Les véhicules autonomes sont sujets à polémiques car ce sont des robots qui font ce qu’un humain peut parfaitement faire lui-même. De manière générale, l’espèce humaine a énormément de mal à faire confiance aux machines, surtout en matière de sécurité. C’est vrai que ce n’est pas du tout naturel de voir un véhicule se déplacer sans conducteur à son bord. Cependant, de nombreux visionnaires de la technologie, comme Elon Musk, affirment qu’un jour, grâce aux progrès de la technique, les voitures autonomes seront tellement sûres que nos lois pourraient finir par les préférer aux voitures conduites par des humains car, par nature, ces derniers font des erreurs.

 

Mais pour le moment, il est encore difficile de faire confiance à une voiture qui se conduit toute seule. Comme l’histoire a pu le démontrer par le passé, les humains ont du mal à faire confiance, surtout lorsqu’il s’agit d’intelligence artificielle. Il semblerait donc qu’à la lumière de ce problème, Waymo, une filiale du groupe parent de Google, fasse des efforts afin de familiariser la population avec le fonctionnement des véhicules autonomes. Pour ce faire, l’entreprise a récemment publié une vidéo montrant une vue à 360° depuis la banquette arrière d’un véhicule autonome.

Durant quelques minutes, la vidéo explique comment un véhicule autonome voit le monde extérieur. Elle présente sa technologie de vision opérant grâce à des caméras haute résolution et aux logiciels qui retiennent les différences entre les autres voitures, les vélos et les piétons, et à sa myriade de capteurs qui scannent l’environnement en continu afin d’évaluer les vitesses, les distances et les mouvements. La plupart des calculs sont effectués grâce au LIDAR (light detection and ranging) et au RADAR de détection d’objets, combinés à des algorithmes de Machine Learning sophistiqués qui voient l’environnement et le modélise en temps réel. Ensuite, il y a la « sagesse du cloud », ou une flotte de véhicules autonomes, qui envoient sur un cloud toutes les données enregistrées sur les innombrables routes où ils se déplacent.

« Nous apprenons davantage et conduisons plus vite, et nous pouvons le faire dans plus en plus de conditions de route. Nous sommes actuellement en phase de test dans 25 villes américaines et nous développons de nouvelles compétences dans différentes conditions météorologiques et routières : des rues enneigées du Michigan, aux rues en pente de San Francisco, en passant par le désert de Phoenix. Chaque kilomètre à son importance étant donné que cette expérience acquise est partagée avec tous les véhicules de la flotte », explique Waymo dans sa vidéo. Il s’agit d’un point de vue rassurant et convaincant sur le fonctionnement de ces drôles de véhicules.

La présentation de Waymo emploie des montages vidéo et des données d’un test effectué dans la ville de Phoenix en Arizona, dans le monospace hybride Pacifica de la marque Chrysler. Vous pouvez vous orienter à 360° afin de pouvoir vivre cette expérience sous tous les angles. C’est au final une expérience très agréable et instructive.

 

Nous pouvons donc souhaiter la bienvenue aux voitures robots en toute quiétude. Si une machine peut faire la même chose qu’un humain mais moins cher et de manière plus sûre, pourquoi pas ! Les humains sont plus doués pour les tâches qui demandent de l’empathie, des idées, un jugement et qui vont bien au delà du machine Learning. Mais une fois de plus, quelles sont les limites du Machine Learning ?