Samsung vient tout juste de sortir le Galaxy S8 tant attendu, l’un des plus beaux smartphones disponibles sur le marché. A première vue, c’est un OVNI qui vient d’une autre planète. En y regardant de plus près, vous vous rendrez vite compte que ce téléphone vient bien de notre chère planète. Parfait en surface mais avec quelques petits défauts ici et là.

Design – Samsung réinvente les standards

Ce serait une erreur de ne pas commencer cette analyse par son design impeccable. Samsung a réussi son pari en créant un smartphone au style bientôt iconique et représentant le futur des smartphones.

Concernant l’écran et l’affichage, Samsung offre un écran large de 5.8 pouces, le rendant plus grand et plus lourd que l’iPhone 7 (4.7 pouces). Ne négligeons pas son aspect général qui offre bien plus qu’une largeur d’écran considérable. Le LG G6 et le Xiaomi Mimix avaient eux aussi misé sur des écrans impressionnants, mais ils ne rivalisent pas une seconde avec le Galaxy S8.

 

 

A 155g, le Galaxy S8 pèse 3g de plus que le Galaxy S7 et 17 de plus que l’iPhone 7. Étant donné qu’il est presque aussi étroit que l’iPhone 7 (68.mm vs 67.1mm), il pourra être tenu facilement entre de petites mains, ce qui rendra son utilisation vraiment agréable.

  • Galaxy S8 – 148.9 x 68.1 x 8.0mm (5.86 x 2.68 x 0.31 cm), 155g
  • Galaxy S7 – 142.4 x 69.6 x 7.9mm (5.61 x 2.74 x 0.31 cm), 152g
  • LG G6 – 148.9 x 7.9mm (5.86 x 2.83 x 0.31 cm), 163 g
  • iPhone 7 – 138.3 x 67.1 x 7.1mm (5.44 x 2.64 x 0.28 cm), 138g

Les courbes sur les côtés, propres à Samsung, rendent le téléphone encore plus agréable. Elles rendent le Galaxy S8 plus fin à l’utilisation, donnent l’impression que l’écran ne s’arrête jamais et que ce téléphone n’a pas été conçu par la main de l’homme. 

 

Samsung n’a pas juste distancé le design d’Apple, il l’a surpassé !

 

Malheureusement, le Galaxy S8 n’est pas parfait. Premièrement, ce téléphone est bien trop grand. L’utilisation de l’écran est certes agréable et simple, mais pour atteindre ses extrémités, cela relève d’un effort surhumain. Peut-être auraient-ils dû le faire plus petit (5.5 pouces), le rendant utilisable avec une seule main, comme pour ses concurrents.

L’obsession de Samsung de vouloir perfectionner son logiciel a poussé les techniciens à remonter les boutons du volume plus haut (difficilement atteignables) pour laisser place au bouton-raccourci de Bixby. En parallèle, la reconnaissance digitale a été placée à l’arrière du téléphone à coté de l’appareil photo, ce qui rend cette manipulation désagréable. La raison que Samsung a donnée est « la symétrie avec le flash LED », à vous d’en juger. 

Ce n’est pas tout. À contrario de son concurrent Apple, Samsung  laisse la prise jack en bas du téléphone. Le fabricant à également intégré le système IP68 waterproof, un slot microSD ; un APN arrière qui est totalement intégrée au design ; à ne pas négliger, un port USB-C après l’échec du Galaxy S7 et de son microUSB. Coté haut parleur,  aucune amélioration, mais le son sort plus puissamment que sur le Galaxy S7.

Nous sommes d’accord sur le fait qu’à côté du Galaxy S8, les autres smartphones font pâle figure. Seulement, obnubilée par l’aspect spectaculaire du téléphone, la marque en a oublié quelques basiques…

  • Points positifs : Esthétique innovante, matériaux de première qualité, design compact et conception durable, (presque) utilisable avec une main
  • Points négatifs : Boutons de volume mal positionnés, mention spéciale pour la reconnaissance digitale placée à l’arrière du téléphone, ajout du raccourci Bixby pas nécessaire, haut-parleur plus que moyen.

 

 

Affichage – Plaisir des yeux

Comme c’est la tradition depuis quelques années, Samsung a encore une fois élaboré un écran qui est tout simplement impressionnant. L’affichage LED de 5.8 pouces est lumineux, précis, et offre des contrastes époustouflants.

Encore une fois, et comme sur tous les aspects du Galaxy S8, celui-ci compte des défauts non négligeables. Pour commencer, Samsung a choisi de baisser la résolution de l’écran (2960 x 1440 pixels) à 1080p. Ce n’est pas le plus important pour une majorité d’utilisateurs, mais si vous voulez voir ce qu’il a de le ventre, changez de paramètre et poussez la résolution à 1440p. Une raison à cela ? La durée de vie de la batterie n’est pas étrangère à cette baisse de résolution.  

Deuxièmement, l’audacieux rapport hauteur/longueur ( 18.5:9) rend certaines vidéos illisibles et certaines applications inutilisables sur le mobile. 

  • Points positifs : Affichage inégalé, éclatant et net.
  • Points négatifs : Baisse de résolution à l’avantage de la batterie, rapport hauteur/longueur 

 

 

Performance – Si rapide mais tellement lent

Le mobile Samsung est composé de matériaux de pointe (une puce Qualcomm Snapdragon 835 en Europe et 4GB de RAM en plus pour l’Asie), et pourra charger n’importe quel jeu et application sans surchauffe.

Pour autant, nous rencontrons toujours les problèmes récurrents typiques à Samsung : sauts d’images et bugs lors de manipulations normales, comme  glisser sur la gauche pour accéder à Bixby (équivalent de Siri), ou scroller de haut en bas. Sur certaines pages web, le téléphone rencontrera quelques problèmes de fluidité également.

En réalité, les nouvelles puces Exynos et Snapdragon ne sont pas les plus innovantes et performantes de la génération (CPU et GPU 10 et 21% plus rapides). Mais le problème constaté ne vient pas des matériaux ou du hardware en général, mais bien de l’encodage dont Samsung semble ne pas parvenir à se défaire.

Même si le reste de la gamme Samsung n’arrive certainement pas à la cheville du nouveau Galaxy S8, ce dernier n’est pas aussi régulier et fluide que l’iPhone 7 ou le Google Pixel, qui eux, fonctionnent sur une puce Snapdragon 821. De plus, les téléphones Samsung sont connus pour devenir de plus en plus lents au fil du temps, le Galaxy S8 ne sera peut-être pas une exception…

 

 

Software – Progrès insuffisants 

Depuis quelques années, l’app TouchWizz perd en crédibilité de par son inefficacité et son aspect mal organisé. Bonne nouvelle, sur le Galaxy 8, l’app aura une apparence plus sérieuse.

Samsung veut que l’on utilise ses applications en priorité. Ainsi, lorsque vous recherchez dans votre téléphone des applications comme votre galerie photo par exemple, c’est la galerie Samsung que vous trouverez et non Google Photos, de même pour le moteur de recherche, Google Chrome n’apparaitra pas.

Mais ces appli Android valent-elles le coup ? En réalité, en comparant les fonctionnalités proposées par Samsung, aucune ne vaut ce que propose Google. 

Sans parler d’applications, les outils intégrés au téléphone sont eux assez performants et satisfaisants. Le système de screenshots  (Smart Capture) est plus élaboré avec la possibilité de prendre des screenshots de Gifs , on est ravis !

  • Points positifs : TouchWizz a été amélioré, Smart Capture est une réussite, et est rapide (pour l’instant…)
  • Points négatifs : Le téléphone gaspille encore trop de ressources, moins fluide que l’iPhone 7 et le Google Pixel, Bixby n’a aucun intérêt, Android 7.0 non plus.

Appareil Photo – Mieux mais peut mieux faire

Allons droit au but : le Galaxy S8 ne gagne pas la palme d’or du meilleur appareil photo, ne triomphe pas devant le Google Pixel non plus, mais s’en rapproche.

La différence entre les deux est très maigre pour les clichés de jour. Samsung a tout de même toujours tendance à trop saturer (en particulier le vert), alors que le Pixel retranscrit les couleurs plus fidèlement.

Concernant les vidéos, Samsung prend la main face au Pixel, ce dernier n’étant pas assez performant à faible éclairage.

C’est encore serré lorsqu’il s’agit de la camera frontale. Samsung a misé sur le changement de module passant de 5MP à 8MP. L’ajout de filtres très « Snapchat style » sur le Galaxy S8 gagnera probablement en popularité également. De plus, la marque coréenne a prévu le coup et a intégré à sa camera frontale la reconnaissance faciale pour déverrouiller le smartphone. 

  • Points positifs : Se rapproche de l’indétrônable Pixel, meilleure qualité vidéo photo.
  • Points négatifs : Saturation lorsqu’il y a trop de lumière, iPhone 7 et Pixel 2 sont plus innovants.

 

 

Durée de vie de la batterie – Prudence

Le premier défaut du Galaxy S8 est sans hésiter la durée de vie de sa batterie. Celle-ci reste inchangée par rapport au Galaxy S7, qui consommait moins d’énergie que le S8. Samsung a simplement voulu prendre des précautions après le scandale du Note 7.

Dans l’ensemble, la batterie fonctionne, mais restez attentifs en fin de journée car elle ne durera pas si vous êtes un utilisateur gourmand. Ne soyons pas trop médisants car il y aussi de bon côtés. La batterie se recharge rapidement, et en 15 min vous aurez déjà atteint les 20% de batterie. Une charge complète s’effectue en 80 minutes à peu près. Le chargement sans fil n’est pas aussi rapide, mais surpasse largement celui de l’iPhone.

Samsung affirme que les Galaxy S8 et S8 Plus ne perdront que 5% de leur performance la première année contre les 20% du Galaxy S7. Sans oublier la nouvelle charte Samsung, le « 8 points Quality check », assurant la sécurité de la batterie.

  • Points positifs : Mieux que prévu, chargement rapide, promesse d’une performance sur le long terme
  • Points négatifs : capacité décevante, baisse de la résolution de l’écran pour économiser de la batterie, rien d’innovant.

Prix – La classe, ça se paye 

Incontestablement, le Samsung Galaxy S8 fait tourner les têtes, vous ne serez donc pas surpris du budget qu’il va falloir investir pour se le procurer. Sachez déjà qu’il est près de 100 Euros plus cher que le Galaxy S7 : 

  • Galaxy S8 – 809 € 

Il faudra rajouter 100 Euros de plus si vous désirez acquérir le Galaxy S8 Plus, même si les deux modèles offrent à peu près les mêmes choses : 64GB au lieu de 32GB sur le Galaxy S7 et les écouteurs AKG estimés à 80 Euros, inutiles pour les moins férus de musique.

Verdict – Beauté, intelligence et défauts assumés

Lorsque l’on pense au smartphone parfait, c’est le Galaxy S8 qui s’en rapproche le plus. Son design représente le futur des smartphones, alliant style et performance.

Derrière ce physique parfait se cache un cerveau. Durable, résistant à l’eau, performant, avec capacité de stockage presque infinie et une camera digne d’un vrai appareil photo. Le téléphone se  recharge vite et même en mode sans fil, vous reconnaît à votre iris et promet une connectivité de pointe.

D’autre part, il y a aussi des choses que Samsung a délibérément laissées de côté : la reconnaissance digitale (à l’arrière du téléphone), le fameux bouton Bixby, l’ancienne version d’Android (déjà plus de 6 mois), et la durée de vie de la batterie qui n’a pas augmenté. Ces petits défauts privent le Galaxy S8 de l’oscar du meilleur téléphone de l’année, voire jamais créé. 

Aujourd’hui, c’est probablement le meilleur smartphone sur le marché, mais susceptible de se faire doubler par ses concurrents Apple et Google, en lice eux aussi pour récupérer ce titre. Sa taille peut en refroidir certains, mais son aspect futuriste lui donne une longueur d’avance.