Les smartphones comptent seulement environ un quart des achats en ligne aux Etats-Unis. Mais Facebook (FB +1,57 %) ne veut pas manquer ce qui semble être une habitude majeure pour les consommateurs. 

 

Lundi, l’entreprise du réseau social a dit que son onglet de vente sur mobile uniquement, « Marketplace », gagne en notoriété et sera bientôt disponible en Europe. Marketplace, qui est en compétition avec des sites comme Craigslist et Ebay (EBAY -0,06), a été lancé aux Etats-Unis en octobre dernier et s’est depuis étendu à six pays : Australie, Canada, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Chili et Mexique. L’onglet arrivera dans 17 autres pays en Europe comme la France, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, l’Espagne, la Suède et la Suisse, entre autres. Facebook n’a pas partagé combien de personnes utilisent Marketplace tous les mois. Néanmoins, l’entreprise a dit que 18 millions d’objets avaient été postés sur MarketPlace aux USA en mai, et que ce chiffre continuait de grimper. Environ 550 millions de personnes visitent le groupe Facebook « acheter-et-vendre » chaque mois, ce qui sous-entend que l’opportunité pour Marketplace est importante. 

En comparaison, eBay est disponible dans plus de 30 pays, et 171 millions de personnes ont utilisé ce site ce dernier trimestre. Environ 55 millions de personnes ont visité Craigslist en février, selon ComScore. (L’année dernière, Craigslist a généré plus de 690 millions de revenu, selon une estimation de la firme de recherche AIM Group.) L’e-commerce sur mobile grandit très vite. On s’attend à ce que les ventes d’e-commerce sur téléphone portable excèdent les 100 milliards de dollars cette année aux Etats-Unis, selon eMarketer, firme prospective. En 2021, la vente au détail de smartphone aux Etats-Unis, générera plus de 333 milliards de dollars et concentrera 80,5 % des ventes en lignes, selon eMarketer. Facebook est certain que sur les données d’identité de son onglet vedette, qui réduit l’anonymat et connecte les amis d’amis qui vivent à côté, seront un élément clé pour différencier Marketplace des autres sites vendeurs au détail.

« C’est un commerce basé sur les personnes, il y a une vraie identité, » a dit Déborah Liu, vice présidente Facebook de Marketplace, dans une interview la semaine dernière. « Vous pouvez voir vos amis en commun. C’est vraiment différent de ce qui existe déjà , nous connectons des êtres humains à des personnes. »

Marketplace donne la possibilité aux utilisateurs de Facebook de faire une recherche rapide ou d’ajouter des articles à vendre. Facebook connecte les acheteurs et les vendeurs via Messenger, qui accepte également les paiements, mais aussi d’autres outils, comme la possibilité de partager une localisation ou d’envoyer un message vocal ou vidéo, rendant le tout très utile. Liu a décrit les utilisateurs de Marketplace « d’immense », outrepassant les statistiques. 

Pour promouvoir la sécurité de l’utilisateur et empêcher la vente de produits illicites et offensifs, les outils de l’intelligence artificielle de Facebook scannent les articles partagés dans Marketplace, a dit Liu. Les membres de la communauté signalant un article peuvent aussi déclencher une critique manuelle. Facebook s’est concentré à améliorer la recherche et la sécurité, en élargissant les catégories de produits dans l’onglet depuis sont lancement. Les produits les plus populaires sur Marketplace sont des produits pour la maison, des vêtements, des meubles et des articles pour enfants. Néanmoins, Marketplace a ajouté des catégories indépendantes, tels que des tickets ou des jobs, visant à aider des petits business à trouver des employés. 

« Les gens viennent sur Marketplace pour trouver toutes sortes de choses  que ce soit des tickets ou des jobs, » a dit Liu, ajoutant que Facebook planifie de continuer à ajouter des catégories et améliorer les suggestions de produits avec le temps. « Il y a beaucoup de trafic. »

Facebook a dit que l’inspiration pour Marketplace venait de l’observation qu’un grand nombre de personnes utilisent Facebook pour acheter et vendre des produits dans la rubrique Groupes, basée sur leur localisation et intérêt. Pour l’instant, Marketplace est gratuite pour les acheteurs et vendeurs.

« Ce que nous voulons, c’est que les personnes achètent, vendent et se connectent, » a dit Liu. « Nous voulons mettre en relation des personnes qui ne se seraient pas rencontrées autrement. Nous investissons beaucoup là-dedans  comment stimuler la connexion entre être humains. »