Le coronavirus continue sa progression. Nous avons appris ce week-end l’annulation de l’ensemble de festivals South By Southwest (SXSW) habituellement tenu chaque année à Austin. Le maire de la ville a déclaré l’état de catastrophe locale et a donné l’ordre d’annuler l’événement.

Alors que l’industrie de la musique s’interroge au sujet du prochain événement qui pourrait être annulé, tous les yeux se tournent vers Coachella. Il est difficile de sous-estimer l’impact économique des deux festivals : celui de SXSW a été estimé à 356 millions de dollars l’an dernier, tandis que Coachella rapporterait plus d’un milliard de dollars chaque année. Alors que le coronavirus progresse toujours plus, l’été s’annonce cruel pour le secteur musical.


Un célèbre agent d’artistes, qui a souhaité rester dans l’anonymat, affirme : « Nous commençons à voir que cela affecte l’ensemble de l’écosystème musical. Nous recevons des appels de nos agents concernant des organisateurs qui annulent des spectacles. Les auteurs et producteurs ont annulé leurs vols à destination de Los Angeles pour les sessions d’enregistrement, on sent donc que ça commence à se répercuter aussi sur les compositeurs et les producteurs ».

Bien que l’essor du streaming ait relancé l’industrie musicale, la plupart des artistes gagnent la majeure partie de leur cachet en faisant des tournées. Selon Pollstar, les 100 plus grosses tournées en 2019 ont rapporté 5,55 milliards de dollars, soit une augmentation de 41 % par rapport à 2015. Les dix artistes les mieux payés au monde ont gagné 1 milliard de dollars l’année dernière, contre 886 millions de dollars l’année précédente, en grande partie grâce aux tournées des stades.

Live Nation, le plus grand promoteur de concerts au monde, a enregistré des recettes record de 11,5 milliards de dollars l’an passé. Son directeur général, Michael Rapino, avoue adopter une démarche « prudente » face à l’épidémie, mais se montre globalement optimiste, alors que l’action de Live Nation a chuté à son niveau le plus faible depuis 52 semaines.

Il déclare : « En 2020, nous espérons que la croissance à deux chiffres du nombre de fans et de spectacles, dans un contexte de très forte activité sur tous les marchés, nous permettra d’enregistrer une forte croissance mondiale cette année encore ».

Michael Rapino souligne que le calendrier de sa société est très chargé, puisque 70 % des ventes de Live Nation sont prévues à partir de juin, grâce à des artistes comme Justin Bieber et Lady Gaga. Pour autant, certains artistes comme Green Day et Avril Lavigne ont déjà annulé des dates en Asie. Mais le PDG reste confiant, et affirme que tout ira bien tant que la situation du coronavirus se stabilise à temps pour la saison estivale.

Mais au vu des récentes annulations qui se multiplient, beaucoup perdent espoir. Une incertitude omniprésente s’installe quant au sort des tournées prévues dans les mois qui suivent. Les organisateurs se doivent de rester prudents dans leur communication, car s’ils expriment la moindre incertitude quant à la possible annulation d’un spectacle, les fans ne seront pas au rendez-vous et n’achèteront pas de billets.

Mais la principale incertitude provient des répercussions économiques en cas d’annulation. Il ne s’agit pas seulement de la perte d’un gros chèque, car dans le cas d’un festival comme Coachella, il faut aussi compter les frais supplémentaires liés aux répétitions, à la construction d’un décor, à la réservation d’un logement pour les artistes, etc. Ce sont des dépenses de temps et d’argent qui ne pourront pas être remboursées.

Pour l’instant, selon l’agent contacté par Forbes, le festival Coachella est maintenu, même si les représentants n’ont pas souhaité répondre à nos questions. Il explique : « Nous avons déjà engagé entre 1 et 2 millions de dollars de coûts de production qui seraient à la charge de l’artiste en cas d’annulation… Nous ne trouvons aucune compagnie d’assurance qui est prête à prendre le risque à cause du coronavirus. J’attends de voir comment cela évolue avant de dépenser davantage ».

Dans le milieu du sport, des décisions de précaution ont déjà été prises. La Préfecture de police de Paris a annoncé que le match de Champions League qui opposera mercredi soir le Paris Saint-Germain à Dortmund sera joué à huis clos. Les artistes pourraient eux aussi faire de même, en organisant des concerts en direct sur internet.

 

 

<<< À lire également : Coronavirus : Le Digital Va Bouleverser Durablement L’Organisation Du travail >>>