Le marché de la basket est en plein essor et les stars de la NBA y contribuent énormément. Forbes a listé les revenus de ces joueurs grâce à leurs partenariat avec des marques de baskets. 

Michael Jordan n’a pas joué à un match de NBA depuis près de deux décennies, mais ce qui est important en ce moment pour les fans et les médias c’est cette question : qui est le plus grand joueur de tous les temps? Une question alimentée en grande partie par l’énorme potentiel du joueur LeBron James. James LeBron a notamment dépassé Michael Jordan en termes de scores, et il a également dépassé Michael Jordan dans sa participation aux finales de la NBA. Kobe Bryant se classe devant les deux joueurs pour avoir marqué le plus de buts, il possédait notamment cinq titres NBA avant de prendre sa retraite. Daryl Morey a notamment fait valoir ce mois-ci que James Harden est un meilleur buteur que Jordan.


Mais lorsqu’il s’agit de baskets, personne n’arrive à la cheville de Michael Jordan.

Les revenus totaux de la filiale « Jordan » de la marque Nike ont atteint 3,14 milliards de dollars en mai 2019, soit 10 % de plus qu’en 2018. La part annuelle de Michael Jordan est estimée à 130 millions de dollars, soit quatre fois plus que celle de James LeBron, qui lui totalise 32 millions de dollars.

« Jordan est de plus en plus considérée comme une marque de lifestyle », explique John Kernan, analyste chez Cowen & Co. « Le potentiel est énorme. Cette marque possède un avenir certain ». Kernan cite les forces de la basket Jordan dans sa capacité à créer de nouveaux coloris, relancer des produits et gérer l’équation de l’offre et de la demande pour maintenir ses prix élevés. La marque a dépassé le stade du basket-ball grâce à des partenariats avec le Paris Saint-Germain.

La ligne « Jordan » a obtenu un nouveau coup de pouce marketing le mois dernier lorsque Nike a signé un accord avec Zion Williamson, qui a été le premier choix dans le draft NBA 2019. Après un an chez Duke, Williamson entre dans la marque comme étant probablement sa recrue la plus commercialisable depuis James en 2003, il portera notamment un costume « Jordan ». Son talent s’intègre parfaitement dans la stratégie marketing de Nike et dans la façon dont le contenu de la NBA est populaire sur les réseaux sociaux dans le monde entier.

L’importance des chaussures.

Le commerce de la basket est certainement le plus grand soutien pour la plupart des joueurs de la NBA et représente généralement la majeure partie de leurs gains hors terrain. Michael Jordan a notamment gagné 130 millions de dollars grâce à ses baskets. Un chiffre exorbitant sachant que ses revenus globaux s’élèvent à 145 millions de dollars.

« Si Zion est à la hauteur de l’attente médiatique, il sera une source constante de création pour Nike », dit Kernan. « Les athlètes sont très en vogue en ce moment sur les réseaux sociaux, et Nike participera à tout ce contenu chaque fois que Zion fera quelque chose de mémorable ». 

Zion n’a pas été bon marché pour Nike après que sa chaussure Nike PG 2.5. Son contrat pluriannuel est estimée à 13 millions de dollars par an. Zion se classe ainsi cinquième dans les plus grandes fortunes des joueurs actuels de la NBA. Il est certain que lui aussi sortira sa marque de baskets prochainement, tout comme Michael Jordan l’a fait.

C’est une carrière lucrative. Le business des chaussures est presque toujours l’affaire la plus fructueuse pour un joueur de NBA, représentant généralement plus de la moitié de leurs revenus hors du terrain de basket. Les royalties de Michael Jordan représentent 90% de son revenu annuel actuel et totalisent maintenant 40 millions de dollars de plus que les 90 millions de dollars qu’il a gagnés pendant ses 15 années passées à jouer pour les Chicago Bulls et les Washington Wizards.

Le basket-ball et le football sont les seuls sports d’équipe véritablement mondiaux, c’est pourquoi des marques comme Nike, Adidas et Under Armour sont prêtes à payer des sommes aussi énormes aux stars de ces deux sports. Les joueurs peuvent être utilisés dans des campagnes de marketing dans le monde entier.

La Chine comptabilise 300 millions de personnes jouant au basket-ball, selon la NBA, et c’est un marché important pour les marques de baskets. James, Stephen Curry et d’autres vedettes vont en Chine presque tous les étés pour des apparitions et des rassemblements dans les grandes villes du pays. Les voyages sont le prix d’admission pour obtenir un contrat annuel de plus de 10 millions de dollars pour des baskets. La Chine est un marché de 7 milliards de dollars pour Nike. La Chine a notamment représenté près de 40% de la croissance des ventes de la société l’an dernier.

Just Do It. 

Près des trois quarts des joueurs de la NBA jouent sur le terrain avec des baskets Nike ou Jordan. Cependant, Puma fait une nouvelle entrée sur le marché, après avoir relancé ses activités sur le basket-ball l’été dernier.

Il y a 14 stars actuelles ou anciennes de la NBA qui gagnent au moins 9 millions de dollars grâce au revenus commerciaux des baskets. Cela va de Michael Jordan (130 millions de dollars) à Klay Thompson (9 millions de dollars). Les offres de chaussures de sport NBA sont assorties de bonus potentiels pour les ventes, les récompenses individuelles et la performance de l’équipe. Nos estimations des contrats annuels sont basées sur le fait que les joueurs sont les meilleurs joueurs et qu’ils gagnent des redevances sur les chaussures de marque dont les ventes sont élevées.

Nike, y compris la filiale « Jordan », possède 9 des 14 joueurs sous contrat, ce qui lui a permis de prendre 86% du marché américain du basket en 2019, selon l’analyste de NPD Matt Powell. Under Armour (6,9%) et Adidas (5,5%) se battent pour les restes de Nike. Adidas possède trois accords NBA à gros budget.

Comme Nike et Adidas mettent davantage l’accent sur les vêtements et les chaussures, les joueurs de la NBA deviennent de réels objets de convoitise.

Voici le classement des revenus de ces joueurs grâce aux marchés des baskets :

 

Klay Thompson (Anta) | 9 millions de dollars

Le joueur incroyable des Warriors a quitté Nike pour signer avec Anta au cours de la saison 2014-15 et a signé une extension de 10 ans en 2017 avec la marque chinoise. Les visites estivales annuelles de Thompson en tournée en Chine ont été un succès sur les réseaux sociaux et ont donné naissance au hashtag #ChinaKlay.

 

Damian Lillard (Adidas) | 10 millions de dollars

L’Adidas a été la chaussure la plus populaire de l’année dernière pour les joueurs de la NBA en dehors de Nike/Jordanie. Adidas a conclu un contrat de 10 ans avec Lillard en 2014, deux ans après que Portland ait recruté le meneur de jeu.

 

Kyrie Irving (Nike) | 11 millions de dollars

Irving est un grand fan du dessin animé, Nike a notamment sorti une collaboration cet été avec Nickelodeon pour une collection de baskets Bob l’Eponge/Kyrie. 

 

Russell Westbrook (Jordan) | 12 millions de dollars

En 2017, il a prolongé de dix ans son contrat avec la filiale Jordan. Westbrook a reçu sa première signature de chaussure, la Why Not Zer0, l’an dernier. Cet été, Westbrook a été échangé contre Chris Paul, son homologue, dans le cadre d’un échange.

 

Dwyane Wade (Li-Ning) | 12 millions de dollars

Dwayne Wade a rejoint la marque chinoise Li-Ning en 2012 après avoir porté des Converses et des Jordans pour commencer sa carrière. Le triple champion de la NBA a signé un contrat à vie pour sa signature Way of Wade avec Li-Ning l’année dernière, avant sa dernière saison en NBA.

 

Zion Williamson (Jordan) | 13 millions de dollars

Williamson est déjà l’un des joueurs les plus populaires sur Instagram. Il a 4,1 millions d’adeptes sur les réseaux. Nike a remporté le trophée Naismith 2019 en tant que meilleur joueur de basketball universitaire après une guerre féroce avec Adidas et Puma.

 

James Harden (Adidas) | 14 millions de dollars

L’extension du contrat d’Harden avec Adidas en 2015 s’étend désormais sur 13 années et vaut jusqu’à 200 millions de dollars, en comprenant les redevances et les primes. IL a donné un avant-goût de sa prochaine signature de basket cette semaine lorsqu’il a été repéré lors d’une séance d’entraînement en portant les Harden Vol.4.

 

Kobe Bryant (Nike) | 16 millions de dollars

Le Mamba Day était le week-end dernier et est célébré chaque année le 24 août, la date qui combine les deux numéros de maillot de Bryant, 8 et 24. Nike a poursuivi la tendance cet été, trois ans après son départ à la retraite, avec une série d’éditions limitées de baskets. Bryant reste très populaire en Chine, où ses chaussures sont une marchandise très populaire.

 

Stephen Curry (Under Armour) | 20 millions de dollars

Under Armour a utilisé Curry comme entrée principale dans le monde du basket-ball lorsqu’il l’a signé en 2013. C’était le bon moment pour la société de Kevin Plank. Curry n’avait pas été un All-Star à l’époque, mais a depuis remporté une paire de prix MVP NBA et trois titres NBA. Curry a poussé Under Armour à lancer sa chaussure signature dans des tailles pour filles après qu’une jeune fan ait écrit une lettre à Curry l’an dernier pour demander le déménagement. Curry a livré à Riley Morrison, 9 ans, les premières chaussures de sa propre collection.

 

Kevin Durant (Nike) | 26 millions de dollars

Le partenaire commercial de Durant, Rich Kleiman, affirme que Nike vend plus de chaussures KD en Chine qu’en Amérique du Nord. La franchise Durant Nike a connu une croissance à deux chiffres en 2019, selon Cowen.

 

LeBron James (Nike) | 32 millions de dollars

James a signé un contrat à vie avec Nike à la fin de 2015 qui vaudrait plus d’un milliard de dollars. James devra continuer à déplacer le produit longtemps à la retraite pour atteindre 1 milliard de dollars en vertu du pacte. Son premier contrat Nike valait 90 millions de dollars sur sept ans.

 

Michael Jordan (Jordan) | 130 millions de dollars

La Air Jordan XXXIII lancée l’automne dernier a été la première Jordan à renoncer aux lacets et à utiliser un système de serrage activé par câble. Une prouesse qui vaut à Michael Jordan la première place de ce classement.