Dans un article pour le blog The Keyword, Sundar Pichai, PDG de Google, a décrit les prochaines mesures de l’entreprise pour développer la distribution de vaccins contre la Covid-19.

Le géant d’internet versera 150 millions de dollars en subventions pour la conception d’outils pédagogiques visant à mieux informer la population sur le vaccin. Ces outils prendront principalement la forme de campagnes publicitaires organisées pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la fondation américaine pour les Centers for Disease Control and Prevention (CDC – Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) et d’autres organisations à but non lucratif dans le monde entier. Par ailleurs, la compagnie américaine mettra à disposition des données sur les emplacements des centres locaux de vaccination et prendra des mesures pour lutter contre la désinformation sur les vaccins.

Ces décisions font suite à une demande de certains sénateurs démocrates américains, dont la sénatrice Amy Klobuchar. Dans une lettre au PDG de Google, les élus ont demandé au géant d’internet et à sa filiale, YouTube, d’agir plus sévèrement contre la désinformation sur le vaccin.

Près de 50 millions de dollars de fonds iront aux agences de santé publique américaines. Grâce à de la documentation et des informations sur le vaccin, ces agences pourront renseigner les collectivités insuffisamment desservies. Selon étude récente menée par l’organisation COVID Collaborative, la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP – Association nationale pour la promotion des gens de couleur) et le groupe de défense sans but lucratif UnidosUS, seulement 14 % de la population afro-américaine et 34 % de la population latino-américaine a confiance en l’efficacité d’un vaccin.

Le PDG de Google a déclaré que l’entreprise se concentrait sur le développement de la distribution de vaccins aux collectivités insuffisamment desservies, car les données récentes montrent que les collectivités rurales et ethniques disposent d’un accès restreint au vaccin par rapport aux autres groupes.

Pour lutter contre la désinformation, le géant d’internet s’engage également à mettre en place sur ses plateformes un outil de vérification des faits appelé Get The Facts, offrant ainsi un accès à des informations officielles sur le vaccin. Par ailleurs, le moteur de recherche affichera des informations sur la distribution des vaccins au niveau des États et des régions outre-Atlantique, permettant à la population de savoir quand elle pourra être vaccinée.

Les emplacements des centres de vaccination seront également disponibles sur Google Maps, à commencer par le Texas, l’Arizona, le Mississippi et la Louisiane. Le moteur de recherche indiquera en outre si ces centres demandent une ordonnance ou une prise de rendez-vous, ou encore d’autres informations sur l’accessibilité. La compagnie américaine collaborera avec les prestataires de soins médicaux, notamment One Medical et les autorités de santé publique aux États-Unis, pour ouvrir davantage de centres de vaccination dans les différents locaux de Google. Ces derniers sont pour la plupart inoccupés depuis que l’entreprise a mis de nombreux employés en télétravail.

Les locaux de Google seront utilisés comme centre de vaccination à Los Angeles, San Francisco, New York et Washington. L’objectif est d’étendre cette initiative à tout le pays.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Johan Moreno

<<< À lire également : Comment la vaccination va relancer les déplacements de loisirs et d’affaires