Klarna, startup suédoise de paiements, a levé 460 millions de dollars auprès d’investisseurs. Ce qui valorise la société à 5,5 milliards de dollars. C’est près de 2 milliards de dollars de plus que les autres entreprises de technologie financière les plus prisées par les consommateurs en Europe : TransferWise, l’application de change de devises et N26, l’application de banque mobile.

 


La plateforme de Klarna permet à ses utilisateurs « d’acheter maintenant et de payer plus tard ». Les acheteurs peuvent choisir de payer le montant total dans les 30 jours, ou en plusieurs versements sur une période de plusieurs mois.

 

Le dernier cylcle de financement, dirigé par Dragoneer Investment Group de San Francisco, fournira à Klarna des capitaux pour l’aider à prendre de l’expansion aux États-Unis. Parmi les autres investisseurs dudit cycle, mentionnons la Commonwealth Bank of Australia, HMI Capital et les fonds et comptes gérés par BlackRock.

 

Marc Stad, associé fondateur de Dragoneer, a déclaré dans un communiqué que Klarna a construit une activité de paiement « exceptionnelle » dans un marché « où soufflent de forts vents arrière ».

 

Cet investissement fait suite à un cycle de financement de plus de 100 millions de dollars en avril, qui a évalué Klarna à 3,5 milliards de dollars. Snoop Dogg et Sequoia Capital, l’une des sociétés de capital-risque les plus renommées au monde, sont parmi les autres investisseurs de Klarna.

 

Klarna a été lancé aux États-Unis il y a quatre ans, mais les progrès ont été lents et la société a dû licencier la moitié de sa main-d’œuvre aux États-Unis au début de 2017.

 

Près de 3 000 marchands aux États-Unis utilisent Klarna, dont ASOS, Toms, Superdry, Sonos et rue21. Des marques comme H&M et Abercrombie & Fitch sont également sur le point de faire appel à l’application, laquelle traite maintenant plus d’un million de transactions chaque jour.

 

Sebastian Siemiatkowski, cofondateur et PDG de Klarna, a déclaré dans un communiqué : « C’est un moment décisif dans l’histoire de la banque de détail. Enfin, la transparence, la technologie et la créativité seront au service du consommateur, et il n’y aura plus de place pour des produits peu imaginatifs, des conditions d’utilisation manquant de transparence ou un véritable dédain pour ses clients. Nous, les 2500 employés de Klarna, sommes aujourd’hui tous honorés et également habilités à jouer un rôle dans cette amélioration d’un secteur pour le bénéfice du consommateur, dans le monde entier et aux Etats-Unis en particulier. »