Après 10 ans de crise, le marché du véhicule industriel d’occasion retrouve peu à peu des couleurs. La reprise se confirme grâce à des outils innovants tels que plateformes digitales et supports numériques. Offres et demandes proviennent du monde entier grâce aux solutions d’expédition disponibles.

 


Un marché en constante évolution

Le marché du véhicule industriel d’occasion est évalué à près de 90 millions d’euros et a progressé de plus de 10 % en 10 ans. Si les moteurs diesel représentent environ 85 % du marché, les nouvelles énergies sont de plus en plus recherchées et créent une demande supplémentaire. Avec la montée en puissance du GNV et du GNV bio, les industriels ont la possibilité d’investir dans des poids lourds et véhicules légers moins polluants, bien plus respectueux de l’environnement et plus économiques à l’usage. 2000 points d’avitaillement devraient être à disposition d’ici 2030, selon l’AFGNV.

En tête des ventes : les véhicules industriels d’occasion proposés par des opérateurs internationaux en ligne.

 

Le développement des plateformes de vente aux enchères

La possibilité d’achat et vente en ligne de véhicules industriels d’occasion rassure les investisseurs et leur permet de changer plus régulièrement leur matériel. Le marché s’étend à l’Europe et bien au delà. Certaines plateformes proposent même d’acheter son équipement aux enchères après l’avoir inspecté et contrôlé : des descriptifs très complets mettent à disposition les informations essentielles et renseignent sur l’historique des véhicules. Le principe est simple : l’enchère se fait en ligne, par procuration ou en personne.

Pour répondre à la demande, des opérateurs se concurrencent en proposant une offre complète incluant le financement et le leasing, l’assurance, la remise en état et la réparation ainsi que l’expédition. En se plaçant comme intermédiaire de confiance, ils simplifie tant la vente que l’achat des véhicules professionnels d’occasion.

 

Les perspectives d’avenir pour le marché du véhicule industriel

Le marché du véhicule d’occasion industriel est en croissance constante depuis 2014. La France se place en troisième position après l’Allemagne et le Royaume-Uni. Différents opérateurs, bien visibles sur le net, se partagent les bénéfices et les font évoluer grâce à des systèmes interactifs, des solutions de connectivité et des applications numériques. Selon les prévisions, les renouvellements de véhicules industriels dans les domaines du BTP et de l’agriculture vont se poursuivre et peut-être même s’accentuer dans les prochaines années. Les choix se porteront sans doute sur des véhicules éco-responsables, moins chers que les véhicules neufs mais tout aussi performants car révisés et réparés avec des pièces d’origine.

Plus respectueux de l’environnement et pouvant être importés facilement, les véhicules légers et les poids lourds d’occasion répondent parfaitement à la demande des industriels. Le choix est large, bien adapté aux enjeux environnementaux et aux préoccupations