L’administration Trump a annoncé vendredi qu’elle interdirait les applications chinoises TikTok et WeChat sur l’App Store dimanche, mais vous pourrez toujours utiliser TikTok jusqu’au 12 novembre si vous l’avez déjà téléchargé sur votre téléphone. Ce qu’il adviendra de WeChat est moins clair.

 

Principaux faits

  • Le propriétaire de TikTok, ByteDance, et le propriétaire de WeChat, Tencent, ne pourront pas diffuser les mises à jour des applications pour les utilisateurs existants, même les améliorations de performance ou de sécurité qui permettent aux applications de fonctionner correctement.
  • L’administration Trump ne demandera pas une interdiction totale de TikTok avant le 12 novembre, ce qui donnera aux responsables le temps d’approuver un accord qui transférera potentiellement les opérations américaines de la courte application vidéo à Oracle et Walmart.
  • WeChat est plus compliqué : l’ordre de vendredi interdit explicitement aux utilisateurs d’effectuer des paiements ou d’envoyer de l’argent à d’autres personnes par l’intermédiaire de WeChat, ainsi qu’aux entreprises de fournir à l’application des services d’hébergement Internet, des services de réseau de diffusion de contenu et des services de transit Internet ou de peering aux États-Unis.
  • Même si l’objectif de l’injonction est d’interdire effectivement WeChat, Ben Johnson, un ancien cyber-ingénieur de la NSA et fondateur d’Obsidian Security, a déclaré à Forbes que la fonction de chat de l’application peut encore fonctionner techniquement sans ces services car les utilisateurs pourront toujours accéder aux serveurs WeChat depuis leurs appareils.
  • WeChat ne cessera de fonctionner entièrement aux États-Unis que si le gouvernement interdit tout trafic « allant vers les plages d’IP pour WeChat », mais ce n’est pas une pratique courante aux États-Unis, a déclaré Ben Johnson, et avec le temps, l’incapacité à mettre à jour l’application entraînera probablement une dégradation de son service.
  • Le propriétaire de WeChat, Tencent, a déclaré dans un communiqué que l’entreprise discute avec des responsables américains d’une solution à long terme « étant donné notre désir de fournir des services continus à nos utilisateurs aux États-Unis », mais n’a fourni aucun détail expliquant à quoi ressemblera l’application lorsque l’interdiction entrera en vigueur dimanche.

 

Citation importante

En ce qui concerne TikTok, le seul véritable changement à partir de dimanche soir sera que vous n’aurez plus accès à des applications améliorées, à des mises à jour ou à la maintenance. Si cela devait se poursuivre sur une longue période, il pourrait y avoir une dégradation progressive des services. Mais le TikTok de base restera intact jusqu’au 12 novembre », a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross dans une interview sur Fox Business.

 

Critiques essentielles

Les experts en sécurité notent l’ironie de cette injonction, qui vise à protéger la sécurité nationale et la confidentialité, mais qui peut créer un risque de sécurité encore plus grand en interdisant les mises à jour des applications.

« Avec les récentes restrictions de TikTok et WeChat, la principale préoccupation en matière de sécurité au niveau individuel sera l’indisponibilité des mises à jour de sécurité, créant ainsi une population encore plus vulnérable de dispositifs intelligents grand public », a déclaré Ben Johnson.

L’ACLU a également critiqué l’ordre, déclarant que « l’interdiction sélective de plateformes entières comme TikTok et WeChat viole le premier amendement et ne protège guère nos données personnelles contre les abus ».

 

Et après

Les utilisateurs peuvent théoriquement contourner les restrictions basées sur la localisation grâce à un VPN, un service qui permet aux utilisateurs de changer l’emplacement de leur trafic Internet vers un autre pays. Mais il n’est pas certain que les fournisseurs d’accès Internet puissent également bloquer le trafic VPN vers TikTok et WeChat. « VPN » a brièvement fait son apparition dans les Trending Topics sur Twitter après l’annonce de l’interdiction.

 

Selon Bloomberg, un juge américain peut suspendre temporairement l’interdiction de WeChat dans le cadre d’un procès en cours contre cet ordre.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Rachel Sandler

 

<<< À lire également : TikTok : Le Rachat Par Oracle Aux USA N’Est Pas Encore Gagné >>>