Selon Reuters, alors qu’Apple conteste le bon fondement du scandale « Batterygate » et que son PDG, Tim Cook, fait l’objet d’un examen minutieux de la part de la Chambre des représentants, une coalition de nombreux États dirigée par l’État de l’Arizona enquêterait sur Apple, car elle soupçonnerait l’entreprise de ralentir intentionnellement ses anciens appareils.

 


Faits marquants

  • Selon Reuters, l’enquête serait en cours depuis au moins octobre 2018. C’est en effet dans ce contexte que, la semaine passée, le Tech Transparency Project a divulgué des documents confirmant que le Texas participait à une enquête concernant les pratiques commerciales prétendument trompeuses d’Apple.
  • Apple a fait l’objet d’une enquête approfondie en raison de ses pratiques trompeuses, ce qui a poussé l’entreprise à présenter des excuses publiques pour ses méfaits et à réduire temporairement le coût du remplacement des batteries iPhone.
  • Tandis que les critiques accusent Apple de ralentir intentionnellement les téléphones dans le but de forcer ses utilisateurs à mettre leurs téléphones à jour ; l’entreprise déclare essayer d’éviter les arrêts brusques et inattendus qui pourraient se produire lorsque la batterie lithium-ion d’un téléphone devient obsolète.
  • Les documents cités par Reuters montrent que des enquêteurs d’État ont interrogé les représentants d’Apple sur les arrêts brusques et inattendus ainsi que l’utilisation d’un logiciel de gestion de l’énergie dans le but de ralentir les anciens modèles d’iPhone.
  • Apple a accepté de payer 500 millions de dollars à la suite un procès collectif aux États-Unis concernant le ralentissement des iPhones. De même, en février, elle a été condamnée à payer une amende de 21 millions de livres sterling par le gouvernement français pour cette même pratique douteuse.

Contexte général

Le rapport de Reuters sur l’enquête interétatique a été publié alors que le PDG d’Apple, Tim Cook, a été entendu par les législateurs du Congrès américain mercredi dernier, en raison de l’enquête antitrust dont il fait l’objet. Durant cette audition, M. Cook, qui a été appelé à témoigner sur les pratiques prétendument anticoncurrentielles d’Apple sur son App Store, a dédié son discours d’ouverture à la défense de son entreprise, en déclarant : « Notre entreprise a fait la promesse de toujours innover en créant des produits qui nous rendent très fiers. En effet, il est clair que l’iPhone a révolutionné le monde de la téléphonie mobile grâce à son intégration de logiciels, à son utilisation simple, ainsi qu’à sa conception de très haute qualité ». Il a ensuite ajouté : « Cependant, malgré la fierté que nous éprouvons envers chacune de nos créations, nous savons que nous devons prendre nos responsabilités pour tout dysfonctionnement lié à nos produits ».

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alison Durkee

<<< À lire également : Pourquoi Apple Va Produire Des iPhone Piratables ? >>>