Le cabinet possède une expertise rare puisque l’approche patrimoniale qu’il propose en regroupe tous les aspects, à la fois civils, fiscaux et corporate. Les explications de Christine Turlier, avocat fondateur et notaire diplômé.

 

Votre cabinet offre une vision 360° du droit patrimonial où sont convoqués l’ensemble des aspects le concernant. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Le droit patrimonial est une matière transversale qui nécessite d’analyser dans un même mouvement ces trois piliers qu’en sont les aspects civils, fiscaux et corporate. Ceux-ci sont encore traités séparément dans l’immense majorité des cabinets. Ce qui à mon sens est loin d’être satisfaisant. Car regrouper ces différents points, tel que je le pratique, permet à mes clients de disposer d’un seul interlocuteur, un référent ultra-technique, ce qui se traduit pour ces derniers par un gain d’énergie et de temps précieux.

 

La question de la transmission des entreprises est complexe. Vous la traitez à travers un Family Office patrimonial. Comment fonctionne-t-il ?

La transmission nécessite en amont l’audit de l’ensemble d’un patrimoine à un instant T. Toutefois, concrètement, la cession se produit, en principe, des années plus tard. Le Family Office Patrimonial que nous avons créé a pour objectif de maintenir le lien entre le cabinet et nos clients (dirigeants d’entreprise, groupes familiaux, sociétés cotées, ETI) à raison d’un rendez-vous ou deux minimums tous les ans. Nous assurons une veille juridique afin de garantir l’efficience de nos préconisations à cet instant T pour qu’au moment de la réalisation de la cession nous soyons toujours dans une situation optimale, même si la loi et les circonstances qui entourent les décisions du client sont amenées à évoluer dans le temps.

La fiducie a fait son apparition dans la loi française en 2007. C’est un mécanisme qui reste sous-employé. Pourquoi avez-vous décidé de renforcer votre offre dans ce domaine ?

En matière de droit patrimonial, la fiducie peut être un outil idoine que je conseille de combiner avec d’autres instruments patrimoniaux, notamment concernant la gestion de patrimoines complexes comme les titres sociaux, les œuvres d’art, les biens immobiliers, etc. S’il reste sous employé, c’est parce qu’il reste encore mal appréhendé. Pour ma part, c’est un mécanisme, il est vrai complexe, dont j’ai étudié la portée dès son entrée en vigueur dans le droit français et dont je maîtrise l’ensemble des tenants et aboutissants.

 

Vous développez également un pan de votre activité en matière de gestion patrimoniale des œuvres d’art…

Depuis la création du cabinet, j’accompagne des clients en matière de transmission des œuvres d’art (donation ou succession), de dation en paiement, etc. Mais j’ai choisi de parfaire cet axe via le Family Office Patrimonial en m’adjoignant les compétences de Marion Dupuch-Rambert qui, avant d’être mon amie, est une Art Advisor exceptionnelle. Notre offre est transversale et unique.

Je réfléchis aussi à la meilleure structuration juridique me permettant de collaborer pour certains événements avec Julien Kermovant, styliste en ready to wear femme, mais par-dessus tout un jeune artiste sensationnel. Son don est époustouflant !

Quel est le but de la vente aux enchères que vous allez organiser au courant du premier semestre de l’année 2021 au profit de l’Institut Rafaël ?

Créé par le cancérologue Alain Toledano, l’Institut Rafaël, maison de l’après cancer, considère le patient dans sa globalité, à travers des soins gratuits de médecine intégrative. L’objectif de cet institut unique en Europe est de favoriser la résilience pendant et après les traitements.

J’offre des consultations patrimoniales aux patients. Lorsque le contexte sanitaire le permettra, nous proposerons des conférences.

Surtout, dès l’ouverture de l’Institut Rafaël, je m’étais engagée auprès d’Alain pour récolter des fonds, via mon cabinet, afin d’offrir du temps aux patients et aux soignants.

A cet effet, j’organiserai effectivement début juillet 2021, au moment de la Fashion Week Haute Couture, avec Artcurial une vente aux enchères de photos de mode issues de maisons et de photographes de renom.