Kim Kardashian West et sa demi-sœur Kylie Jenner ont chacune créé des marques de cosmétiques à la mode grâce à un partenariat extrêmement fructueux : les Kardashian-Jenner aident à concevoir et à promouvoir leurs lignes de produits de beauté respectives et Seed Beauty, basée à Oxnard, en Californie, s’occupe de tout le reste, du développement et la fabrication des produits cosmétiques à leur emballage et à leur expédition aux clients. Aujourd’hui, l’accord très profitable entre Kardashian West et Seed semble être en péril. 

À la fin de la semaine dernière, Seed a intenté un procès civil devant la cour supérieure de Californie contre la KKW Beauty de Kardashian West, afin de protéger les secrets commerciaux de Seed. Selon le procès, Kardashian West est sur le point de suivre les traces de sa sœur et envisage de vendre la majorité de son entreprise au géant de la beauté Coty, créant ainsi une « menace concrète » que KKW partage ses secrets avec Coty, un de ses concurrents principaux. Seed veut que le tribunal interdise à KKW Beauty de partager les informations relatives aux activités de l’entreprise. Kardashian West n’a pas fait de commentaires sur un éventuel accord avec Coty.


Selon la plainte, les secrets commerciaux, qui comprennent le modèle commercial de Seed et « les contrats liés à ses différentes gammes de produits », sont « essentiels à la position concurrentielle de Seed Beauty dans l’industrie de la beauté et des cosmétiques ». De plus, la plainte décrit de manière très détaillée comment elle empêche ces informations de sortir, notamment en faisant signer à tous les employés des accords de non-divulgation et en faisant appel à du personnel de sécurité.

Malgré leur partenariat de trois ans, Seed affirme avoir des raisons de craindre que KKW Beauty ne divulgue des informations confidentielles à Coty, puisque la demi-sœur de Kardashian West, Kylie Jenner, a peut-être déjà fait la même chose. En effet, la cadette des Jenner a vendu 51 % de Kylie Cosmetics à Coty pour 600 millions de dollars plus tôt cette année. Le procès, qui ne désigne pas Kylie Jenner ou sa société comme partie de défense, allègue que Seed a demandé à Kylie Cosmetics à de nombreuses reprises au cours de ses négociations avec Coty, qui auraient commencé en juin 2019 et se seraient terminées à la clôture de l’affaire en janvier, de ne pas divulguer des parties confidentielles de leur accord. Chaque fois, Kylie Jenner et son équipe ont refusé de confirmer ou de nier si la société avait partagé des informations avec Coty. Le procès affirme que Seed pourrait toujours poursuivre Kylie Cosmetics. 

Toutefois, les avocats de Seed disent que la société ne sait toujours pas si Kylie ou son équipe ont montré à Coty l’un de ses secrets commerciaux. Seed est toujours le fabricant exclusif des produits Kylie Cosmetics. Un porte-parole de Jenner et Kardashian West n’a pas répondu à la demande de commentaires. 

En outre, Seed, un guichet unique pour les marques de beauté, est connu pour son coût raisonnable, son efficacité et sa rapidité : un produit peut passer de l’idée au marché en quelques semaines avec relativement peu de frais supplémentaires. La marque est devenue un choix populaire pour les célébrités, comme Jenner, Kardashian West et YouTubeur Tati West, qui cherchent à capitaliser sur leur notoriété avec des lignes de maquillage axées sur les tendances. Seed a également créé sa propre ligne de beauté à succès appelée Colourpop. 

Kylie Jenner a commencé à transférer la logistique, la fabrication, le développement et l’expédition de Kylie Cosmetics à Seed peu après le lancement de l’entreprise fin 2015. En effet, en 2018, Seed, qui possède également un avant-poste à Nanjing, en Chine, comptait plus de 500 employés travaillant sur la ligne Kylie Cosmetics. Pendant ce temps, selon l’équipe de Kylie Cosmetics, Kylie Jenner, qui était responsable de la promotion, n’avait que cinq employés à temps plein.

« Les réseaux sociaux sont une plateforme extraordinaire… J’ai un accès tellement facile à mes fans et à mes clients », a déclaré Kylie Jenner à Forbes en 2018, expliquant que son plus grand rôle dans son entreprise était le marketing.

En 2017, après la collaboration entre Jenner et Kardashian West sur une série de kits pour les lèvres, Kardashian West s’est associé à Seed Beauty pour fabriquer des produits pour KKW Beauty dans le cadre d’un accord similaire à celui qu’elle avait conclu avec Kylie Cosmetics.

 

Article traduit de Forbes US – Auteurs : Madeline Berg, Chase Petherson- Withorn

<<< À lire également : À lire également : Kardashian-Jenner : Retour Sur Les Secrets Les Mieux Gardés De La Famille >>>