Sur Amazon, toutes sortes de clients se bousculent, certains moins scrupuleux que d’autres. Deux frères américains viennent d’être accusés d’avoir été à la tête d’un trafic de drogue sur le dark web pendant six ans sous le nom de Pill Cosby.

Selon l’inculpation fédérale, ils auraient ainsi blanchi 2,8 millions de dollars pendant cette période. Au cœur de cette affaire, Forbes a découvert que la police envisageait les pistes de la cryptomonnaie et d’un compte Amazon ouvert au nom de leur mère.

Les chefs d’accusation contre Khlari et Sasha Sirotkin ont été révélés ce jeudi. Les procureurs ont annoncé avoir mené une longue opération de surveillance sur les deux frères et leur organisation, qui comptait trois autres personnes, également inculpées. Ensemble, ils sont accusés d’avoir vendu du fentanyl, un opioïde synthétique 50 fois plus puissant que l’héroïne, ainsi que de la cocaïne et de la méthamphétamine en cristaux, via divers marchés du dark web. Les produits étaient notamment vendus sur Dream Market et Silk Road 3.1, des marchés célèbres pour proposer des produits illicites. Rien que sur Dream Market, les jeunes hommes auraient conclu 5 400 marchés.

Ils auraient également vendu des stupéfiants par le biais de l’application de messagerie chiffrée Wickr, un outil très populaire aujourd’hui auprès des trafiquants de drogue. Le hic, c’est que des utilisateurs tout à fait réglementaires, comme des journalistes ou des militants, l’utilisent aussi pour garder leurs communications hors de la vue des forces de l’ordre. Les procureurs affirment que depuis le mois de mai 2019, au moins 85 clients différents ont utilisé le chat « SlangGangCentral Wickr ».

Khlari Sirotkin est accusé d’avoir dirigé le volet financier de l’opération, connue sous le nom de SlangGang, en aidant ses collègues à créer des profils de dealers et en s’occupant des transactions en cryptomonnaie. Son frère se serait pour sa part occupé des livraisons depuis le quartier de North Hollywood, à Los Angeles.

Mais la mère des deux jeunes hommes se retrouve également liée à cette affaire. Selon le gouvernement, Khlari Sirotkin aurait acheté divers articles pour « la fabrication de médicaments contrefaits, l’emballage, la distribution et la dissimulation de cryptomonnaies » grâce au compte Amazon créé avec l’adresse électronique de sa mère. Les procureurs affirment que l’organisation criminelle aurait fabriqué au moins 1 million de pilules contrefaites contenant du fentanyl.

Forbes a également mis la main sur un mandat de perquisition lié à l’enquête prouvant que les agents du FBI s’intéressent aussi à la mère. En effet, le document explique que les enquêteurs ont assigné Coinbase (une plateforme d’échange de cryptomonnaies) à comparaître, afin de donner des détails sur certains comptes clients associés aux deux frères. Il se trouve que l’un de ces comptes est lié à Demetra Isbell, la mère des jeunes accusés.

Bien que le département de la Justice des États-Unis ait confirmé à Forbes que Khlari et Sasha Kirotkin sont bien frères, aucune information concernant le rôle joué par leur mère dans cette affaire n’a été divulguée. Tout ce que l’on sait, c’est que cette dernière n’a pas été inculpée par les autorités.

Pour s’organiser, l’équipe aurait échangé via les messageries WhatsApp et iMessage, conversations que la police a pu récupérer (sans toutefois dire comment). L’acte d’accusation révèle que dans l’une des conversations iMessage, Khlari Sirotkin se serait vanté de gagner 20 000 $ par mois et aurait affirmé être sur le point d’obtenir 1,8 million de dollars sur une récolte de marijuana. Il aurait alors écrit : « On va être pleins aux as ». Par ailleurs, les enquêteurs ont déclaré avoir également retrouvé une note enregistrée sur le même compte Apple comprenant la recette pour fabriquer des pilules de fentanyl.

Les deux frères auraient conclu des transactions à travers Los Angeles et Las Vegas, mais aussi à Durango et Denver, dans le Colorado. Tous les clients étaient basés aux quatre coins des États-Unis. Par la suite, l’organisation criminelle s’est effondrée à l’ouverture d’une enquête d’infiltration, au cours de laquelle des agents ont dépensé des milliers de dollars en drogues et ont commencé à traquer des colis et des paiements suspects. 

L’avocat de Khlari Sirotkin n’a pas souhaité faire de commentaires sur l’affaire. En revanche, Bill Gallagher, l’avocat de son frère, a déclaré : « Pour le moment, ce ne sont que des allégations et le gouvernement ne nous a pas encore fourni les documents et les informations qui, selon lui, appuient ces déclarations ». Il a par ailleurs affirmé que Sasha Sirotkin ne faisait pas partie de l’organisation criminelle, ajoutant : « M. Sasha Sirotkin est un frère et un fils aimant qui se soucie profondément de sa famille et s’efforce toujours de bien faire, pour eux ».

 

<<< À lire également : Comment Amazon Et La Nasa Vont Prédire Les Tempêtes Solaires >>>