Avec la crise sanitaire, l’essayage des vêtements dans les magasins ou à domicile pour les ventes en ligne impose des contraintes importantes. Pour faciliter la vente, la startup israélienne MysizeID propose une solution innovante qui permet aux consommateurs d’acheter très facilement des vêtements à la bonne taille en ligne comme en boutique en un clic. Explications de Ronen Luzon, PDG de MySizeID.

Vous avez fondé MySize en 2014, pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit ?


J’ai fondé MySize en 2014 pour changer la façon dont les gens achètent des vêtements en ligne. Comme chaque marque a des grilles de tailles différentes, le taux de retour est très élevé, nous avons donc mis au point un produit appelé MySizeID en 2018 qui apporte une solution innovante aux marques pour résoudre le problème des concordances de taille de ses consommateurs.

Et pouvez-vous nous expliquer comment ça fonctionne ?

MysizeID est un simple “widget” qui s’intègre en quelques clics sur l’e-shop des marques et permet aux clients de connaître immédiatement la taille qui leur convient pour tous les types de vêtements. L’application est aussi sur mobile (iOS et Androïd). Elle utilise les capteurs du téléphone pour mesurer de façon très précise le tour de poitrine, le tour de taille, la longueur de l’avant-bras et ainsi recommander la bonne taille. Notre solution s’appuie sur des algorithmes très sophistiqués adaptés aux grilles de taille pour atteindre de très haut niveau de fiabilité dans les recommandations. Le détaillant alimente dans ses « SizeCharts » ses vêtements et le moteur MySizeID fait un «matchmaking» entre le vêtement que l’utilisateur a sélectionné et le profil du consommateur. La solution fonctionne à la fois en ligne et dans les boutiques physiques.

Quel est votre business model  ?

Nous ciblons chaque détaillant qui vend des vêtements, notre modèle de tarification est très flexible, de sorte que le détaillant ne paie que lorsqu’il utilise le système. Chaque fois que son client reçoit une recommandation de taille via notre solution, nous facturons le détaillant.

Mais nous touchons aussi de manière indirecte, les consommateurs finaux qui utilisent la recommandation de taille lors de leurs achats et espérons leur offrir une expérience shopping facilitée et répondant à leurs attentes.

Comment financez-vous votre développement ?

MySize est cotée au Nasdaq et sur le marché boursier de Tel Aviv. À ce jour, nous avons levé 25 millions de dollars. Cela nous a permis d’ouvrir 9 succursales à travers le monde, notamment en France, Allemagne, Italie, États-Unis, Turquie et Pays-Bas.

Quelles seront vos prochaines innovations ?

Nous allons sortir, très rapidement, des nouvelles technologies qui faciliteront encore plus la vie des marques et des consommateurs surtout en cette période de COVID, notamment en élargissant l’offre à l’enfant grâce au « Family Account » et à la chaussure, avec un nouveau système de recommandation de pointures. Nous annoncerons également bientôt nos bilans trimestriels qui sont très prometteurs.