Les serveurs NAS (Network Attached Storage) offrent une solution de stockage sûre à l’ère du cloud et de la data. QNAP et son partenaire Western Digital, leaders du secteur, proposent des outils rentables pour les professionnels et les particuliers. Ensemble, ils répondent aux questions sur les enjeux du stockage, du partage et de la protection des données.

 

Qu’est-ce qui fait la force du partenariat entre QNAP et Western Digital ?

C’est l’alignement de notre positionnement qui fait notre force. Quand Western Digital met au point un nouveau disque dur, il passe en validation chez QNAP. Nous avons la priorité sur ces produits. Nous les testons sur nos gammes de NAS, et faisons nos remarques techniques et technologiques, jusqu’à ce qu’ils soient optimaux. Western Digital est un pionnier, avec plus de 50 ans d’expertise à son actif. Si à ses débuts les disques durs étaient génériques, aujourd’hui, le secteur s’est segmenté, l’offre s’est spécialisée. D’où l’importance de cette association avec un expert du NAS comme QNAP. En travaillant ensemble, nous assurons une compatibilité et une pérennité de nos offres.

 

Quels sont les avantages des NAS par rapport au cloud ?

Les NAS sont plus avantageux que le cloud d’un point de vue sécurité avant tout. On ne visualise pas physiquement où sont stockées les données du cloud public, alors qu’un NAS est situé au sein du domicile ou de l’entreprise. Il fonctionne grâce à votre réseau Internet interne. Il est invisible, mais bien près de vous, et donc plus fiable. Niveau protection, c’est vous qui donnez accès aux données à des tiers. C’est un cryptage local, personnel. En ce qui concerne la sauvegarde, grâce à la structure RAID, les données des NAS QNAP sont dupliquées sur plusieurs disques durs Western Digital, ce qui permet de les récupérer en cas de perte accidentelle. De plus, le NAS n’a pas à être connecté constamment, ce qui en fait un outil pratique. C’est le produit privé par excellence.

 

Grâce aux NAS, la data est à portée de main

 

Quelles solutions proposez-vous aux entreprises et aux particuliers ?

On part souvent du pro pour arriver au privé. Chez Western Digital, nous fabriquons des disques durs pour répondre aux besoins des professionnels. Puis nous faisons bénéficier aux particuliers de la qualité professionnelle à moindre coût. Nous avons mis en place de longue date un code couleur qui permet à tout un chacun d’identifier aisément l’utilisation de nos disques. Le WD Red™ est dédié au RAID, le WD Purple™ est pensé pour la vidéo-surveillance, le WD Blue™ pour les ordinateurs, le WD_BLACK™ pour le Gaming et le WD Gold™ pour les serveurs professionnels. Chez QNAP, la majorité de notre offre est tournée vers les professionnels, à qui l’on propose des NAS jusqu’à 24 baies. Pour les entreprises, nous fournissons des NAS en rack avec lesquels nous équipons des data centers, où la demande se focalise sur la puissance et les différentes solutions. Nous faisons également en sorte d’offrir de la haute disponibilité, grâce à un double contrôleur dans le NAS qui évite les temps d’arrêt. Notre nouveau système d’exploitation, QuTS Hero, est un système sous ZFS. Il réduit la taille de la donnée afin de pouvoir en stocker davantage, il ne peut être corrompu et il assure donc l’intégrité de la data, ce qui est une priorité pour les professionnels. Nous souhaitons également convaincre les particuliers qui ont besoin de stocker photos, vidéos ou musique avec des NAS d’entrée de gamme.

 

Quels sont les principaux défis du marché face à l’augmentation exponentielle du volume de données ?

Le marché évolue au même rythme que nos données. Avec la démocratisation du télétravail, les besoins classiques ont décuplé. Il y a eu un boom d’équipements maison, ainsi qu’une demande accrue de sauvegardes et de partages privés. Les capacités des disques continuent d’augmenter pour répondre à la croissance exponentielle des données. Les disques Western Digital proposent aujourd’hui jusqu’à 18To de capacité par disque. Les DSI cherchent elles à mieux sécuriser leurs données. Le principal challenge est d’éduquer le public, particuliers et entreprises, sur la sauvegarde de ces données. La règle du 3-2-1 devrait être appliquée par tous : 3 copies, sur 2 supports différents, additionnées à 1 copie hors-site. Ceci est valable de l’ordinateur à la maison jusqu’au data center ! L’incendie d’OVH à Strasbourg est la preuve que personne n’est à l’abri d’une perte inattendue. L’autre défi à relever est celui de la disponibilité. Plus les réseaux seront rapides, plus la disponibilité s’en trouvera améliorée. De la même manière, plus l’accès aux données sera facilité, plus les personnes se tourneront vers les NAS.