De nombreux ménages rencontrent des difficultés suite à la crise du Covid-19. Ces derniers ont vu leurs revenus baisser, voire amputés pour certains. Ils ont alors de plus en plus de mal à régler les mensualités de leurs prêts, qu’il soit immobilier ou à la consommation. Face à cette situation, le rachat de crédits est une solution à envisager.

 

De nombreux ménages en difficulté

La crise économique engendrée par la pandémie se ressent profondément dans le portefeuille des Français. Face à la chute de l’activité économique, bon nombre de ménages ont fait face à une baisse de revenus, tandis que d’autres ont même perdu leur emploi.
Face à cette situation, certains foyers ont du mal à joindre les deux bouts et les fins de mois deviennent difficiles. La difficulté se trouve notamment au niveau des postes de dépense essentiels du ménage, comme le logement.
Certains, qui ont dû faire appel à un crédit immobilier pour réaliser un projet, ont de plus en plus de mal à honorer leurs échéances. Les locataires ont, eux aussi, des difficultés à payer leur loyer. Des études récentes ont notamment permis de constater que 6 % des locataires se retrouvent face à ce problème.

Le rachat de crédits : une solution à envisager

C’est encore pire du côté des propriétaires qui sont environ 17 % à ne plus pouvoir honorer leurs échéances, tandis que 26,4 % d’entre eux pensent ne plus pouvoir y parvenir dans un futur proche. Bon nombreux d’entre eux envisagent alors de demander des facilités de paiement ou un report de remboursement pour leur emprunt, le temps que leur situation se stabilise. Le rachat de crédits se présente alors comme la solution par excellence.

 

 Covid-19

Les différents crédits concernés

Ce ne sont pas que les crédits immobiliers qui sont concernés. En effet, de nombreux particuliers ont aussi du mal à payer leurs crédits à la consommation. Les études réalisées par Meelo ont mis en exergue une part de 23 % des souscripteurs à ce type de crédit qui n’arrivent plus à les rembourser.
Le risque de surendettement est alors important. Pour rappel, on parle de surendettement lorsqu’une personne n’est plus en mesure de faire face à ses factures, ses dettes et ses échéances de crédit, et notamment lorsque ces difficultés financières perdurent et lui semblent insurmontables.

 

Le rachat de crédits : une alternative à la procédure de surendettement ?

La procédure de surendettement est à initier auprès de la Banque de France, ayant une commission spécialisée dans chaque département. Elle vise à allonger les délais de paiement, à geler les dettes, voire à obtenir leur effacement après avoir obtenu l’accord des créanciers, afin de mettre fin à une situation pénible.

Si ces avantages peuvent en faire rêver plus d’un, il faut savoir que la procédure implique certains inconvénients, comme :

  • la confiscation des moyens de paiement (chéquiers et cartes de crédit), impliquant une perte de l’indépendance financière,
  • l’interdiction de contracter des prêts,
  • la vente forcée des biens pour régler les dettes, si le rétablissement personnel est retenu,
  • la perte du logement dans certains cas graves,
  • des conditions de recevabilité d’un dossier de surendettement nombreuses,
  • des durées de traitement de dossier pouvant être longues.

Au vu des multiples conséquences négatives sur la vie d’un particulier, la procédure doit alors être envisagée en dernier recours. Comme alternative, il existe le rachat de crédit.

 

 

Covid-19

 

En quoi consiste le rachat de crédits ?

Le rachat de crédits constitue la solution la plus avantageuse pour ces ménages pour sortir la tête de l’eau rapidement.
L’opération consiste à rassembler tous les crédits en cours en un seul, auprès d’un seul établissement, avec un taux plus avantageux. Ce dernier s’occupe lui-même de payer l’ensemble des dettes aux autres créanciers. Il peut aussi bien s’agir de crédits immobiliers que de crédits à la consommation, pouvant également inclure les crédits auto, les découverts bancaires, les locations avec options d’achat, les prêts personnels, les retards d’impôts, etc. Dans le cadre de crédits immobiliers, la durée de remboursement n’excède en général pas les 35 ans.
Tout individu, qu’il soit fonctionnaire, locataire, propriétaire, entrepreneur, salarié, intérimaire ou encore retraité, peut y avoir recours. De plus, vous n’avez pas besoin d’être dans une situation de surendettement pour faire un rachat de crédits. Il suffit de vouloir améliorer sa situation budgétaire.
Les avantages d’un rachat de crédits sont nombreux.

 

Une gestion simplifiée

Toutes les créances sont regroupées en un seul contrat, avec une seule mensualité et un seul taux. Cela implique un seul prélèvement par mois, un seul interlocuteur et a l’avantage de faciliter la gestion des finances du ménage, pour retrouver de la visibilité sur ses dettes. Cela permet également de réduire le stress provoqué par ces dernières, avec les retards de paiement, les agios, les rejets de prélèvements, etc.

 

Optimiser son reste à vivre

Le rachat de crédits vous permet de réduire la totalité des mensualités, en rallongeant la durée de remboursement, tout en profitant d’un meilleur taux. En allouant moins de ressources à vos créances, vous optimiserez votre budget pour faire face à d’autres dépenses, ou encore pour réaliser de nouveaux projets. Le montant des mensualités peut aller jusqu’à moins 60 % par rapport à ce que vous payez actuellement.

 

Gagner en trésorerie

Cette option peut également permettre d’inclure une trésorerie supplémentaire. En d’autres termes, en plus du montant pour régler les dettes, vous obtenez une somme en plus, qui est rapidement disponible et qui sera utilisable selon les besoins de chacun.

 

Des démarches simplifiées

Vous avez la possibilité de faire appel aux services d’un courtier en rachat de crédits pour vous accompagner tout au long de l’opération. Il se chargera des formalités administratives liées à la résiliation de vos contrats de crédits et de la partie renégociation. Il vous indiquera ce qui peut être inclus dans le rachat, etc.
Il suffit de faire sa demande en ligne pour obtenir une réponse en quelques minutes seulement. Un conseiller vous propose un plan financier adapté à votre situation. Après l’obtention de votre dossier complet, vous recevrez l’offre de rachats, à ratifier. Après un délai de rétractation de deux semaines, les fonds sont alors débloqués.