L’argent ne peut pas vous immuniser, mais il peut vous éviter des problèmes. Voici comment certains dépensent leur argent, plus ou moins utilement, pour se protéger contre le coronavirus. 

Lanserhof, un établissement médical privé au Arts Club de Londres, un club privé de membres, a enregistré une hausse de 18 % du nombre de demandes pour son Immune Plus Support Infusion. La session à 300 livres fournit une perfusion intraveineuse qui contient une dose élevée de vitamine C, ainsi que « des acides aminés stimulant le système immunitaire ainsi que du zinc, qui joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de notre système immunitaire. »


En remontant la route dans le West End de Londres, on trouve le Club 51, un club privé de gym, qui conseille ses clients sur la meilleure manière de se protéger contre les virus. « On a produit un rapport pour tous nos clients sur les 10 choses qu’on peut faire pour se protéger contre les virus en général », d’après Jon Denoris, le fondateur du Club 51. 

Les programmes de ce type sont axés sur le renforcement du système immunitaire de l’organisme et ne sont pas spécifiquement adaptés au COVID-19. Les programmes du Club 51 sont configurés pour chaque client, associant régime alimentaire, sommeil, exercice physique et les suppléments comme les nootropiques.

Cependant, Lanserhof insiste sur le fait qu’un système immunitaire en bonne santé est la meilleure arme pour lutter contre n’importe quel virus, que ce soit une grippe, le coronavirus, ou tout simplement un rhume.

« Un système immunitaire plus faible a plus de chance de développer des infections secondaires telles que la pneumonie. Il est important de préserver un système immunitaire fort et sain par une bonne alimentation, beaucoup de sommeil et d’exercice ainsi que des perfusions intraveineuses. »

Payer pour échapper au Covid-19 

L’immunité est une chose, mais il est préférable d’éviter le virus. Ceux qui ont les moyens prennent donc des précautions supplémentaires. Les compagnies de jets privés ont bénéficié d’une augmentation de leurs réservations depuis l’apparition du virus. Embarquer sur un jet privé et éviter l’air conditionné circulant dans les avions des compagnies aériennes commerciales est une option plus sûre si vous devez vraiment voyager. Beaucoup de cadres d’entreprises voyagent de cette manière. 

La prévention peut également être achetée pour les enfants. Tutors International, qui fournit des services d’enseignement privé d’élite, déclare avoir constaté une « augmentation massive des demandes » depuis l’apparition du coronavirus. 

« Nous consacrons des ressources supplémentaires au recrutement d’éducateurs d’élite capables d’assurer un tutorat privé intérimaire », explique le PDG, Adam Caller. Beaucoup de leurs clients ne peuvent pas renter chez eux, et d’autres sont affectées par la fermeture des écoles et le changement d’emploi du temps des examens. 

Pas de panique chez les riches !

Alors que beaucoup s’affolent en faisant le plein de produits de première nécessité tels que du papier toilette, les riches évitent le shopping. Le commerce de détail de luxe devrait être touché cette année à hauteur de 33 à 44 milliards de dollars, avec les personnes riches restant à l’écart des magasins.

Ce phénomène est remarquable en Chine, qui représente 40 % de l’industrie mondiale du luxe. Et aussi en Italie, qui est à la fois fabricant et acheteur de luxe et un important centre touristique. L’industrie du luxe au Royaume-Uni a aussi souffert pour les mêmes raisons.

Beaucoup craignent la contagion dans l’espace de vente au détail. D’autres ne voient pas l’intérêt d’acheter des choses comme la mode et les bijoux s’il ne pourront pas les montrer. « Je ne sais pas quand aura lieu mon prochain bal », confie une financière à Londres. 

L’exception à la règle du luxe est, bizarrement, les masques de protection à la mode. Le masque Airinum Urban Air Mask 2.0, d’une valeur de 54 £ (60 €), est en rupture de stock dans le monde entier. Les consommateurs s’inscrivent désormais sur une liste d’attente pour ces masques multicouches qui prétendent protéger contre « des particules en suspension dans l’air aussi petites que 0,3μm ». Airinum s’attend à être réapprovisionné en juillet. En attendant, il faut soigner ce système immunitaire.

<<< À lire également : Coronavirus : Un Milliardaire Italien Propose Un Kit De Dépistage Rapide >>>