Si davantage d’Américains se font vacciner contre le Covid-19 dans les mois à venir, les États-Unis pourraient retrouver un « degré de normalité » d’ici le printemps prochain, a déclaré lundi le Dr Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison Blanche, sur CNN – mais un autre variant pourrait apparaître si on laisse le virus s’envenimer, a-t-il averti.

 

Principaux faits

  • Le Dr Fauci a prédit sur le plateau de l’émission « Anderson Cooper 360 » de CNN que des millions d’Américains non vaccinés pourraient se faire vacciner, car la Food and Drug Administration a donné lundi son approbation totale au vaccin Pfizer contre le coronavirus, ce qui a constitué un vote de confiance supplémentaire pour le vaccin et pourrait inciter davantage d’employeurs et d’écoles à rendre la vaccination obligatoire.
  • Le Dr Fauci pense qu’une augmentation des vaccinations pourrait conférer aux États-Unis une large protection contre le Covid-19 d’ici le printemps prochain, ce qui permettrait aux gens de retourner en toute sécurité dans les restaurants et les cinémas.
  • Cette issue n’est pas garantie : le nouveau variant Delta contagieux du coronavirus a fait augmenter les infections et retardé le retour à la normale, a fait remarquer le Dr Fauci, et le virus pourrait continuer à évoluer si trop de personnes ne sont pas vaccinées.
  • Dans le passé, le Dr Fauci a proposé le début de l’année 2022 comme objectif : en février, il a prédit un retour à la normale pour le début de l’année prochaine et, en mai, il a déclaré que les États-Unis pourraient être « aussi proches que possible du retour à la normale » d’ici la fête des mères 2022 (qui tombe début mai) si la plupart des Américains se font vacciner.

 

Citation essentielle

« C’est un virus très rusé », a déclaré le Dr Fauci à Anderson Cooper, de CNN. « Si nous continuons à traîner sans faire vacciner les personnes qui devraient l’être, cette chose pourrait perdurer, entraînant le développement d’un autre variant qui pourrait compliquer les choses ».

 

Ce que nous ne savons pas

Le Dr Fauci a déclaré qu’on ne sait pas exactement quel pourcentage de la population américaine doit se faire vacciner avant que le pays n’atteigne « l’immunité collective », un seuil à partir duquel le coronavirus ne peut plus se propager efficacement parce que de nombreuses personnes sont immunisées. Avant l’apparition du variant Delta, le Dr Fauci a proposé plusieurs estimations allant de 70% à 85%, voire plus.

 

Le contexte

Quelque 71,1% des Américains âgés de 12 ans et plus sont au moins partiellement vaccinés contre le Covid-19, selon les données des CDC, ce qui signifie que des dizaines de millions de personnes éligibles ne sont toujours pas protégées. Les vaccinations quotidiennes ont légèrement augmenté ces dernières semaines, mais elles sont encore bien en deçà de leur pic du printemps, ce qui expose certaines communautés non vaccinées à des risques de poussées de Covid-19. Lundi, le président Joe Biden a présenté l’approbation du vaccin de Pfizer par la FDA comme un tournant qui pourrait relancer les efforts de vaccination : il a incité les personnes non vaccinées à se faire vacciner immédiatement et a exhorté les employeurs à exiger de leur personnel qu’il se fasse vacciner.

 

Chiffre important

31%. C’est la proportion d’Américains non vaccinés qui ont déclaré en juin à la Kaiser Family Foundation qu’ils seraient plus enclins à se faire vacciner contre le Covid-19 si le vaccin était pleinement approuvé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Joe Walsh

 

<<< À lire également : New York : Vaccination obligatoire pour le personnel de santé >>>