8kun – le site américain controversé initialement connu sous le nom de 8chan – qui a été lié au mouvement QAnon et à de multiples diffusion de fakenews et de fusillades de masse, est revenu en ligne lundi après une brève interruption pendant le week-end, avec l’aide d’une société Internet russe appelée “ddos-guard”.

 

Principaux faits

  • La plateforme a été mise hors ligne dimanche soir après que le propriétaire de CNServers, basé dans l’Oregon, qui a aidé l’hébergeur de 8kun, a découvert que sa société aidait à maintenir QAnon en ligne, a rapporté le journaliste spécialiste de la cybersécurité Brian Krebs.
  • CNServers a permis d’éviter que 8kun ne soit victime d’attaques par déni de service distribué (DDoS), un type de cyber-attaque qui cherche à submerger les serveurs d’un site web en le détruisant.
  • Après que 8kun ait été brièvement mis hors ligne, le site d’imageboards est passé à l’utilisation de ddos-guard.net, basé à Saint-Pétersbourg, en Russie, pour se protéger des cyber-attaques.

 

Citation importante

Spartan Hoswhich, basé en Irlande, qui aide l’hôte de 8kun, a aidé la plateforme à revenir en ligne en la connectant au service russe de protection DDoS. Le fondateur de Spartan Host, Ryan McCully, a déclaré à Brian Krebs que bien qu’il ne souscrive pas personnellement aux croyances partagées par QAnon ou 8kun, il a l’intention de les conserver en tant que client à l’avenir. “Nous suivons la ‘loi du pays’ lorsque nous décidons ce que nous autorisons à être hébergé chez nous… Ce n’est pas parce que nous hébergeons quelque chose, que cela dit qui nous soutenons ou non, nos opinions n’entrent pas en ligne de compte dans les décisions relatives au contenu hébergé”.

 

Le contexte

8kun, un forum anonyme, héberge l’utilisateur “Q Clearance Patriot” – connu des adeptes sous le nom de “Q” – qui est l’ancêtre de la théorie du complot d’extrême droite QAnon. Les messages de l’utilisateur, connus sous le nom de “Q drops”, ont été postés pour la première fois fin 2017 sur le site d’imageboards anonyme 4chan, puis déplacés vers 8chan. Cependant, 8chan a été mis hors ligne en août 2019, après que le site web a été lié à une fusillade de masse à El Paso. Le tireur d’El Paso aurait publié des liens vers son manifeste sur le site. 8chan a également été utilisé par les tireurs de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et de Poway, en Californie, pour diffuser leurs messages. En novembre de l’année dernière, 8chan est revenu en ligne, après s’être rebaptisé 8kun.

Selon Brian Krebs, 8kun et un grand nombre de sites liés à QAnon sont connectés au web par un seul fournisseur d’accès Internet basé à Vancouver, Washington, appelé VanwaTech. Le propriétaire de VanwaTech, Nick Lim, a refusé de cesser de soutenir 8kun malgré des demandes répétées et aurait travaillé avec les administrateurs de 8kun pour maintenir les sites en ligne au nom de la protection de la liberté d’expression.

Outre 8kun, le service russe de protection DDoS ddos-guard.net contribue également à protéger le site web officiel du groupe militant palestinien Hamas et le site web HKLeaks, qui a été utilisé pour doper les journalistes et autres militants politiques pro-démocratie à Hong Kong.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Twitter S’Attaque À QAnon Et Aux Complotistes >>>