Le vol de dix minutes de l’homme le plus riche du monde l’a emmené, lui et trois autres personnes, à plus de 100 km au-dessus de la surface de la Terre, une étape cruciale pour la société spatiale de 21 ans.

 

Mardi à 8 h 12 HAC, un vaisseau spatial New Shepard de Blue Origin a lancé une capsule spatiale, le « R.S.S. First Step », et son équipage pour une virée suborbitale imitant le même type de vol que celui effectué par l’astronaute américain Alan Shepard il y a 60 ans. Parmi cet équipage se trouvait le fondateur de l’entreprise, Jeff Bezos, qui a fait son propre petit pas, 21 ans après la création de sa société spatiale.

« Je veux faire ce vol parce que c’est une chose que j’ai voulu faire toute ma vie », a déclaré Jeff Bezos dans une vidéo diffusée avant le lancement. Il était accompagné de son frère Mark, d’un client, Oliver Daemen, et d’une pionnière de l’aviation âgée de 82 ans, Wally Funk.

Depuis sa création en 2000, Jeff Bezos a gardé Blue Origin pour lui. Il a investi environ 7,5 milliards de dollars de son propre argent dans l’entreprise et, contrairement à ses rivaux milliardaires Richard Branson ou Elon Musk, il n’a bénéficié d’aucun financement en capital-risque ou autre investissement.

Le développement spatial de Blue Origin a été lent et régulier, ce qui correspond à une philosophie de conception spécifique : la devise de la société est « Gradatim ferociter », qui se traduit par « pas à pas, avec audace », et sa mascotte est une tortue, dont la persévérance laborieuse a gagné la course contre un lièvre vantard dans la célèbre fable d’Ésope. La société a fait voler son premier véhicule d’essai en 2005, et sa première fusée en 2006. Mais ce n’est qu’en 2012 qu’elle a effectué le premier essai de son système de vol spatial suborbital New Shepard, qui était un test du système d’évacuation de la plateforme de la société.

Trois ans plus tard, la société a effectué le premier test complet du système New Shepard. La fusée a été lancée avec succès, et la capsule s’est séparée et a atterri en toute sécurité, mais la fusée d’appoint s’est écrasée et a été détruite. Quelques mois plus tard, en novembre 2015, un deuxième vol d’essai de New Shepard a été lancé avec succès, et le propulseur a atterri en toute sécurité – la première fois qu’une fusée est allée dans l’espace et a atterri de nouveau sur Terre. Blue Origin a de nouveau marqué l’histoire quelques mois plus tard, en janvier 2016, en lançant et en faisant atterrir la même fusée que celle qu’elle avait lancée en novembre. En tout, le système New Shepard a effectué 15 vols d’essai avant le lancement en équipage, et la fusée et la capsule qui ont été lancées mardi avaient déjà effectué deux vols réussis.

En juin 2021, Jeff Bezos a annoncé qu’il allait s’envoler personnellement dans l’espace, rejoint par son frère, Mark. Le 1erjuillet, la société a annoncé que Wally Funk se joindrait au vol. Le quatrième passager devait initialement être le vainqueur d’une vente aux enchères pour ce siège, qu’une personne anonyme a remporté avec une offre de 28 millions de dollars. La semaine dernière, cependant, la société a annoncé que le gagnant de l’enchère ne participerait pas au vol et que le siège serait occupé par Oliver Daemen, 18 ans, qui sera le premier client payant de la société à aller dans l’espace.

Le vol de mardi a été lancé quelques minutes plus tard que prévu, à 8 h 12 HAC, depuis le site de test de lancement de la société situé près de Van Horn, au Texas. Quelques minutes après le lancement, la capsule s’est séparée avec succès de la fusée d’appoint, envoyant l’équipage dans un vol de dix minutes dans l’espace qui a atteint son apogée à plus de 100 km au-dessus de la surface de la Terre.

Dans l’espace, les membres de l’équipage de la capsule ont pu détacher leurs ceintures et profiter d’une brève période d’apesanteur. Après ces quelques instants, ils ont regagné leurs sièges et se sont attachés tandis que la capsule amorçait sa descente. La capsule a atterri sans encombre à 8 h 24, et son équipage a débarqué quelques minutes plus tard.

Pendant le vol, le centre de contrôle de Blue Origin a demandé à chaque astronaute son état alors qu’ils bouclaient leurs ceintures. Celui de Jeff Bezos était assez simple : « Heureux, heureux, heureux ! » a-t-il crié.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alex Knapp

 

<<< À lire également : Wally Funk, la légendaire aviatrice du groupe Mercury 13 s’envolera dans l’espace aux côtés de Jeff Bezos >>>