« Parler Ne Fait Pas Cuire Le Riz »
Catherine Berliet Contributeur
Business coach: management, leadership Auteur de livres en développement personnel et efficacité professionnelle

Crédit Photo | Pixabay

S’il suffisait de dire BLA BLA BLA pour faire mouche, nos politiciens remporteraient tous les suffrages.

Simples managers ou apprentis dirigeants rejoignez le clan des leaders et découvrez ce qui fabrique l’étoffe des héros, ce qui façonne le chef charismatique, trame le pouvoir d’influence et fait bouger les lignes.

 

5 pistes de réflexion :

 


Hissez haut vos valeurs

Thomas Coville après avoir pulvérisé le record du tour du monde en solitaire, nous conte comment il réussit à se surpasser dans les moments les plus difficiles de son incroyable exploit. S’il parvient à pourfendre les océans dans un temps inattendu, c’est, bien sûr, grâce à la cohésion de l’équipe à terre, à la haute technicité du matériel, mais c’est surtout grâce à son mental de gagnant. Cet état d’esprit qu’il a patiemment forgé jour après jour, au rythme de ses réussites, à l’écho de ses déceptions et de ses échecs, s’est également nourri d’ancrages sur ses fondamentaux, en s’obligeant dit-il : « à ne pas perdre l’alignement avec ce que j’étais quand j’étais petit… » Cet alignement-là, il l’a construit avec ses valeurs, et son regard d’enfant sur la vie et sa vie, sans jamais perdre de vue, qui il était au fond de lui, en gardant en tête, toujours et encore, ce qui lui faisait briller les yeux et ce en quoi il croyait pardessus tout, car « Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde » (Nietzsche, 1844 – 1900)

Porter avec fierté ses valeurs comme un spi gonflé à bloc, n’est-ce pas le meilleur moyen de prendre le vent, de réussir à co-construire une victoire ? Porter ses valeurs, n’est-ce pas aussi savoir affaler son égo, choquer son orgueil, garder la tête froide par gros temps, donner la barre à ses co-équipiers ou virer de bord pour mieux tenir sa route ?

Alors « tenez bon la mer et tenez bon le vent !« 

 

Donnez une vision mobilisatrice

Point n’est besoin d’ astrolabes ou de sextants pour donner votre position.

Seul le sens compte pour garder le cap que vous aurez fixé et suivre la route que vous aurez tracée. En exposant vos desseins, en vous soustrayant aux évidences, en donnant le « pour quoi ?« , en scrutant la ligne d’horizon, en imaginant une stratégie, vous susciterez l’envie de larguer les amarres, d’appareiller pour de lointaines contrées. C’est ainsi que vous irez rejoindre des territoires inconnus, sans vous abîmer ou vous fracasser sur de surprenants récifs ou d’improbables écueils… Vous oserez d’autant plus que vous aurez construit votre vision par petites touches successives, telle une ébauche avant l’œuvre maîtresse.

Alors, à vos compas virtuels, à vos cartes de l’esprit !

 

Incarnez votre verbe en 3 D

Pour vous connecter aux autres, vous songerez au triptyque aristotélicien et jouerez sur les différents registres que sont : l’Ethos, le Logos et le Pathos.

L’Ethos ou la persuasion par la crédibilité du locuteur : votre image, votre exemplarité, votre congruence et votre légitimité. Est-ce que je vaux la peine d’être écouté sur le sujet ? Ai-je une autorité de compétence ?

Le Logos ou la persuasion par la logique de mon propos. Mon discours est-il clair ? Mes exemples sont-ils pertinents et justes ? L’ensemble est-il construit selon une progression et un argumentaire suffisamment étayés ?

Le Pathos ou la persuasion par l’émotionnel. Un discours où seule la raison prend le pas, n’emmènera personne avec lui. Les émotions et le ressenti parachèveront la persuasion en permettant à vos auditeurs de s’associer à votre imaginaire, à vos croyances et à vos valeurs. Vous les transporterez dans votre monde par le biais de l’histoire que vous saurez leur raconter.

L’improvisation ne suffit pas à convaincre et vous aurez à en passer par la rhétorique et toutes les ficelles des as du dithyrambe en gardant toujours à l’esprit que vous devez soutenir ce que vous avancez, et naviguer au plus près de vos valeurs et de vos convictions sans oublier d’avoir la tête dans les étoiles.

Alors sachez dire : « Il était une fois… »

 

Page Suivante : PARLEZ VRAI & INSUFFLER DE L’IMPACT A VOTRE DISCOURS

  • Pages :

  • 1
  • 2