Mercredi sur Twiter, Elon Musk, le PDG de Tesla et SpaceX, a fait part de ses doutes quant au confinement aux États-Unis. Ses déclarations se rapprochent de celles de l’opposition d’extrême-droite, qui refuse de respecter les mesures de distanciation sociales imposées par le gouvernement pour ralentir la propagation du coronavirus.

Elon Musk a en effet tweeté « FREE AMERICA NOW » mardi soir, estimant que les mesures sévères mises en œuvre par les autorités ne sont pas justifiées. Il a également partagé un article au sujet du Texas, où les restaurants, magasins et entreprises vont rouvrir leurs portes, félicitant l’initiative.


 

Par ailleurs, l’entrepreneur a répondu favorablement à un compte Twitter célèbre pour ses prises de position pro-Trump, qui affirmait : « Le plus effrayant dans cette pandémie, ce n’est pas le virus lui-même, c’est la manière dont les Américains s’inclinent facilement et donnent leur liberté acquise au prix de leur sang à des hommes politiques corrompus qui leur promettent la sécurité ».

 

Les tweets d’Elon Musk renvoient aux déclarations de Donald Trump, qui demandait début mars que les États américains soient « libérés» des mesures de distanciation sociale, qu’il juge agressives.

Pour rappel, le Covid-19 a fait 61 000 morts aux États-Unis et on y compte plus d’un million de cas, alors que le pic de l’épidémie n’a pas encore été atteint. Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk, très actif sur Twitter, se prononce quant à la pandémie. En mars dernier, il faisait l’éloge de la chloroquine et de l’hyrdoxychloroquine, des traitements dont il assurait l’efficacité.

Par ailleurs, Elon Musk affirme avoir envoyé 1000 respirateurs, fabriqués dans ses usines Tesla, à des hôpitaux californiens. Ces derniers n’ont encore rien reçu.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Rachel Sandler

 

<<< À lire également : Covid-19 : Les Enfants Aussi Touchés Que Les Adultes ? >>>