En fédérant les acteurs publics autour de Business France, sur le modèle de la Team France Export, les pouvoirs publics veulent doper l’attractivité du pays auprès des investisseurs étrangers. Le rôle de la Team France Invest, porte-drapeau de l’attractivité française, est de fédérer les forces et de cibler par son action les régions, échelon privilégié pour anticiper les besoins des territoires et des investisseurs déjà présents, ainsi que pour accompagner les nouveaux investisseurs. 

 

Résilience de l’attractivité du site France en 2020

Alors que les flux mondiaux d’investissements ont chuté de près de 40% par rapport à 2019, la France a fait preuve de résilience en enregistrant, en 2020, une diminution limitée à 17%. Un résultat qui semble valider les choix stratégiques du Président Emmanuel Macron visant à faire de la France le premier pays d’accueil des investissements directs étrangers. En 2020, le pays a attiré 1215 projets d’investissement d’entreprises étrangères, à l’origine de la création ou du maintien de 35 000 emplois – soit le deuxième meilleur bilan enregistré au cours des 10 dernières années. La moitié des projets concernent de nouvelles implantations, et les filiales déjà implantées en France continuent d’accroître leur présence au sein des territoires. Parmi ces investisseurs, les États-Unis gardent la première place avec 17% des projets, suivis par l’Allemagne (16,5%) et du Royaume-Uni (10%).

 

Un portefeuille de mesures pour renforcer la compétitivité

Pour séduire les investisseurs étrangers, la France s’est engagée à leur donner de la visibilité sur le long terme à travers le plan France Relance, un plan d’avenir ambitieux pour bâtir dès à présent la France de 2030. Pour opérer cette transformation, l’État s’engage à maintenir le cap d’une politique fiscale favorable aux entreprises avec la baisse de l’impôt sur le revenu (qui était de 33% en 2017, avec un atterrissage prévu à 25% en 2022), et le maintien de la suppression de l’impôt sur la fortune, une décision présentée par Franck Riester, Ministre délégué au Commerce extérieur et à l’attractivité, comme « décisive pour que les actionnaires familiaux puissent transmettre de génération en génération leurs entreprises et investir sur le long terme ».

Au côté de la promesse d’une stabilité fiscale, la France œuvre au succès d’un autre chantier clé pour les investisseurs, celui de la simplification administrative. La loi d’accélération et de simplification de l’action publique va dans ce sens, en permettant de raccourcir les délais d’instruction des sites industriels avec la création de sites « clé en mains » pour lesquels le permis de construire est délivré en trois mois, et l’autorisation d’exploiter en moins de 9 mois. Enfin, l’État se démarque avec un programme d’investissement de 100 milliards d’euros (dont 35 milliards pour les entreprises industrielles) destiné à transformer l’économie productive et à accompagner les entreprises dans leur transition écologique, énergétique et numérique.

 

La dynamique du plan France Relance

Présenté par la Ministre déléguée chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, lors d’une rencontre Business France sur le thème de la « Relance au service de l’attractivité des territoires » le 26 février dernier, le plan France Relance a été construit comme un ensemble de mesures d’envergure pour conforter l’attractivité de la France. Son objectif premier est d’améliorer la compétitivité de façon automatique par la baisse des impôts de production qui ont un impact direct sur les investissements et les emplois en France. Ce plan permet également de donner un coup de pouce aux projets industriels autour des thématiques que sont la décarbonation de leur processus de production (objectif de décarboner à hauteur de 30% à 50% les sites les plus émetteurs de carbone dans les 10 ans qui viennent), l’innovation d’avenir sur des technologies clés comme l’hydrogène, la bioproduction en santé, l’intelligence artificielle et la santé digitale, ou encore le cloud et la cyber-sécurité. France Relance se concentre également sur la localisation et la relocalisation des activités sur le territoire grâce à un accompagnement privilégié des entreprises dont le secteur a été jugé critique comme la santé, le nucléaire, la 5G ou encore l’électronique. 

 

Donner un nouvel élan à la Team France Invest

Pour déployer ce plan ambitieux, les services de l’État misent sur l’efficacité de la Team France Invest, véritable « équipe de France de l’attractivité », en charge de l’amélioration de l’accueil en France des projets d’investissements étrangers dans l’ensemble des territoires. Il s’agit pour cela de favoriser les synergies entre tous les acteurs publics concernés : l’État, les opérateurs de l’Etat, et tout particulièrement l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), la Banque des Territoires et Bpifrance, les services déconcentrés, et les régions. Dans cette optique, une lettre d’intention a été signée entre la Team France Invest, au travers de Business France, et l’ANCT afin de mobiliser toute l’ingénierie en faveur des territoires prioritaires pour mieux valoriser leur attractivité et faire valoir leurs atouts. Avec cette nouvelle organisation, miroir du succès de la Team France Export, la France compte accompagner encore plus efficacement les investisseurs et relever les défis des années à venir.

 

<<< À lire également : “10.000 Small Businesses France” : Goldman Sachs et l’ESSEC au soutien des PME/TPE françaises >>>