Le fabricant de barres chocolatées Mars fait le pari de la nutrition personnalisée. Pour accélérer sur ce créneau, il vient de croquer une foodtech allemande, Foodspring.

Boissons au collagène, barres protéinées aux probiotiques, thé infusé au CBD, le phénomène healthy invite des nouveaux ingrédients mis au point par des startups de la Foodtech dans la composition des aliments conditionnés. Des entreprises alimentaires cotées en bourse comme Mondelez et Campbell Soup Co. ont déjà fait le pari d’investir dans ces jeunes pousses. C’est désormais au tour du groupe Mars Inc. (fabricant des légendaires M & M’s ou encore du riz Uncle Ben’s), valorisé à 35 milliards de dollars, de se tailler un créneau dans le secteur.


Depuis deux ans, Mars développe en toute discrétion son département d’aliments diététiques, Mars Edge. L’entreprise familiale privée a fait l’acquisition d’une participation de contrôle de la foodtech allemande Foodspring. Le groupe Mars n’a pas souhaité faire de commentaire sur le montant de l’opération, mais affirme que Foodspring est désormais « l’une des sociétés de nutrition sportives ciblée les plus importantes et les plus florissantes d’Europe ». Sa gamme de boissons protéinées, de compléments alimentaires, de barre de céréales et de porridge est disponible à la vente dans 12 pays.

Pour Jean-Christophe Flatin, président de Mars Edge : « Nous évoluons d’une alimentation universelle à une alimentation personnalisée. Nous bâtissons une entreprise mondiale de nutrition ciblée qui nous permettra d’être précurseurs dans le domaine de la nutrition personnalisée. Nous pensons avoir trouvé les bons partenaires pour mener à bien ce projet ».

Selon le cabinet de conseil Grand View Research, le marché mondial potentiel de la nutrition est vaste et en pleine croissance : on l’estime à 25 milliards de dollars en 2017 et il devrait se développer encore de plus, de 9 % chaque année jusqu’en 2025.

Créée en 2013 par Tobias Schüle et Philipp Schrempp, anciens cadres chez Rocket Internet, la foodtech Foodspring sera toujours dirigée par ses fondateurs en Allemagne. Son PDG, Tobias Schüle, déclare : « Ces six dernières années, nous avons construit Foodspring de zéro. Pour la prochaine étape, nous recherchions un partenaire qui partagerait notre vision des choses, et qui pourrait nous aider à réaliser notre ambition ».

Une fois le contrat signé dans quelques mois, Mars aura également racheté les autres investisseurs en capital-risque de Foodspring. Ne restera donc plus que la part des fondateurs de l’entreprise.

C’est là la prochaine étape pour Mars Edge, qui teste depuis 2 ans une gamme de produits nutritionnels, notamment GoMo, un ingrédient développé par Mars qui contient dans chaque portion 6 g de protéines, mais également du fer, des vitamines A, B12, C et D (soit autant que les besoins en nutriments d’un enfant âgé de 6 à 18 ans). Cet ingrédient est utilisé dans un snack appelé Dal Crunchies en Inde et il a été développé avec le concours de l’une des principales organisations philanthropiques au monde, le Tata Trust. De même, après 20 ans de recherche concernant les flavanols du cacao, Mars a pu développer un supplément nutritionnel appelé CocoaVia, qui se présente comme « un produit issu de la recherche permettant de favoriser une bonne circulation sanguine ».

Et Jean-Christophe Flatin d’ajouter : « Nous voulons jouer un rôle dans l’amélioration de la qualité de vie par la nutrition ciblée. Nous souhaitons être présents sur ce marché à long terme ».