INCENDIES EN EUROPE | Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est accablant : des mesures radicales doivent être prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et maintenir le réchauffement climatique dans les limites fixées par l’accord de Paris sur le climat. L’Europe connaît actuellement une vague de chaleur caniculaire, provoquant de nombreux incendies en Grèce, en Espagne et en Italie. La France et le Portugal sont à leur tour frappés par ces incendies de forêt dévastateurs qui ravagent le continent européen.

 

En France, des milliers de personnes, dont des touristes dans des campings, ont été évacuées dans le Var pour échapper à un incendie qui s’est déclaré lundi 16 août. Une personne a trouvé la mort dans l’incendie qui ravage l’arrière-pays de Saint-Tropez. Quelque 5000 hectares de forêt et de garrigue ont déjà été consumés par le feu et 900 pompiers ainsi que 120 gendarmes sont mobilisés pour combattre l’incendie depuis mardi matin.
Au Portugal, les pompiers luttent pour maîtriser un incendie près de la frontière espagnole, dans la région touristique de l’Algarve. Trois pompiers auraient été hospitalisés pour des brûlures et l’inhalation de fumée.

Des vents forts ont attisé des dizaines de nouveaux feux de forêt en Grèce lundi 16 août, provoquant des évacuations près de la capitale Athènes. La Grèce se bat depuis début août pour contenir les violents incendies qui font rage dans le pays, tout en étant confrontée à une vague de chaleur sans précédent. Selon le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, cette vague de chaleur est directement liée au changement climatique.
Des incendies ont également ravagé certaines parties de l’Espagne, qui a enregistré samedi 14 août la température la plus élevée jamais enregistrée sur son territoire : 47,4 ° C !

Dans leur grande majorité, les experts estiment que le changement climatique, causé par les émissions de gaz à effet de serre, favorise l’apparition de chaleurs extrêmes et arides propices aux incendies de forêt. Le changement climatique est également responsable de nombreux autres évènements dramatiques tels que les inondations et les tempêtes. Dans un rapport récent, le GIEC, la principale autorité mondiale en matière de climatologie, a déclaré qu’il était désormais « certain » que l’activité humaine était à l’origine du réchauffement climatique et que, même dans le meilleur des scénarios, certains changements, notamment l’élévation du niveau de la mer, pourraient être irréversibles durant des millénaires. Des mesures drastiques et immédiates visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre pourraient contribuer à éviter un réchauffement plus important. Les graves incendies qui dévastent une grande partie de l’Europe méditerranéenne, ainsi que de nombreuses autres régions du monde, sont une conséquence directe du réchauffement climatique et devraient devenir plus fréquents et plus intenses à l’avenir.
Selon les données de la National Oceanic and Atmospheric Administration (Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, NDLR), juillet a été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre. Des centaines de personnes ont été évacuées pour échapper à un terrible incendie près de Jérusalem, en Israël, et les autorités ont demandé une aide internationale pour lutter contre le brasier.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Hart

<<< À lire également : Incendies : des milliers de personnes évacuées en Grèce, les feux de forêt continuent de s’étendre >>>