Hin Leong Trading, l’une des plus grandes sociétés négociantes en pétrole à Singapour, a révélé avoir omis de déclarer « environ 800 millions de dollars de pertes futures ». C’est ce que dévoile Reuters, se basant sur une plainte déposée au tribunal le 17 avril dernier. La société singapourienne demande un moratoire de six mois sur ses quelque 3,85 milliards de dollars de dettes envers 23 banques différentes.

Le fondateur et dirigeant de l’entreprise, Lim Oon Kuim, âgé de 77 ans, est impliqué dans l’affaire. Il aurait pris la responsabilité de demander au département des finances de dissimuler des centaines de millions de dollars de pertes, afin que cela ne figure pas sur le bilan financier de la société.

Evan Lim Chee Meng, fils unique du fondateur, a déclaré que son père avait vendu une partie des stocks de pétrole de la société et utilisé le produit de la vente en tant que fonds général. Seul problème : les barils en question étaient mis en gage pour garantir les prêts des banques.

Le fils du PDG fautif explique ainsi : « Il en résulte un important déficit des stocks par rapport aux quantités garanties vis-à-vis des banques, qui avaient fourni le financement desdits stocks ».

Evan Lim Chee Meng fait partie des responsables de la société Hin Leong et de sa filiale Ocean Tankers. Celle-ci affirme posséder une flotte de plus de cent pétroliers, bien qu’elle ait demandé de l’aide à la justice singapourienne pour ne pas déposer le bilan. Pour information, les deux sociétés sont la propriété exclusive de la famille Lim.

Au moment où Hin Leong Trading a demandé la protection des tribunaux contre ses créanciers, les cours du pétrole ont atteint leur niveau le plus bas depuis deux décennies. La faible demande mondiale de pétrole, due à la pandémie de Covid-19, ainsi que la guerre des prix entre l’Arabie Saoudite et la Russie, font chuter drastiquement les tarifs. Cependant, les problèmes de la société de Singapour ont commencé bien avant la pandémie, puisque des documents montrent qu’elle perdait de l’argent depuis déjà plusieurs années.

Dans une présentation destinée à ses créanciers au début du mois, Hin Leong Trading a révélé avoir un passif total de 4,05 milliards de dollars, contre des actifs évalués à seulement 714 millions de dollars. La société n’a pas souhaité répondre à nos questions.

L’entreprise Hing Leong Trading avait été fondée en 1963 par Lim Oon Kuim, alors âgé de 20 ans et immigrant chinois. Ayant commencé avec un seul camion livrant du diesel aux pêcheurs et aux petits producteurs énergétiques ruraux, l’homme est par la suite devenu un célèbre négociant de pétrole à Singapour, fournissant du carburant à de nombreux navires en Asie. Il est également copropriétaire de l’espace de stockage pétrolier Universal Terminal, avec PetroChina et Macquarie Asia Infrastructure Fund.

L’an dernier, Lim Oon Kuim était classé en 18e position sur la liste des plus grandes fortunes de Singapour, avec une fortune nette estimée à 1,65 milliard de dollars. Cependant, depuis le dépôt du bilan de Hin Leong Trading et la révélation des pertes subies par l’entreprise, Forbes ne le considère plus comme un milliardaire.

 

<<< À lire également : Sortie De Crise : 6 Propositions Pour Un Plan De Relance Réussi >>>