Lors de l’entretien virtuel avec le dirigeant chinois Xi Jinping, le président américain Joe Biden a déclaré que les États-Unis et la Chine devaient veiller à ce que la concurrence entre les deux nations « ne dévie pas vers un conflit. » Cet entretien crucial se déroule à un moment où les tensions ne cessent de croître entre les deux puissances mondiales.


 

Joe Biden a indiqué que les deux pays devaient établir des « mécanismes judicieux » pour éviter que la « concurrence intense » entre la Chine et les États-Unis ne débouche sur un conflit involontaire. Le dirigeant chinois Xi Jinping a salué Joe Biden comme un « vieil ami », tout en adoptant un ton amical et en notant que les deux pays devraient travailler ensemble.

Le président américain a également indiqué que les deux dirigeants ont « passé énormément de temps discuter » lorsqu’il était vice-président des États-Unis et que Xi Jinping était une force montante du Parti communiste chinois.

Durant l’entretien, Joe Biden a été rejoint par le secrétaire d’État Antony Blinken et un groupe d’assistants, tandis que Xi Jinping était accompagné du directeur du Parti communiste chinois, Ding Xuexiang, ainsi que d’assistants.

« Je suis prêt à travailler avec vous, Monsieur le Président, pour parvenir à un consensus, prendre des mesures actives et faire avancer positivement les relations Chine-États-Unis », a ainsi déclaré le dirigeant chinois en s’adressant à Joe Biden.

Si les deux dirigeants ont adopté un ton amical lors de cet entretien, leur sommet intervient à un moment où les tensions entre les États-Unis et la Chine restent élevées sur plusieurs questions. Le président américain a déjà reproché au dirigeant chinois d’autoriser les violations des droits de l’homme au Xinjiang et à Hong Kong. Pékin a également fait l’objet de critiques concernant la situation militaire avec Taïwan. Avant l’entretien de ce lundi, les responsables chinois ont indiqué que Taïwan serait l’un des principaux sujets de discussion. « La question de Taïwan concerne la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine, ainsi que les intérêts fondamentaux de la Chine », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. « C’est la question la plus importante et la plus sensible dans les relations entre la Chine et les États-Unis. » La Maison-Blanche a indiqué que Joe Biden se conformera à la politique américaine d’« une seule Chine ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

<<< À lire également : Kamala Harris accuse la Chine de « coercition » et d’« intimidation », et promet que les États-Unis soutiendront leurs alliés dans la région indo-pacifique >>>