La semaine dernière, la Thomson Reuters Foundation a publié une enquête sur les meilleurs pays pour vivre et favorables à l’entrepreneuriat social. L’étude est menée tous les trois ans, la dernière datait donc de 2016.

Les résultats de l’étude 2019 ont révélé des statistiques approfondies selon 12 critères détaillant les conditions de l’entrepreneuriat social dans chacun des 43 pays mentionnés, qui sont classés indépendamment pour chacun des 12 paramètres. Un score total est également donné à chaque pays en fonction du soutien social, financier et gouvernemental des entrepreneurs au service de l’intérêt général.


 

Déroulement de l’étude

La Thomson Reuters Foundation a récupéré les données nécessaires en interrogeant 664 experts renommés dans chacun des pays présents dans la liste. Ces experts évoluent dans des milieux variés, tels que l’entrepreneuriat social, l’éducation, la finance ou la politique.

Sur les 664 experts, 45 % étaient des femmes et 55 % étaient des hommes. La légère différence est une pure coïncidence et ne reflète aucune discrimination sur le genre pendant les sélections. Seuls les pays présentant au moins 12 experts réputés et vérifiés ont été inclus dans la liste. L’Iran et l’Arabie saoudite sont par exemple absents du classement à cause du manque d’experts renommés dans les domaines requis pour le déroulement de l’enquête. Cette sélection rigoureuse des professionnels interrogés permet d’assurer une très faible marge d’erreur dans les données recueillies.

 

Les 10 meilleurs pays pour l’entrepreneuriat social en 2019

Voici la liste des 10 meilleurs pays pour l’entrepreneuriat social selon l’étude :

1. Canada
2. Australie
3. France
4. Belgique
5. Singapour
6. Danemark
7. Pays-Bas
8. Finlande
9. Indonésie
10. Chili

 

En 2016, le classement était le suivant :

1. États-Unis
2. Canada
3. Royaume-Uni
4. Singapour
5. Israël
6. Chili
7. Corée du Sud
8. Hong Kong
9. Malaisie
10. France

 

1. Premier du classement, le Canada

On retrouve le Canada en tête du classement général cette année. Le pays montre des améliorations dans chacun des critères de notation. Bien que le Canada n’ait gagné qu’une place depuis 2016, il s’agissait de la dernière marche manquante vers la consécration. La dernière fois, le pays à la feuille d’érable s’était classé en deuxième position, avec des résultats solides dans la plupart des paramètres, à l’exception des facilités de subventions, l’accès au soutien non financier et la facilité d’effectuer des ventes au gouvernement.

Depuis, le Canada s’est amélioré et se positionne dans le top 3 pour chacun des critères, sauf pour ce qui est d’attirer du personnel qualifié et de faciliter la vente aux entreprises. Malgré l’hiver rude, le pays gagne de nombreux points en qualité de vie, mais il s’agit également du meilleur endroit pour gagner sa vie et trouver des investissements pour son entreprise sociale.

 

2. Meilleure progression, l’Australie

Depuis la dernière liste en 2016, l’Australie a gagné 24 places pour atteindre la position de n°2 cette année, soit la plus grande progression du classement général. Il s’agit également de la meilleure évolution dans la compréhension publique de l’entrepreneuriat social, passant de la 41e place à la 5e aujourd’hui.

Depuis 2016, le pays a considérablement évolué, proposant aujourd’hui un environnement productif et propice à l’entrepreneuriat social. L’Australie a également fait un excellent travail en obtenant un soutien fort du gouvernement, mais aussi du grand public. Phobie des araignées mise à part, l’Australie est l’endroit parfait pour créer une entreprise sociale dans le domaine des technologies, en particulier pour ceux qui recherchent des investissements.

 

3. Plus grande déception, les États-Unis

Les États-Unis ont toujours ouvert la voie en matière d’entrepreneuriat social, comme le démontre leur 1ère place au classement général de 2016, avec un top 3 pour la quasi-totalité des 12 critères.

Mais cette année, les États-Unis chutent de la 1ère à la 32e place et accusent un retard considérable dans la plupart des catégories. En 2016, nos voisins outre-Atlantique occupaient la toute 1ère place du critère « Conditions favorables aux entrepreneurs sociaux pour créer et développer leur entreprise », mais cette année ils se retrouvent en 22e place. Même chose pour l’accès à l’investissement, pour lesquels les États-Unis se classaient 3e en 2016, mais seulement 41e aujourd’hui.

Les États-Unis accusent la plus lourde chute dans le soutien du gouvernement et occupent même la dernière place du classement pour la présence de femmes aux postes de direction au sein des entreprises.

 

4. Plus grande surprise, le Pakistan

L’un des trois pays qui enregistrent la plus forte progression est le Pakistan, qui passe de la 32e place en 2016 à la 14e place du classement général cette année. Selon U.S. News, le Pakistan se place en revanche en 73e position en ce qui concerne la qualité de vie, faisant du pays l’un des pires endroits où vivre au monde. Pourtant, le pays parvient à titiller le Canada, l’Australie et la Finlande pour la 1ère place des meilleurs endroits où gagner sa vie.

Le soutien du gouvernement et l’accès à des aides non financières au Pakistan sont moindres par rapport à la plupart des pays de la liste. Cependant, le pays enregistre un score exceptionnellement haut en termes de présence des femmes aux postes de direction et de facilité d’accès à l’investissement.

 

Le meilleur pays pour les femmes est…

 

1. Canada
2. Australie
3. Belgique 
4. Suède
5. Malaisie
6. Russie 
7. Finlande
8. Norvège
9. Émirats arabes unis  
10. Grèce 

 

L’enquête comporte également un sondage au sujet des femmes, ou Women Poll, où le classement des pays est conditionné par la présence de femmes aux postes de direction, ainsi que par les inégalités salariales. Selon cette étude, le Canada, l’Australie et la Belgique sont les meilleures destinations pour les dirigeantes.

On constate plusieurs surprises dans ce classement, comme la présence de la Russie, de la Malaisie ou encore des Émirats arabes unis.

 

Le meilleur pays pour gagner sa vie est…

1. Australie
1. Canada
1. Finlande
1. Pakistan

 

Étonnamment, quatre pays sont au premier rang pour ce qui est de gagner sa vie à la tête d’une entreprise sociale. Le Canada était seul en tête de cette catégorie en 2016. La Finlande et l’Australie ont grimpé respectivement de sept et deux places, pour se hisser au premier rang.

Cette année, l’enquête sur les meilleures destinations pour les entrepreneurs sociaux a suscité de nombreuses surprises, voire des bouleversements. Cependant, les pays classés parmi les 10 premiers cette année ont apporté un soutien important et constant à l’égard des évolutions politiques. En outre, les pays en tête ont également fait preuve d’une évolution progressive dans de nombreuses catégories essentielles, telles que le soutien gouvernemental et social, le fait de pouvoir gagner sa vie ou encore l’accès aux capitaux.