La demande de biens immobiliers à la campagne ou hors des villes de luxe a connu une forte augmentation partout dans le monde. Les environnements de travail distribués deviennent la nouvelle norme et leurs enfants devront probablement eux aussi étudier à la maison.

De plus en plus d’entreprises affirment clairement que les environnements de travail distribués sont l’avenir. Cela a commencé avec des entreprises comme Square ou Twitter, qui ont annoncé peu après la fermeture de leurs bureaux que leur personnel ne serait pas obligé de revenir au bureau à moins qu’il ne le souhaite expressément. Des géants comme Google, Facebook ou Apple ne sont plus pressés de faire revenir leur personnel au bureau et ne s’attendent pas à ce que la situation revienne à la normale avant la mi-2021.


Ce sont quelques-unes des entreprises les plus innovantes au monde qui définissent les tendances en matière de gestion : le télétravail exige de repenser une grande partie de la marge offerte aux travailleurs répartis, de repenser les processus d’accueil des travailleurs qui sont engagés dans des processus à distance, de réduire et de réaménager l’espace de bureau et, surtout, de repenser leurs politiques et leur culture d’entreprise. Si vous voulez le voir en détail, jetez un coup d’œil à la nouvelle politique de travail distribuée de la multinationale allemande Siemens, exprimée en quelques phrases :

« La base de ce modèle de travail tourné vers l’avenir est le développement de notre culture d’entreprise. Ces changements seront également associés à un style de leadership différent, qui se concentre sur les résultats plutôt que sur le temps passé au bureau. Nous faisons confiance à nos employés et leur donnons les moyens de façonner eux-mêmes leur travail afin qu’ils puissent obtenir les meilleurs résultats possibles. Avec cette nouvelle façon de travailler, nous motivons nos employés tout en améliorant les capacités de performance de l’entreprise et en affinant le profil de Siemens en tant qu’employeur flexible et attrayant ».

C’est la fin d’être au bureau pour être vu ou pour garder un siège au chaud, ou de ne pas rentrer chez soi avant le patron. Vestiges d’une culture absurde et irrationnelle qui a simplement transféré le modèle d’atelier de la révolution industrielle, avec une supervision constante du contremaître, à des tâches dans lesquelles il n’avait aucun sens. De plus en plus d’entreprises adhèrent à des modèles entièrement distribués, afin d’offrir à leurs travailleurs les conditions adéquates pour être productifs où qu’ils le veuillent, et pour pouvoir attirer et retenir les talents sans contraintes géographiques.

Les entreprises ont-elles vraiment besoin de bureaux ? Si c’est le cas, leur rôle sera complètement différent, et ne consistera plus à être des lieux où les gens font l’essentiel de leur travail, mais plutôt des lieux d’interaction et de socialisation pour renforcer la culture d’entreprise. Le bureau tel que nous le connaissions fait partie du passé.

Votre employeur a-t-il un plan à long terme pour développer le télétravail et évoluer vers une entreprise distribuée, ou pensez-vous toujours que les choses vont revenir à ce qu’elles étaient l’année dernière ?

 

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Enrique Dans >>

<<< A lire également :  Inclusion Des Personnes LGBT En Entreprise : Le Chemin Est Encore Long  >>>