Les employés du site internet de crowdfundingKickstarter, ont voté en faveur de la création d’un syndicat après presque un an d’organisation publique. Kickstarter devient la première grande entreprise de technologie à le faire, ce qui pourrait encourager les autres à suivre le mouvement.

Le groupe d’organisation du personnel, Kickstarter United, a tweeté qu’il a été certifié par le Conseil national des relations de travail et commencera à créer un comité de négociation en prévision de ses premières négociations contractuelles avec la direction de Kickstarter.
85 des employés de Kickstarter basé à Brooklyn, dont des designers, des spécialistes de l’assistance à la clientèle, directeurs, ingénieur et des coordinateurs, ont accepté de s’affilier à la section locale 153 de l’Office and Professional Employees International Union à New York, à la suite d’un vote de 46 contre 37.

Les négociations syndicales de l’entreprise ont été lancées en 2018 après qu’une campagne pour une bande dessinée intitulée “Always Punch Nazis” ait été critiquée par le site internet d’extrême-droite Breitbart, puis démantelée par la direction de Kickstarter, bien que les employés aient déclaré que le projet n’enfreignait pas les conditions de service du site.

Les discussions de ce syndicat sont devenues publiques en mars 2019, et en septembre, Kickstarter a licencié deux organisateurs du mouvement en huit jours, ce qui a conduit certaines personnalités à boycotter les projets du site.

Chaque année, on parle de plus en plus des syndicats dans l’industrie technologique. Le mois dernier, des employés de l’application de livraisons de course, Instacart, ont appelé au boycott du service jusqu’à ce qu’un pourboire de 10 % par défaut soit rétabli. Et à Amazon, des centaines d’employés ont protesté contre les liens continus de leur entreprise avec les compagnies pétrolières et gazières, malgré les avertissements de ne pas le faire. Plus tôt en 2019, des employés de Google ont réussi à forcer leur entreprise à changer sa politique sur l’arbitrage forcé. Ce mouvement syndicaliste à Kickstarter pourrait encourager d’autres employés d’entreprises à suivre, même si avec 150 employés, l’entreprise est beaucoup moins grande que Google ou Amazon. 

 

<<< À lire également : Le Militantisme Fait Peur Aux Dirigeants >>>