystifiée est la notion selon laquelle les données n’aident que les grandes entreprises. À ce sujet, elle a déclaré : « Beaucoup de gens demandent que les données ne soient pas utilisées à des fins de ciblage pour le marketing. Ils ne comprennent pas que ce système ne bénéficie pas seulement aux grandes entreprises, mais aussi aux petites entreprises qui comptent sur ce ciblage pour se développer et rester en activité. Je pense que c’est quelque chose que nous devons mieux expliquer pour que les petites entreprises puissent en profiter ».

De plus, le rôle de Facebook dans la prochaine élection présidentielle n’échappe pas à Mme Sandberg. Elle a avoué que Facebook n’avait pas réussi à prévenir l’ingérence russe en 2016, en affirmant : « Nous l’avons manqué, et c’est de notre faute. Le FBI l’a manqué. Nous n’avions jamais rien vu de tel. Nous n’étions pas préparés pour des attaques d’État de la sorte ».

Depuis lors, Facebook a fermé plus de 50 comptes qui diffusaient des informations erronées, et a lancé, selon Mme Sandberg, le plus grand effort d’inscription des électeurs jamais entrepris, avec un objectif de 4 millions de personnes inscrites pour voter via les applications Facebook et Instagram. Elle a affirmé : « C’est une élection cruciale. Nous voulons nous assurer que tout le monde vote et que tout le monde reçoit des informations précises sur la façon de voter ».

Enfin, Mme Sandberg a conclu l’interview en déclarant : « Tout le monde devrait contribuer à la démocratie et à la survie des petites entreprises. C’est à chacun d’entre nous tous de faire sa part. Le gouvernement fait sa part, les grandes entreprises comme Facebook font leur part, et les communautés font la leur pour que les petites entreprises continuent à se développer ».

Article traduit de Forbes US – Auteur : Abigail Freeman

<<< À lire également : Facebook Messenger Et Instagram Réunissent Leurs Messageries >>>