Les voitures les plus écologiques en 2021 sont-elles électriques ? C’est ce qui ressort des dernières évaluations de GreenerCars publiées par l’ American Council for an Energy-Efficient Economy (ACEEE). Les résultats sont basés sur une étude portant sur plus de 1 000 modèles, dont des véhicules conventionnels à essence ou diesel, des hybrides rechargeables fonctionnant à la fois sur batterie et à l’essence, et des modèles entièrement électriques alimentés uniquement par des batteries ou des piles à combustible.

 

Chaque véhicule reçoit une note écologique globale qui peut être utilisée pour comparer le respect (ou le non-respect) de l’environnement d’un modèle à l’autre. Ces notes sont exprimées sur une échelle de 100 points, les chiffres les plus élevés étant les meilleurs.

Sept des douze modèles figurant sur la liste des voitures les plus propres de 2021 sont des véhicules entièrement électriques qui ne produisent aucune émission au tuyau d’échappement. Les autres sont soit des hybrides essence/électricité, soit des hybrides rechargeables qui émettent beaucoup moins de C02 que les véhicules conventionnels.

Les modèles les plus performants à cet égard pour 2021 sont la Hyundai Ioniq et la MINI Cooper SE entièrement électriques, qui ont toutes deux obtenu une note écologique de 70.

Alors que les consommateurs ont toujours tendance à préférer les gros véhicules, l’année 2020 a été la première année où les pick-up ont été plus vendus que les berlines, les constructeurs automobiles couvrent leurs paris en augmentant les futures offres électrifiées à un rythme effréné. General Motors s’est engagé à présenter 20 nouveaux véhicules entièrement électriques dans les salles d’exposition d’ici 2023. Hyundai affirme qu’il vendra 23 véhicules entièrement électriques d’ici 2025, et Jeep prévoit de proposer une option électrifiée sur chacun de ses modèles d’ici 2022. Et ce ne sont pas les pick-ups à batterie et les SUV familiaux qui manquent à l’horizon, qu’ils proviennent de constructeurs automobiles établis ou en démarrage.

« Ces résultats donnent un aperçu d’un avenir prometteur avec des options de véhicules plus efficaces et plus écologiques, principalement des modèles électriques », déclare Peter Huether, analyste principal de la recherche sur les transports à l’ACEEE. « Les consommateurs bénéficieront du nombre et de la variété croissants des modèles électriques, dont certains offrent des alternatives abordables aux voitures à essence. »

Il est à noter que les notes de l’ACEEE vont au-delà de la simple évaluation des émissions d’échappement. Elles prennent plutôt en considération l’impact « du berceau à la tombe » qu’un modèle donné aura sur l’environnement. Cela comprend l’impact de la fabrication, la source d’énergie d’un modèle, les émissions provenant de la fabrication, l’impact de l’élimination et du recyclage, et ce qui est important dans le cas des véhicules entièrement électriques, les émissions associées à la production d’électricité.

En ce qui concerne ce dernier point, l’ACEEE évalue les véhicules à batterie en utilisant des hypothèses de réseau électrique qui reflètent l’endroit où la plupart des modèles rechargeables sont vendus. (La Californie se targue d’avoir le plus grand nombre de voitures électriques sur la route et produit une part supérieure à la moyenne de l’électricité produite par des sources renouvelables). Cette hypothèse tend à réduire les émissions estimées de la recharge des véhicules électriques et se traduit par des notes écologiques plus élevées pour certains modèles. L’ACEEE dispose d’un calculateur en ligne des émissions des véhicules électriques que vous pouvez utiliser pour montrer l’impact environnemental d’un modèle donné dans votre état.

Comme tout le monde ne veut ou ne peut pas nécessairement posséder un véhicule entièrement électrique ou un hybride, l’ACEEE identifie les choix « plus verts » dans chaque catégorie de véhicule. Il s’agit notamment des sous-compactes Chevrolet Spark, Kia Soul Eco, Toyota Sienna, Mazda MX-5, Mercedes-Benz GLA 250 et Volvo V90. Les notes écologiques de tous les véhicules à partir de l’année modèle 2021 sont disponibles via la base de données GreenerCars, qui comprend également la consommation de carburant de chaque modèle, les effets de la pollution sur la santé et les émissions de gaz à effet de serre.

Qu’en est-il des modèles à l’autre bout du spectre, me direz-vous ? Comme auparavant, les modèles les « moins verts » de cette année sont tous les gros SUV, les pick-ups et les voitures de luxe européennes qui consomment beaucoup de carburant, avec en tête de liste un pick-up unique à très hautes performances. Nous les présentons dans un autre article.

Voici les 12 véhicules les plus écologiques de l’ACEEE pour 2021 :

  1. Hyundai Ioniq électrique ; note écologique : 70
  2. MINI Cooper SE électrique ; note écologique : 70
  3. Toyota Prius Prime ; note écologique : 68
  4. BMW i3s ; note écologique : 68
  5. Nissan Leaf ; note écologique : 68
  6. Honda Clarity ; note écologique : 66
  7. Hyundai Kona électrique ; note écologique : 66
  8. Kia Soul électrique ; note écologique : 65
  9. Tesla Model 3 Standard Range Plus ; note écologique : 64
  10. Toyota RAV4 Prime ; note écologique : 64
  11. Toyota Corolla hybride ; note écologique : 64
  12. Honda Insight ; note écologique : 63

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jim Gorzelany

<<< À lire également : La voiture électrique : grande gagnante de 2020 et&#8230; de 2021 ? >>>