Aujourd’hui, l’IA s’invite dans tous les aspects de notre vie. Alors, quelles sont ses limites ? Les technologies sexuelles prendront-elles le contrôle sur notre vie intime ? 

Depuis que la sextech (technologie du sexe) a été autorisée à exposer au CES 2020 parmi les vendeurs de produits de santé et de bien-être au lieu de se voir refuser l’entrée ou d’être cachée au stand du fond comme ce fût le cas avant, la technologie destinée à augmenter l’expérience sexuelle humaine pourrait bien être sur le point de se généraliser. Alors que de plus en plus de gens invitent l’intelligence artificielle dans leur chambre et dans leurs expériences les plus intimes, passons en revue les possibilités ainsi que les dangers qui pourraient en découler.

Plus que des robots sexuels

Les créateurs de la science-fiction ont imaginé un avenir où des robots sexuels ressemblant à des humains régiraient l’expérience sexuelle des humains. Cependant, la sextech est bien plus que des robots sexuels. Selon une interview de Bryony Cole, expert de la  technologie du sexe et fondateur de Future of Sex, « la sexualité englobe vraiment tout, des orgasmes et du plaisir aux relations, en passant par l’éducation, la santé, les crimes, le signalement des agressions, la médecine et l’identité sexuelle », sans oublier les préférences sexuelles.

L’industrie du sexe représente aujourd’hui 30 milliards de dollars (28 milliards d’euros), mais selon un rapport d’analyse, elle devrait atteindre 52,7 milliards de dollars (43 milliards d’euros) d’ici 2026 grâce aux ventes en ligne. Les entreprises travaillent fébrilement à l’innovation des produits les plus intrigants qui apportent une réponse intelligente pour l’activité sexuelle afin de tirer profit de cette croissance attendue.

Ces produits comprennent des sexbots comme Harmony, une version robotisée d’un sextoy en silicone fabriqué par RealDoll, mais aussi des vibrateurs, des stimulateurs et des masseurs intelligents connectés à des applications, du porno personnalisé, de la réalité virtuelle et des expériences sexuelles enrichies, etc.

Sextoys intelligents

L’intelligence artificielle dans le domaine des sextoys vise des objectifs similaires à ceux des produits d’autres industries : apprendre à partir de données recueillies par des capteurs pour élever et améliorer l’expérience ainsi que la personnaliser. Et, comme dans d’autres industries, les entreprises qui utilisent la technologie pour créer un produit ou un service de qualité supérieure auront des ventes plus importantes. De Lioness, le vibrateur intelligent primé, créé par les femmes et appelé FitBit pour l’orgasme féminin, à Osé, un appareil sexuel robotisé primé « conçu pour imiter les caresses », les sextoys intelligents sont à l’origine d’une innovation incroyable. Nombre de ces entreprises sont dirigées par des femmes qui abordent la sexualité avec de nouvelles préoccupations. La plupart de ces jouets sont connectés à des smartphones via des applications qui permettent aux utilisateurs d’en savoir plus sur leur sexualité et leurs préférences sexuelles. Il existe également des gadgets pour les hommes et les couples, certains offrent également des avantages pour les relations à distance. 

Si l’on s’interroge sur les conséquences à long terme de la possibilité pour les gens de réaliser leurs fantasmes sexuels par le biais de l’intelligence artificielle et sur les effets que cela peut avoir sur leurs interactions avec leurs partenaires dans la vie réelle, la réalité virtuelle offre un moyen d’explorer la sexualité en toute sécurité. Les expériences sexuelles en réalité virtuelle sont aujourd’hui plus réalistes que jamais, et beaucoup proposent l’haptique (le sens du toucher). La technologie de la réalité virtuelle se développe rapidement et permet de créer des expériences très réalistes. Les expériences sexuelles disponibles grâce à la réalité virtuelle continueront de devenir plus immersives à l’avenir. Nombre de ces expériences de RV peuvent également être combinées avec d’autres appareils en ligne.

Avec cette nouvelle technologie, les personnes engagées dans une relation devront déterminer de nouvelles limites. L’exploration du sexe dans une réalité virtuelle est-elle un moyen sûr d’expérimenter, ou est-ce considéré comme de la triche ? Que se passe-t-il si vous avez des relations sexuelles avec votre partenaire tout en ayant la possibilité que celui-ci ressemble à quelqu’un d’autre ? Le niveau de confort et les limites de ces expériences devront être discutés entre les partenaires afin d’établir ce qui améliore la relation plutôt que ce qui lui nuit.

Sexbots réalistes

Beaucoup de progrès ont été réalisés pour créer des robots sexuels très réalistes et personnalisables. Certaines entreprises sont presque prêtes à dévoiler des robots qui semblent avoir un battement de cœur et peuvent imiter la respiration. En fin de compte, elles travaillent à faire interagir les robots sexuels et à les faire communiquer avec leurs partenaires comme s’ils étaient humains. RealDoll, fabricant de Harmony et d’autres versions pour hommes et femmes, propose des robots pilotés par une IA technologiquement avancée qui peuvent cligner des yeux, se déplacer, etc. Bien que ces robots soient disponibles à un prix élevé, Matt McMullen, fondateur de RealDoll, ne s’attend pas à manquer de clients.

L’IA et les technologies de pointe ont ouvert les portes d’un nouveau monde pour une expression sexuelle saine, l’éducation et la connaissance, même si elles présentent de nouveaux défis qui doivent être pris en compte. Le confort et la volonté des partenaires engagés d’explorer leurs fantasmes sexuels par le biais de l’IA pourraient dépasser les frontières. La question de savoir si les relations sexuelles avec l’IA sont comprises et autorisées, ou à quel niveau, dépendra du niveau de confort et de compréhension de chaque couple. L’IA peut-elle créer des attentes irréalistes en matière d’interaction humaine, ou constitue-t-elle un exutoire acceptable pour des transgressions et des explorations sexuelles qui ne sont pas appropriées dans la vie réelle ?

Comme pour toute nouvelle frontière, il n’y a pas de réponse unique à cette question. En fait, il y aura probablement des aspects négatifs en plus des aspects positifs que cette technologie offre.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Bernard Marr

<<< À lire également : Réalité Virtuelle, Sexe Et Chocolat : Le Désir Dans Un Monde Post-Virtuel >>>