L’ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIE ➡ Retrouvez chaque jour des informations sélectionnées d’un monde en pleine transformation


LE CHIFFRE300 milliards de dollars | Ce sont les recettes annuelles que génère le marché des jeux vidéo, selon une étude menée par le cabinet de conseil Accenture. Il y aurait 2,7 milliards de joueurs sur la planète et le nombre devrait augmenter de 400 millions de nouveaux joueurs d’ici à fin 2023. Les futurs nouveaux gamers seront majoritairement à 60% des femmes, 30% auront moins de 25 ans.

https://twitter.com/Mediavenir/status/1388244267252936704


IL A DITBNP PARIBAS | Le premier groupe bancaire français commence l’année en forme et salue « de très bonnes performances » sur une grande partie de ses métiers. « L’activité économique reprend graduellement au premier trimestre avec l’évolution de l’environnement sanitaire », souligne le communiqué publié lors des résultats du premier trimestre, qui reconnait « un bon niveau d’activité commerciale ». La banque a réalisé un bénéfice net de près de 1,8 milliard d’euros, soit plus de 38% par rapport à l’année dernière à la même période. Son produit net bancaire affiche 11,8 milliards d’euros(+8%) .


L’INFO LE LOBBYING EN FRANCE SE PORTE TRES BIEN | Selon l’Observatoire du Lobbying, qui présente sa première grande enquête, l’année 2020 a été un grand cru en matière d’actions de lobbying. Près d’une action de lobbying sur sept (14,9%) était directement liée à la crise sanitaire d’après les données renseignées à la HATVP, soit 1 380 actions sur 9 267.

Parmi ces activités, une sur cinq visait à demander des aides pour les entreprises (20,3%), une sur sept était liée à la santé ou au médico-social (14,3%) et une sur dix était liée au budget de l’Etat (11,2%). Cette édition de l’Observatoire montre également que le lobbying a été particulièrement dynamique en 2020, puisque le registre a connu une croissance de plus de 11% en un an.

Mais le panorama général des lobbyistes va plus loin : les dépenses moyennes de lobbying en France ont été estimées à 196 millions d’euros, toutes organisations confondues.

Il révèle par ailleurs que 6 709 personnes effectuent de la représentation d’intérêts en France, dont près de deux tiers sont des hommes (63,7%). Les sociétés commerciales sont les organisations les plus inscrites au registre (29,5%), suivies de près par les organisations professionnelles (22,6%), puis les associations (19%) et les syndicats (12%). Les cabinets de conseil ne représentent, eux, que 5% de la base de données (7,2% si on leur ajoute les consultants indépendants).

On apprend enfin que ce sont les parlementaires qui font le plus l’objet de lobbying en France (66,7% des activités), loin devant le ministère de l’Economie et des Finances (19,7%), le Premier ministre (17,2%) ou même le Président de la République et ses collaborateurs (14,1%).

https://twitter.com/SmartLobbying/status/1387301282717777921

 

<<< À lire également : Découvrez les 42 milliardaires français en 2021 >>>