Dans le cadre du dernier accord sur les droits musicaux, Bob Dylan a cédé la totalité de son catalogue musical à Universal Music Publishing Group pour un montant que l’on estime être le plus important jamais atteint pour les droits d’édition musicale d’un seul acte.

Le répertoire de Bob Dylan, qui compte plus de 600 chansons, dont la majorité qu’il a contrôlé lui-même au cours d’une carrière de plus de six décennies, comprend des classiques comme Blowin’ in the Wind, Like A Rolling Stone et The Times They Are A Changin’, ainsi que des chansons que Bob Dylan a écrit en collaboration avec d’autres auteurs.

Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués, mais le New York Times rapporte qu’il est estimé à plus de 300 millions de dollars.

Lucian Grainge, président et PDG d’Universal Music Group, a déclaré dans un communiqué : « Ce n’est pas un secret que l’art de la composition est la clé fondamentale de toute grande musique. De même, ce n’est pas un secret que Bob Dylan est l’un des plus grands artistes ».

Jody Gerson, présidente et PDG d’UMPG, a quant à elle déclaré : « Représenter l’ensemble du travail de l’un des plus grands compositeurs de tous les temps, dont l’importance culturelle ne peut être exagérée, est à la fois un privilège et une très grande responsabilité ».

À l’ère du numérique, où chaque diffusion de chanson rapporte des redevances et des droits de licence, la valeur des catalogues musicaux augmente rapidement, tout comme le nombre de contrats d’édition. D’ailleurs, pas plus tard que la semaine dernière, Stevie Nicks a vendu la majorité de son catalogue à Primary Wave Music pour 80 millions de dollars. De même, les droits d’édition de six albums de Taylor Swift ont été vendus deux fois en quelques mois, d’abord dans le cadre de l’achat par Scooter Braun du label Big Machine de Nashville, puis par Ithaca Holdings de Braun à Shamrock Holdings pour 300 millions de dollars. De plus, le Hipgnosis Songs Fund, basé au Royaume-Uni, a déboursé près de 670 millions de dollars cette année pour les droits de plus de 44 000 chansons d’artistes tels que Blondie, Chrissie Hynde, Rick James et Barry Manilow, ce qui représente un total de plus de 1,7 milliard de dollars pour l’entreprise.

Au milieu de ces accords, l’opus de Dylan s’impose comme l’un des plus grands succès de la chanson mondiale. Ses chansons ne sont pas seulement des trésors musicaux et culturels, elles ont aussi souvent été reprises par d’autres artistes au cours des décennies (plus de 6 000 fois, selon l’Universal Music Group).

Le nouvel accord comprend tous les droits de Bob Dylan pour toutes les chansons de son catalogue, depuis son premier album éponyme de 1962 jusqu’à son plus récent album, Rough and Rowdy Ways, sorti en juin dernier. Cependant, il n’inclut pas les chansons que Bob Dylan pourrait écrire à l’avenir.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Cathy Applefeld Olson

<<< À lire également : Taylor Swift : En Guerre Contre Son Producteur, Elle Réenregistre Ses Chansons >>>