Annoncé par les constructeurs et notre gouvernement pour début 2020 (dans moins de 2 mois), la voiture autonome a encore beaucoup de chemin à faire pour arriver sur nos routes. Mais les technologies avancent vite et en attendant, les constructeurs affichent dans leurs publicités les nombreuses aides à la conduite installées dans les voitures récentes. Mais que vaut tout ça ? Est-ce vraiment utile ?

En cherchant un peu… beaucoup de discours mais très peu de chiffres pour confirmer l’intérêt de ces technologies. Une des études les plus intéressantes est celle de l’Institut de recherche sur les transports de l’Université du Michigan (UMTRI) réalisée pour General Motors.


Selon cette étude (lien à la fin de l’article), les résultats montrent que plusieurs de ces aides à la conduite ont un impact statistiquement significatif sur la réduction des accidents.

Dispositifs de sécurité automobile

Comme le tableau ci-dessus indique, quinze systèmes existants ont été évalués à l’aide des bases de données de rapports de police sur les accidents dans 10 États des Etats-Unis. Après avoir comparé les cas de collision impliquant des véhicules avec et sans fonctions de sécurité active, l’étude montre que certains de ces dispositifs avaient un impact positif sur la prévention des collisions ou au moins, en avaient atténué les effets.

Certaines de ces découvertes sont révélatrices, ainsi :

  • Le freinage automatique en urgence (ou freinage automatique avant) réduit de 46% les collisions.
  • Aide à la tenue de la voie (avec un avertissement de sortie de voie) réduit de 20% les accidents.
  • Caméra de recul arrière : moins 21%
  • Assistance au stationnement arrière : moins 38%
  • Freinage d’urgence en reculant : moins 81%
  • Alerte de trafic transversal arrière : moins 52%

Les caractéristiques des phares IntelliBeam en combinaison avec des lampes à décharge haute intensité ont permis de réduire des collisions nocturnes entre piétons / cyclistes / animaux de 49%.

Même si en France nous avons le réflexe de critiquer les études, même celles basées sur les accidents de la route, ces résultats montrent bien que les systèmes de sécurité active peuvent éviter un large éventail d’accidents courants qui entraînent un nombre important de blessures et de dégâts matériels.

Cependant, même avec ces bons résultats, le chemin vers un mode de transport sans accident sera encore long car il faut à la fois éduquer les conducteurs et apprendre au gouvernement de définir les bonnes priorités. Nonobstant les meilleures technologies, il faut en priorité privilégier la bonne conduite par tous. Triste est de constater que depuis la mise en place du 80km/h, ceux qui respectent cette limitation se font dépasser par les camions. Et que dire de la campagne « boire ou conduire » sachant que mon dernier contrôle d’alcoolémie date de 2001…

La sécurité et le respect du Code de la route sont indissociables.

Pour lire le rapport complet (33 pages), visitez la page :  https://deepblue.lib.umich.edu/handle/2027.42/150660