La pénurie actuelle de puces électroniques pourrait durer plus longtemps que prévu. Le secteur automobile, déjà fortement touché, pourrait enregistrer des pertes de production encore plus importantes. Selon LMC Automotive, les prix devraient également continuer d’augmenter durant toute l’année prochaine.


« Alors que nous approchons de la fin de l’année 2021, l’impact de la pénurie de semi-conducteurs dans le secteur automobile n’a pas encore atteint son apogée, contrairement aux prévisions initiales selon lesquelles cette crise aurait dû atteindre son paroxysme à la fin du deuxième semestre », a déclaré Jeff Schuster, président de Americas Operation & Global Vehicule Forecasting.

Les experts du secteur automobile avaient d’abord prévu que la pénurie de puces électroniques serait terminée en juin, avant de revoir leurs positions et d’annoncer la fin de l’année 2021 puis le premier semestre de l’année 2022 comme date de fin. Désormais, selon LMC Automotive, il faudra certainement attendre fin 2022 pour que la production automobile mondiale retrouve son niveau d’avant la pandémie.

LMC Automotive s’attend à ce que la production mondiale de véhicules légers en 2021 ne soit « que marginalement meilleure » par rapport à celle de 2020, lorsque les arrêts d’activités provoqués par la pandémie de covid ont interrompu les chaînes de montage automobile.

Par rapport aux prévisions du mois de juin, LMC Automotive a indiqué que désormais les prévisions en matière de production mondiale de véhicules légers pour 2021 étaient de 81 millions d’unités, soit six millions de moins qu’il y a trois mois (87,5 millions d’unités).

« Non seulement l’impact [de la pénurie] s’est intensifié au cours des deux derniers mois, mais l’espoir d’un retour aux conditions prépandémiques et d’une reprise complète début 2022 s’est pratiquement évaporé », a déclaré Jeff Schuster dans un récent billet de blog.

LMC Automotive a également revu à la baisse ses prévisions pour 2022 concernant la production mondiale de véhicules légers : le secteur automobile devrait produire 85 millions d’unités de véhicules légers en 2022, soit une baisse de 8 % par rapport aux précédentes prévisions.

De son côté, la société Auto Forecast Solutions a déclaré qu’au 21 septembre elle s’attendait à ce que la pénurie de puces électroniques réduise la production nord-américaine d’environ 2 millions d’unités qui ne seront probablement pas récupérables. Plus de 500 000 autres unités sont également « à risque ».

Cette perte d’unités dans les stocks de véhicules neufs a fait grimper les prix de vente. Les ventes mensuelles de véhicules automobiles ont également diminué aux États-Unis à cause des stocks insuffisants. En août, les États-Unis ont enregistré 1,1 million de ventes de véhicules automobiles, soit une baisse de 17,2 % par rapport à août 2020 selon Motor Intelligence.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jim Henry

<<< À lire également : Les Cybermenaces Dans L’Industrie Automobile >>>