En matière de rédaction de contenus, le plus important est de capter l’attention de votre audience. Pour cela, nul besoin d’être magicien, mais d’appliquer simplement des techniques d’écriture journalistiques telles que la pyramide inversée ou encore la règle des 5W. Ces méthodes vous permettront d’accrocher le lecteur en lui présentant dès le début de votre article les informations les plus importantes.

Sur le web toutefois, s’ajoutent des contraintes supplémentaires : celles d’être visible et bien positionné sur les moteurs de recherches tels que Google. Être bien positionné signifie occuper la première page et les premiers résultats de recherches. En appliquant nos conseils, vous pourrez gagner des positions sur les moteurs de recherches voire occuper la première position.


Quelques règles de base en rédaction web 

Rédiger du contenu optimisé pour son site internet ou son blog professionnel ne s’improvise pas et nécessite le respect de quelques règles d’usage.

L’objectif est de capter l’attention de votre lectorat et de l’inciter à réaliser une action donnée (cette action varie en fonction de l’objectif à atteindre, il peut s’agir de télécharger un livre blanc, s’abonner à une newsletter, acheter un produit, etc.).

Dans cette première partie, nous allons vous proposer quelques techniques à appliquer afin de rédiger des contenus qui suscitent l’intérêt de vos lecteurs. Toutefois, rassurez-vous, nul besoin d’être journaliste professionnel pour s’y coller !

  • La méthode de la pyramide inversée : c’est la règle la plus importante en matière d’écriture de contenus. Il s’agit de traiter en priorité l’information la plus généraliste puis d’aborder des sujets plus secondaires. Par exemple si votre article a pour but de promouvoir une nouvelle collection de prêt-à-porter, cette information devra se trouver au début de votre contenu et toutes les autres informations (par exemple concernant les étapes de fabrications) se trouveront plus bas dans votre article.

 

  • Commencer toujours par la conclusion. Afin d’inciter votre audience à lire votre contenu (jusqu’au bout !), mieux vaut commencer votre contenu par votre conclusion qui synthétise à elle seule les informations les plus importantes de votre contenu.

 

  • La méthode des 5 W pour : qui (Who), quoi (What), où (where), comment (How), pourquoi (what) est très utile pour vous permettre de structurer votre contenu et rédiger une introduction.

 

10 règles incontournables pour gagner des positions sur Google !

C’est dans cette seconde partie que nous allons vous livrer les secrets d’une rédaction optimisée pour le web. Elle va vous permettre d’atteindre les premières places sur les moteurs de recherches.

1. Créer des personna.

Il s’agit d’un profil type de clients ou prospects qui vont lire vos contenus. Vous devez abandonner votre rôle d’entrepreneur et vous mettre à la place de vos clients : quels sont les problèmes qu’ils rencontrent ?

Quels sont leurs besoins ? Quelles sont leurs attentes ? Par la suite, vous pourrez également créer des scénarios d’achat afin d’analyser leurs freins et motivations à l’achat. Nous vous recommandons d’intégrer ces éléments sur des fiches et de les consulter dès lors que vous devez rédiger un contenu.

2. Concevoir un calendrier éditorial.

Ce document vous permet de rassembler toutes vos idées de contenus et de définir plusieurs catégories ou thématiques. Le calendrier éditorial va également servir à planifier vos articles en avance puisque vous allez y intégrer une notion de temps.

Nous vous suggérons de produire des contenus dits « froids » c’est-à-dire des articles qui contiennent des informations stables et qui peuvent être lus toute l’année et des contenus dits « chauds », c’est-à-dire liés à une actualité particulière, ponctuelle ou encore à un événement donné.

3. Dresser une liste de mots clés et expressions clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Pour rechercher des mots clés pertinents, vous pouvez vous appuyer sur de nombreux outils dont Google Ads ou encore SEM rush. Le second outil est toutefois payant. Nous vous recommandons d’intégrer un mot clé principal par contenu et d’enrichir ce dernier en développant le champ lexical du mot clé principal.

Vous pouvez par exemple intégrer des synonymes. Les internautes recherchent de plus en plus des expressions longues sur les moteurs de recherches, ce travail vous permettra d’améliorer la position de votre contenu sur les moteurs de recherches.

4. Ajouter un titre principal à votre contenu.

Ce dernier doit intégrer le mot clé principal issu de votre recherche de mots clés menée précédemment. Par exemple si votre mot clé est « cure minceur », vous pourrez rédiger un titre « Qu’elle est la meilleure cure minceur en 2020 ? » S’il est indispensable de rédiger un titre accrocheur, le plus important est de respecter l’expérience de votre audience.

Votre titre doit donc être en cohérence avec le contenu de votre page ou article. Vous devez tenir la promesse annoncée à votre audience. Utilisez également un vocabulaire compréhensible par votre audience. C’est là que le travail mené en amont sur vos persona vous sera utile. Par ailleurs, il existe différentes « techniques » pour rédiger un titre accrocheur : vous pouvez utiliser des verbes d’action ou encore des mots « forts » ou « puissants ».

Ces termes ont pour objectif de jouer sur les leviers émotionnels des lecteurs. De manière générale, privilégiez des titres courts et concis. En matière de ponctuation, vous pouvez ajouter un point d’interrogation qui va inciter votre lecteur à en savoir plus, un point d’exclamation qui permet d’exprimer une surprise, une colère ou encore un émerveillement. Mieux vaut également que votre titre soit formulé de manière positive afin qu’il soit plus « vendeur ».

Vous pouvez également dans le titre de votre article apporter une solution à votre audience « Quel matelas choisir pour résoudre vos problèmes de dos ? ». Enfin, vous pouvez intégrer des chiffres dans votre titre qui est une manière d’accrocher le lecteur, par exemple « 5 produits incontournables pour cuisiner bio et healty pour votre bébé » ou encore « 10 raisons de privilégier un aspirateur sans sac ». Optez de préférence pour des chiffres ronds et pairs qui permettent une meilleure mémorisation des informations.

5. Soignez le chapô de votre article.

En journalisme, le châpo est l’introduction d’un article. Après le titre, c’est la partie la plus importante de votre contenu. C’est l’occasion idéale d’appliquer les règles édictées plus haut dans cet article à savoir le fait de commencer par l’information la plus importante et de respecter la règle des 5W. Pour optimiser votre contenu pour les moteurs de recherches, vous pouvez également ajouter des mots clés ou des mots issus du champ lexical de votre mot clé. Par exemple si votre clé est « table de jardin », vous pouvez dans cette première partie utiliser les mots « tables et chaises de jardin », « ensemble table et chaise de jardin », « petite table de jardin », etc.

6. Intégrez du contenu multimédia à votre contenu.

Les images et les vidéos sont toutes aussi, voire plus importantes que le contenu texte. L’idéal étant que tous vos contenus respectent une même charte graphique afin qu’il y ait une certaine cohérence entre eux. Par exemple, tous vos visuels peuvent montrer des visages humains ou vous pouvez privilégier les paysages dans vos visuels, etc.

L’image doit attirer l’œil, il s’agit là d’une autre manière d’accrocher le lecteur. Si vous réalisez des vidéos, n’hésitez pas à les intégrer à votre contenu. Ces dernières sont idéales pour montrer comment fonctionne un produit ou encore le mettre en valeur. Il peut également s’agit d’une interview d’un expert.

7. Structurez votre contenu.

Ce dernier ne doit contenir qu’un titre H1 (titre principal). Par la suite, tous autres titres doivent respecter la hiérarchie suivante : titres de niveau 2 (H2) puis des titres de niveaux 3 (H3), etc.

8. Créer une stratégie de maillage (netlinking) pour l’ensemble de vos contenus.

Cette méthode vous permet d’accroître votre visibilité sur les moteurs de recherches. Pour Google par exemple, plus un contenu est partagé et mieux il sera positionné dans ses résultats de recherche (c’est-à-dire dans le SERP).

Il vous faudra donc travailler à la fois votre maillage interne, et par conséquent les liens entre les différents contenus de votre site interne (attention toutefois à intégrer des liens cohérents) et le maillage externe qui sont des liens présents sur d’autres sites internet et qui redirigent vers votre site.

9. Ajoutez des appels à l’action (ou call to action) à vos contenus.

Un appel à l’action est éléments qui permet qui permet d’obtenir une réponse immédiate de votre lecteur. L’action à effectuer va dépendre de l’objectif de votre contenu (s’agit-il de remplir un formulaire, télécharger un livre blanc ou d’acheter un produit).

Cet élément vous permettra de transformer un contenu inerte en un contenu plus interactif et inspirant, car il s’agit d’une invitation à échanger avec vos lecteurs. Exemple, un bouton, un formulaire, un outil ou bien encore un libre blanc.

10. Analyser les performances de vos contenus.

Cette étape est essentielle, car en évaluant différents indicateurs tels que : les pages vues, le nombre de visiteurs uniques, le temps passé sur les pages, le taux de rebond, etc., vous serez à même d’ajuster votre stratégie éditoriale afin d’atteindre plus facilement vos objectifs.

Les techniques d’écriture journalistique et les méthodes d’optimisation sur les moteurs de recherches vous permettront de créer des contenus performants afin d’atteindre vos objectifs et d’être positionné dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Ces conseils peuvent s’appliquer pour n’importe quel contenu : article de blog, page de votre site web, page d’accueil. Nous vous recommandons de commencer par optimiser les pages les plus importantes de votre site internet. Ce sont celles qui enregistrent le plus de visiteurs et qui convertissent le mieux vos prospects en clients. Vous pouvez également vous adresser à des experts pour réaliser un audit SEO afin de dresser une analyse fine de vos contenus et de les optimiser pour le web.

<<< À lire également : Recherche Vocale : Les Enjeux Du Référencement 2.0 >>>