De plus en plus d’entreprises choisissent d’avoir recours aux cryptomonnaies et aux blockchains pour leurs transactions. Request Finance leur offre un outil qui leur permet de gérer ces paiements et de créer des factures, pour être dans la transparence avec les autorités financières. Christophe Lassuyt, co-fondateur de l’entreprise, nous en dit plus.

 

Que propose Request Finance à ses clients et à qui cela s’adresse-t-il ?

Christophe LassuytRequest Finance est une application, avec plus de 1000 entreprises comme utilisateurs. Elle utilise la technologie open source Request Network et permet de faire des factures et des paiements, principalement en monnaie digitale, mais aussi en monnaie fiat (euros ou dollars). Nous avons deux types de clients. Le premier, qui représente 99% du volume, ce sont des entreprises de l’univers Web3, crypto et du métaverse, et les entreprises qui travaillent pour eux.  Nous travaillons par exemple avec The Sandbox, Aave, ou Maker. Le deuxième type, qui représente moins de 1%, ce sont des petites entreprises à l’internationale. Si une entreprise basée à Trinidad et Tobago veut envoyer une facture à un client en Inde, de moins de 50 dollars, cet n’est pas possible sans Request Finance et l’utilisation des cryptomonnaies. Avec un transfert bancaire les frais seraient bien trop élevés.

 

Sur quel système cela fonctionne-t-il ?

Christophe LassuytRequest Network est une technologie blockchain, un réseau de demandes de paiement. C’est une liste sécurisée et connectée de toutes les demandes de paiement, un ledger en anglais, qui est connectée à des réseaux de paiement principalement en monnaie digitale. Elle est partagée, comme sur la blockchain. Nous nous connectons à des blockchains qui existent déjà, comme Ethereum ou Polygon. Ce sont de gros protocoles, nous interagissons avec leurs outils et nous nous connectons à leur ledger pour vérifier que les paiements ont bien eu lieu. La plupart de nos clients ont décidé d’utiliser un certain système, et nous les aidons à utiliser ce système là dans les règles. Ils n’ont pas besoin d’utiliser plusieurs systèmes différents. 
Certains choisissent de payer leurs fournisseurs à la fois dans la cryptomonnaie qu’ils ont crée eux-mêmes et dans les monnaies stables. 60% des factures sont payées avec des monnaies stables : USDT, USDC et Dai, qui valent exactement un dollar et génèrent des bons taux d’intérêt. Les 40% restant sont des monnaies volatiles. L’entreprise prend des risques qui peuvent être positifs si la monnaie s’apprécie beaucoup, et négatifs si elle déprécie. Souvent un fournisseur choisira d’être payé en deux monnaies, avec une majeure partie en monnaie stable.

 

Request Finance

 

Quel est l’avantage d’utiliser Request Finance pour vos clients ?

Christophe Lassuyt : Déjà, cela permet de faire un transfert international en quelques secondes pour des frais minimes. Ensuite, des milliers d’entreprises sont dans l’univers des monnaies digitales depuis quelques mois ou années, et elles ont le choix : être en zone grise ou faire les choses dans les règles. Ce sont ces dernières que nous servons. Pour chaque transaction, elles veulent avoir une facture, pour faire les choses légalement et déclarer leur activité auprès de leur comptable, leur auditeur et les autorités fiscales. L’autre avantage, c’est que la cryptomonnaie est plus efficace et on a le contrôle sur notre argent. Il y a aussi beaucoup d’opportunités. Une des choses que nous mettons en place, c’est faire en sorte qu’immédiatement après s’être fait payer une facture, l’argent soit automatiquement placé sur une sorte de compte de dépôt qui génère des intérêts. Pour une entreprise c’est très impactant, car l’argent travaille.