Si la crise liée au Covid-19 a ralenti bien des secteurs, la cryptomonnaie s’en sort bien. C’est grâce à un Mindset à toute épreuve et une détermination à aider les autres que Xolali Zigah réalise avec Cash Angel. Des résultats exceptionnels, en surfant sur sa connaissance du bitcoin, l’entrepreneur tricolore compte bien faire une différence, en alliant business et philanthropie.

Xolali (prononcé Holali) Zigah grandit en banlieue parisienne avec ses trois frères et ses parents qui lui rappelaient toujours l’importance de rester concentré, discipliné et de travailler dur pour accéder à un bon niveau de vie. Enfant, son rêve était de devenir pianiste compositeur. Ses parents ne pouvant pas se permettre de lui payer des cours de musique, il cherche lui- même un moyen de gagner de l’argent pour payer ses leçons. Il étudie d’abord à Paris, puis à Londres, où il obtient deux masters en finances, et étudie la monnaie numérique et la technologie blockchain. Au cours de son parcours universitaire, il se reconnaît une passion pour les sciences économiques et les finances. « J’ai réalisé que lorsque l’argent est bien investi et bien géré, il peut changer une vie et permettre aux rêves de se réaliser ». C’est ainsi que commence l’histoire de Xolali Zigah.

 

La clé pour réussir : travailler sur soi

Grâce à un bon sens de l’observation quant aux gens et aux investissements, le jeune entrepreneur a aidé plus de 1080 investisseurs à augmenter leur revenu en investissant dans les actifs numériques, et s’est également engagé dans un exercice de conseils avec ses plus proches clients. « Plus on travaille sur soi plutôt que sur son business, plus on obtient de très bons résultats ». C’est en suivant ce mantra que Xolali a permis à Cash Angel de passer de 80 000 euros d’actifs sous gestion à 29.4 millions en moins de trois ans. Après une étude pointilleuse du Bitcoin, et un premier investissement en 2014, l’entrepreneur financier décide de créer une formation en ligne sur la cryptomonnaie. Par la suite, il crée Cash Angel, une entreprise d’investissement visionnaire basée sur l’éducation. « Je gère un business qui regroupe formation, investissement, conférences et philanthropie. Cash Angel permet à ses clients de protéger leur patrimoine grâce à des stratégies d’investissements alternatifs sécurisées quelque soit la volatilité des marchés. Ce n’est pas sans peine que le jeune entrepreneur lance son business. Durant le premier mois de développement de son entreprise, on lui diagnostique la sclérose en plaques. Cette nouvelle tombe quelques temps après avoir demandé la main de sa petite amie Corinne, à présent épouse et CEO de Cash Angel. Ce coup dur, Xolali Zigah le voit comme un défi, et non un échec. Une leçon de vie pour en ressortir plus fort. Avec un esprit pourvu de détermination, grâce à la méditation et une alimentation saine, il se lance et très vite les résultats reflètent les efforts.

 

La cryptomonnaie, l’argent du peuple…

Après ses études, c’est vers le métier de courtier que l’entrepreneur financier se tourne, mais après quelques refus, il décide de créer ses propres objectifs et de devenir investisseur indépendant. « Je suis en recherche constante d’opportunités, d’innovation dans le monde de la finance, et de ce quelque chose qui changera notre manière de gérer l’argent », explique l’entrepreneur francilien. Et ce quelque chose, il l’a trouvé : le Bitcoin. Véritable passionné de cette nouvelle monnaie digitale, il se rend compte de la valeur qu’elle peut apporter pour tout le monde. Comme le spécialiste des actifs numériques le rappelle, il n’y a pas si longtemps, les gens considéraient Internet comme un lieu de marginalisation de la société,
les mêmes réticences qui ont été exprimés plus récemment à propos de la cryptomonnaie. S’il reconnaît les inconvénients de la monnaie dématérialisée en sa nature strictement confidentielle, il s’appuie sur cet aspect intentionnellement décentralisé, qui vaut son pesant d’or lorsqu’il est bien géré. « Le seul soutien dont bénéficient aujourd’hui les devises émises par les gouvernements est la confiance que les gens leur accordent pour continuer à maintenir leur valeur », explique- t-il. « Le Bitcoin a été conçu pour le type de crise que nous connaissons aujourd’hui, car c’est l’argent du peuple. Il est destiné à contrer les actions potentiellement négatives des banques centrales ». Xolali Zigah repère de nombreuses opportunités à partir d’une monnaie décentralisée. Si l’on souhaite effectuer un virement pour le jour même, les options sont limitées. Avec la cryptomonnaie, les transferts peuvent être effectués partout dans le monde, quels que soient l’heure et le jour. « Il est beaucoup plus facile de collecter des fonds en crypto que dans les monnaies classiques, d’envoyer de l’argent à l’étranger et d’acheter des biens et des services dans tous les pays du monde entier. Surtout si l’on considère que des millions de personnes dans les pays en développement n’ont pas accès à un compte bancaire ».

 

…Et une alternative face à la crise

Pour le fondateur de Cash Angel, les cryptmonnaies serviront de valeur refuge lors des périodes difficiles. L’entreprise en est peut-être encore à ses débuts, mais l’expertise industrielle de son fondateur s’étend sur plus de dix ans. Fournir des investissements alternatifs pour sécuriser les actifs n’est qu’une des multiples manières dont Xolali accompagné de Corinne à la direction de Cash Angel font une différence dans la vie de leurs clients. Au lieu de suivre les flux d’investissement traditionnels, l’entreprise se concentre sur l’investissement dans les marchés de niche tels que les actifs numériques. Et comme le monde a été contraint de se déplacer en ligne pendant la pandémie, l’investisseur français se sent comme chez lui. « Chez Cash Angel, nous avons la capacité de nous adapter à cette nouvelle condition du marché, c’est pourquoi nous proposons des investissements alternatifs pour les particuliers et les entreprises ».

 

Un premier investissement : la confiance

Si bien des secteurs ont été durement affectés par la crise liée au Covid-19, Cash Angel a réalisé ses plus belles performances depuis sa création, en décidant de se concentrer sur les attentes de ses clients en cette période incertaine : de la protection et de la tranquillité d’esprit. « Les gens ont commencé à comprendre qu’ils devaient encore prendre des décisions quant à leur business et nouer des relations et des liens avec l’entreprise. Si l’on ne peut pas voir son interlocuteur en face à face, on trouve simplement un autre moyen ». Lorsque Xolali a fondé Cash Angel, l’entreprise gérait environ 80 000 euros d’actifs. En quatre ans, l’entreprise gère aujourd’hui 29,4 millions d’euros d’actifs. Le secret de cette incroyable croissance ? La confiance. « Nous sommes engagés envers nos clients », déclare l’entrepreneur français. « Nous prenons soin d’eux comme s’ils faisaient partie de nos proches. Voilà comment nous avons réussi à instaurer la confiance à ce niveau ».

Pour Xolali Zigah, le succès est une belle histoire, qui se vit au gré d’un travail acharné et de persévérance. Toute étape de développement d’un business doit être considéré comme une réussite. C’est ce qui fait le leitmotiv de son entreprise : aider les autres à réaliser leurs propres rêves et à engranger des actions concrètes afin de laisser leur marque.

Contact : www.cash-angel.com