X

Gestion De Patrimoine, La Stratégie Prime Sur Le Produit

Dans ces périodes d’incertitudes, comment prévoir l’avenir, conserver et faire fructifier son patrimoine, protéger ses proches ? Nous avons interrogé Kevin Lajus, le fondateur du Cabinet LAJUS & Associés, dont la spécialité est de bâtir pour ses clients, des stratégies d’optimisation financières et fiscales personnalisées, incluant également les problématiques de certains expatriés. La Gestion de Patrimoine, un marché de niche, qui sait se renouveler.

 

Quel est votre regard sur la situation actuelle ?

La crise du Covid-19 est avant tout sanitaire – à l’inverse des crises financières récentes que nous avons connues -, marquée par une abondance de liquidités sur le marché du fait des politiques  accommodantes des Banques Centrales au cours de ces dernières années.

Au sein du Cabinet, aucun mouvement de panique n’a dés lors été constaté dans la mesure où nous établissons des stratégies durables de « bon père de famille » pour nos clients. Les placements que nous proposons ne sont par ailleurs pas nécessairement indexés à la volatilité que nous pouvons observer sur les marchés financiers.

Nous observons que certaines typologies d’actifs non cotés ont actuellement le vent en poupe du côté des investisseurs, lesquels nous interrogent de plus en plus sur le Private Equity par exemple afin de diversifier leurs positions.

En ces temps de crise et tout comme nos clients, nous apprécions notamment les solutions de placements qui pourraient être adossés à certains actifs tangibles et résilients.

Dans ce cadre, le rôle des sociétés de gestion consiste à identifier les aléas auxquels elles pourraient être confrontés, dans le but de les maîtriser autant que faire ce peut par la mise en place de stratégies défensives.

Nous rappelons qu’en toutes circonstances un investisseur doit avant tout bien penser à diversifier ses positions et adopter une réflexion par horizon de temps, en tenant compte de sa situation globale (incluant la fiscalité), de ses projets à venir, sans oublier la notion d’aversion au risque qui se doit d’être placée au cœur de notre activité de conseil.

Quels conseils donneriez-vous à un chef d’entreprise ou professionnel libéral qui dispose d’un capital conséquent ? 

Tout d’abord, je souhaite réellement insister sur le fait que notre Cabinet de Gestion de Patrimoine indépendant n’a pas vocation à adopter une approche « produit ». Cette optique pourrait s’avérer à terme incohérente et surtout inefficace au niveau fiscal.

Notre devoir consiste effectivement à offrir à nos clients une vision plus large dans leur stratégie d’investissement, et particulièrement lorsqu’il s’agit d’un chef d’entreprise qui sera potentiellement amené à céder son activité à terme, ou la transmettre à ses enfants.

Pour ces clients, l’adoption d’une approche civile, sociale et fiscale de la situation doit être privilégiée afin de déterminer les solutions de placements optimales à mettre en place. Les enjeux pouvant être parfois importants en termes d’économies générées pour le chef d’entreprise !

 

Pouvez-vous nous donner un exemple de stratégie d’ingénierie patrimoniale globale ?

Une stratégie d’ingénierie patrimoniale globale, prend en considération l’intégralité des paramètres civils (régime matrimonial, donations entre époux et libéralités,…), fiscaux (Impôt sur le Revenu, Prélèvements sociaux, Impôt sur la Fortune Immobilière, Droits de succession prévisionnels,…) et financiers qui pourraient résulter de nos décisions.

L’objectif est par conséquent d’ « optimiser » une situation donnée, tout en prenant soin de répondre aux attentes de préservation et de développement (augmentation de la valeur) du patrimoine de nos clients qui nous est confié.

Au sein du Cabinet, nous avons conçu deux offres complémentaires, à savoir : une gestion de prestige, sur-mesure (avec le Family-Office), ainsi qu’une offre un peu plus accessible afin de sensibiliser le plus grand nombre à notre approche de la Gestion de Patrimoine, fondée avant tout sur le conseil.

Quelles sont les situations les plus complexes que vous avez à gérer ?

Les chefs d’entreprise, professionnels libéraux et salariés expatriés, sont des personnes pouvant être soumises à des difficultés particulières dans le cadre de leurs régimes sociaux et fiscaux respectifs.

Pour les chefs d’entreprise et professionnels libéraux, ils peuvent ainsi être amenés à nous solliciter en amont de la cession ou transmission de leur activité par exemple.

Nous travaillons dans ce cadre en étroite collaboration avec leurs avocats fiscalistes, notaires et experts-comptables afin de déterminer la stratégie juridique et fiscale de cession qui sera adoptée (à anticiper 6 mois avant la cession en moyenne), puis pour le placement du produit de cession dans un second temps, une fois la cession effective.

Il s’agit souvent de problématiques assez techniques et d’une situation préoccupante pour le chef d’entreprise, qui doit être bien accompagné.

Pour finir, les salariés cadres français expatriés sont de leur côté souvent perdus face aux complexités des régimes internationaux auxquels ils sont contraints, que ce soit civilement, socialement ou fiscalement. Là encore, nous intervenons en tant que conseiller de proximité pour leurs stratégies d’arbitrage dans la structuration de leur patrimoine, ainsi que dans leurs problématiques de placements, en vue de tirer un bénéfice des conventions fiscales internationales qui pourraient leur être applicables.

Catégories : Business Inside

Lire les commentaires (0)