Duolingo, l’application très populaire d’apprentissage des langues, est désormais évaluée à 2,4 milliards de dollars par les investisseurs. Ce matin, l’entreprise basée à Pittsburgh a annoncé qu’elle avait levé 35 millions de dollars supplémentaires, ce qui porte son financement total à plus de 183 millions de dollars.

En effet, la pandémie a profité à Duolingo, car les gens restés à la maison et collés à leur écran ont afflué vers l’application addictive, qui offre un enseignement dans près de 40 langues, dont la langue fantaisiste High Valyrian de Game of Thrones. De plus, les leçons simples de Duolingo, d’une durée de trois minutes, sont similaires aux jeux sur téléphones portables qui récompensent les utilisateurs avec des points et des coffres au trésor.


Alors que 96 % de ses 40 millions d’utilisateurs mensuels actifs, se connectent gratuitement à l’application, les revenus, qui, selon l’entreprise, vont doubler cette année pour atteindre 200 millions de dollars, proviennent des publicités payantes qui sont diffusées sur la version gratuite et des 80 dollars de frais d’abonnement annuel que certains utilisateurs paient pour utiliser la version premium.

Duolingo a été fondée en 2011 par Luis Von Ahn, 42 ans, génie de l’informatique de MacArthur, un immigrant du Guatemala qui est venu aux États-Unis pour ses études universitaires. En tant qu’étudiant de troisième cycle à Carnegie Mellon, il a contribué à la conception de CAPTCHA, un outil en ligne qui distingue les humains des robots. De plus, pendant ses études, il a également conçu un dispositif de crowdsourcing qu’il a vendu à Google pour une somme non divulguée.

Avant la pandémie, Luis Von Ahn avait prévu que les revenus de Duolingo pour 2020 atteindraient 140 millions de dollars. Il a également déclaré qu’il envisagerait une introduction en bourse dès l’année prochaine.

Article traduit de Forbes US – Auteure : Susan Adams

<<< À lire également : Le Mystérieux Compte Twitter Anonyme Qui Exaspère Les Piliers De La Tech >>>