Les privilèges de Donald Trump en tant que président des États-Unis sont bel et bien terminés. Habitué à voler à bord d’Air Force One (un Boeing 747) ou de son propre avion de ligne VIP (un Boeing 757), l’ancien président américain doit désormais se contenter d’un jet privé tout à fait ordinaire. Certes, ses trajets en avion sont encore hors de portée du commun des mortels. Toutefois, dans ce type de jet privé, la hauteur dans la cabine est tellement basse que les passagers doivent se tordre le cou quand ils se lèvent de leur place.

 

Une image publiée le 9 mars dernier par le Daily Mail montre Donald Trump s’apprêtant à monter à bord d’un jet privé au départ de New York. Contrairement aux années précédentes, quand il était encore président des États-Unis, il n’y avait ce jour-là que quelques marches à gravir. Le jet sur la photo semble être un Cessna Citation X, un avion d’affaires de taille moyenne dont l’immatriculation indique qu’il est enregistré au nom de la Trump Organization.

Donald Trump a donc dit adieu à son célèbre Boeing 757. Cet ancien avion de ligne avait été transformé en jet privé par Paul Allen (cofondateur de Microsoft, NDLR) avant d’être racheté par le 45e président américain. C’est à bord de cet avion que Donald Trump a voyagé pour mener sa campagne présidentielle lors de l’élection en 2016. Décoré d’une lettre « T » surdimensionnée sur la queue et du nom de famille de l’homme d’affaires en grandes et épaisses lettres capitales sur le fuselage, cet avion a longtemps été la carte de visite aérienne de Donald Trump, avec un message clair : « Mon jet est plus grand et plus luxueux que le vôtre ».

Air Trump offrait à l’ancien président un bureau spacieux, beaucoup d’espace pour se dégourdir les jambes, une chambre à coucher privée et un décor parfait pour les interviews avec les journalistes. Par ailleurs, l’avion pouvait accueillir jusqu’à 43 passagers. Toutefois, il est inutile de sortir les violons. Pour tout voyageur habitué à partager un avion avec 150 autres passagers qu’il ne connaît pas, le Cessna Citation X est un luxe. Jusqu’au Gulfstream G650, il était le jet privé le plus rapide, pouvant aller jusqu’à 1127 km/h. Au moment de son lancement en 1996, il est rapidement devenu le jet privé préféré de la jet-set.

Cela étant, le Cessna Citation X n’est qu’un jet privé ordinaire, loin de l’image que l’on pourrait se faire d’un moyen de locomotion pour milliardaire. Tout d’abord, avec son 1,90 m, Donald Trump ne peut pas se tenir droit dans la cabine, dont la hauteur n’est que de deux mètres. De plus, il n’y a pas de tables de réunion, de cabines privées ou de canapés comme dans un salon.

Généralement, le Cessna Citation X n’accueille que huit passagers. Les tablettes sont similaires à celles que l’on trouve en première classe sur les vols internationaux, mais elles ne sont pas fixes. Elles sont rangées dans la paroi latérale et ne doivent pas être sorties pour le décollage et l’atterrissage. Le jet privé possède également des toilettes à l’arrière de la cabine des passagers et, pour une personne de taille moyenne, elles doivent être très étroites. Contrairement au Boeing 757 de Donald Trump, il n’y a pas de douche privée.

Un Cessna Citation X comme celui de Donald Trump. | Source : Getty Images

 

Bien que la valeur de l’Air Trump reste encore incertaine, il ne fait aucun doute que le Cessna Citation X fait tache par rapport aux possessions des rivaux de Donald Trump dans la liste des milliardaires établie par Forbes.

Selon le magazine Controller, une version de 2009 du Cessna Citation X avec 3231 heures de vol est actuellement sur le marché pour 4,9 millions de dollars (4,1 millions d’euros). Un autre de la même année, mais avec 3655 heures de vol, est proposé à 2,7 millions de dollars (2,3 millions d’euros). Concernant le Cessna Citation X de Donald Trump, il s’agit d’une version de 1997 avec plus de 10 000 heures de vol.

Le coût d’affrètement d’un Boeing 757 similaire à celui de l’ancien président américain s’élèverait à environ 25 000 dollars (20 956 euros) de l’heure, auxquels s’ajouteraient les frais de déploiement et d’aéroport, ainsi que les autres frais pour le Wifi et la restauration. Le Cessna Citation X est donc bien plus accessible. PrivateFly propose des vols Paris-New York à partir de 66 000 euros et Aeroaffaires à partir de 49 850 euros.

Le temps nous dira si le célèbre Boeing 757 de Donald Trump fera sa réapparition. En tout cas, une chose est sûre : au milieu d’une foule de partisans, le Cessna Citation X semblera très petit.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Doug Gollan

<<< À lire également : PrivateFly, La Ruée Vers Les Jets Privés S’Accélère